La langue française

Hippomane

Définitions du mot « hippomane »

Trésor de la Langue Française informatisé

HIPPOMANE, subst. et adj.

A. − Subst. masc., vx. Mucosité blanchâtre qui s'écoule de la vulve de la jument en chaleur, employée dans la confection des aphrodisiaques; p. méton., aphrodisiaque. Des pastilles aphrodisiaques (...). La recette de ces hippomanes est perdue (Huysmans, Là-bas, t. 1, 1891, p. 102).
Rem. Le terme est parfois fém. au xixes., notamment ds Littré.
B. − Subst. et adj. (Personne) qui a la passion des chevaux. Convenons entre nous que vous me passerez d'avance ces folies d'hippomane, et ne vous alarmez pas quand je rentrerai tard (Ponson du Terr., Rocambole, t. 2, 1859, p. 370).
Prononc. et Orth. : [ipɔman]. Att. ds Ac. dep. 1835. Étymol. et Hist. I. 1519 art vétér. hypomane « humeur produite par les juments en chaleur » (G. Michel, Géorgiques, fo68 ro, éd. 1529 ds Gdf. Compl.); II. 1859, supra. I empr. au lat. hippomanes, neutre, « id. » (cf. Virgile, Géorg. ds TLL), empr. au gr. ι ̔ π π ο μ α ν ε ́ ς « id. », composé de ι ́ π π ο ς « cheval » et d'un déverbal de μ α ι ́ ν ο μ α ι « être fou ». II composé des éléments hippo-* et mane*.

Wiktionnaire

Nom commun

hippomane masculin

  1. Structure de 10 à 15 cm, brun-jaunâtre, qui se trouve dans les eaux fœtales des vaches et des juments ou parfois certains carnivores.
  2. (Vieilli) Liqueur blanchâtre qui s’écoule des parties génitales de la jument lorsqu’elle est en chaleur, et à laquelle on attribuait une vertu aphrodisiaque très puissante.
    • Il y a aussi les cris de folie des bacchantes folles d’amour pour avoir mangé l’hippomane secrété par la vulve des juments en chaleur. — (Apollinaire, Lettres à Madeleine, Gallimard, « Folio no 4428 », p. 412)
  3. (Vieilli) Partie de l’arrière-faix de la jument.
  4. Personne qui à une passion démesurée pour les chevaux, personne atteinte d’hippomanie.
  5. (Botanique) Genre de plante de la famille des euphorbiacea.
    • Une espèce d’hippomane nommée mancenillier, est une plante très toxique d’Amérique Centrale, dont le simple contact peux générer des brûlures cutanées.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

HIPPOMANE. n. m.
Il se disait, chez les anciens, de la Liqueur blanchâtre qui s'écoule des parties génitales de la jument lorsqu'elle est en chaleur, et à laquelle on attribuait une vertu aphrodisiaque très puissante. Il se disait également d'une Partie de l'arrière-faix de la jument.

Littré (1872-1877)

HIPPOMANE (i-ppo-ma-n') s. f.
  • 1Suivant les anciens, fluide muqueux qui découle de la vulve des cavales en chaleur, et qui excite l'ardeur des chevaux.

    On trouve aussi hippomanès. C'est cette liqueur que les Grecs ont appelée l'hippomanès de la jument, et dont ils prétendent qu'on peut faire des filtres, surtout pour rendre un cheval frénétique d'amour, Buffon, Quadrup. t. I, p. 68.

  • 2Nom donné à des corps libres ou pédiculés, de forme variable, ovoïdale ou aplatie, qui flottent dans le liquide allantoïdien, ou sont suspendus à la face interne de l'allantoïde de la jument.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « hippomane »

Ἱππομανὴς, de ἵππος, cheval, et μαίνειν, rendre fou.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin hippomanes (« chose qui rend fou le cheval ») → voir hippo- et -mane.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « hippomane »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
hippomane ipɔman

Traductions du mot « hippomane »

Langue Traduction
Anglais hippomaniac
Espagnol hipomaníaco
Italien hippomaniac
Allemand hippoman
Chinois 狂躁狂
Arabe الهوس
Portugais hippomaníaco
Russe hippomaniac
Japonais 海馬
Basque hippomaniac
Corse hippomania
Source : Google Translate API

Hippomane

Retour au sommaire ➦

Partager