La langue française

Historialiser

Sommaire

  • Définitions du mot historialiser
  • Étymologie de « historialiser »
  • Phonétique de « historialiser »
  • Citations contenant le mot « historialiser »
  • Traductions du mot « historialiser »

Définitions du mot historialiser

Trésor de la Langue Française informatisé

HISTORIALISER, verbe trans.

Langue abstraite. Donner une dimension historique (à quelque chose, à quelqu'un). Valeurs que mon corps « historialise » (Ricœur, Philos. volonté,1949, p. 82).
Emploi pronom. Prendre une dimension historique. Il [le général américain] s'historialisera par le mot célèbre : « La Fayette, nous voici. » (Sartre, Être et Néant,1943, p. 581).
Prononc. : [istɔ ʀjalize]. Étymol. et Hist. 1943 (Sartre, op. cit., p. 205). Dér. de historial*; suff. -iser*.
DÉR.
Historialisation, subst. fém.Action d'historialiser; résultat de cette action. L'appel est le signe d'une création, d'une « historialisation » vivante des valeurs par des hommes eux-mêmes vivants (Ricœur, Philos. volonté,1949p. 121).[istɔ ʀjalizasjɔ ̃]. 1reattest. 1943 (Sartre, Être et Néant, 1943, p. 582); de historialiser, suff. -(a)tion*.

Wiktionnaire

Verbe

historialiser (h muet)\is.tɔ.ʁja.li.ze\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : s’historialiser)

  1. Donner un caractère historique à.
    • En d'autres termes, historialiser équivaut à être conscient de l'existence. — (Michael Gelven, Être et temps de Heidegger, 1987)
  2. (Pronominal) Prendre un caractère historique.
    • Le désespoir est ce qui détermine la souffrance à s'historialiser dans la lumière du politique. — (Georges Leyenberger, Politique et modernité‎, 1992)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « historialiser »

(Siècle à préciser) Dérivé de historial avec le suffixe -iser.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « historialiser »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
historialiser istɔrjalize

Citations contenant le mot « historialiser »

  • 11Une telle lecture généalogique vise donc à dés-historialiser le moment de l’Aufklärung pour montrer que Kant ne représente pas un événement historique en soi mais un temps de la pensée humaine qui vient s’inscrire dans une durée plus longue de la pensée critique. Le moment de la critique est un moment implicite de prise en charge du soi. Pour notre modernité, le temps de la critique est une condition sine qua non pour penser et agir par soi-même, sans la tutelle d’une autre personne ou autorité, guidé par sa propre raison. Fréquenter les maîtres de philosophie ou des écoles philosophiques durant l’Antiquité n'avait de sens qu'en regard de cette émancipation. Or Foucault ne propose pas ici une histoire du sujet, allant de l’antiquité à la pastorale pour aboutir à Kant, mais prend toujours Kant comme point de départ d’une lecture généalogique qui cherche alors à parcourir l’histoire à rebours. Pareil lecture met en évidence la rupture ou le glissement du « souci de soi » dans l’antiquité par rapport aux pratiques de la pastorale chrétienne, en ce sens où ce dernier quadrille le sujet corps et âme pour faire de l’aveu la procédure de contrôle et de maîtrise de cette vérité qui reste cachée au fond de l’âme. Comme le rappellent les éditeurs du Qu’est-ce que la critique ?, cette « ontologie historique de nous-même » demeure une entreprise à la croisé de multiples domaines, entre l'éthique et la politique, entre la philosophie et une réflexion historique sur le présent. Ainsi, la critique est un projet « qui ne cesse de se former, de se prolonger, de renaître aux confins de la philosophie, tout près d’elle, tout contre elle, à ses dépens, en direction d’une philosophie à venir, à la place peut-être de toute philosophie possible » (p. 34). En son centre, elle est programmatique. Elle unifie une dimension fondamentale de la pensée philosophique en Occident. Mais Foucault ne manque pas de reconnaître sa secondarité, sa dépendance par rapport à l’objet même de la critique. La critique pense vertueusement contre son objet. Elle n’est pas une pensée de l’accueil, mais plutôt une pensée de l’épreuve, de la résistance. Ainsi, Foucault rappelle que la critique « est un instrument, moyen pour un avenir ou une vérité qu’elle ne saura pas ou qu’elle ne sera pas, elle est un regard sur un domaine où elle veut bien faire la police et ne sera pas capable de faire la loi » (ibid). C’est cette vue sur la critique que Foucault tente d’ouvrir, en proposant de retracer à partir du xve ou xvie siècle l’apparition de cette pensée critique si caractéristique de l’Occident. Foucault suggère donc de revenir à la pastorale chrétienne et à cet art de gouverner  comme une opération de direction de l’âme vers son salut à partir d’un rapport d’obéissance à la vérité entendue comme dogme, comme connaissance de l’individu et comme aveu. Implicite à cette histoire de la pensée critique est la réflexion méthodologique qui décrit une autre pratique historico-philosophique. Celle-ci veut explorer les rapports entre les structures de rationalité qui articulent les discours vrais et les mécanismes d’assujettissement. Ultimement, la pensée critique tente d’évaluer sous quelles conditions on peut appliquer la question de l’Aufklärung dans les rapports qui se nouent entre le sujet, le pouvoir et la vérité.   , Michel Foucault & l’histoire de la pensée critique (Acta Fabula)

Traductions du mot « historialiser »

Langue Traduction
Anglais historicalize
Espagnol historizar
Italien historicalize
Allemand historisieren
Chinois 历史化
Arabe تأريخ
Portugais historicizar
Russe historicalize
Japonais 歴史化する
Basque historicalize
Corse storicuizà
Source : Google Translate API
Partager