La langue française

Hièble, yèble

Sommaire

  • Définitions du mot hièble, yèble
  • Étymologie de « hièble »
  • Phonétique de « hièble »
  • Citations contenant le mot « hièble »
  • Traductions du mot « hièble »

Définitions du mot hièble, yèble

Trésor de la Langue Française informatisé

HIÈBLE, YÈBLE, subst. fém.

Petit sureau à tige herbacée et à fleurs ombellées, blanches ou rosées, produisant des baies noires (jadis utilisées comme teinture ou pour colorer le vin), dont les propriétés médicinales sont voisines de celles du sureau noir. Le soleil (...) colorait d'un reflet rose les buis humides, les hièbles frissonnantes, et les étendues de lavande (Arène, Tor Entrays,1876, p. 172).Le vin [avait été dénaturé] par de multiples coupages, par d'illicites introductions de bois de Pernambouc, de baies d'hièble, d'alcool (Huysmans, À rebours,1884, p. 289).En appos. Sureau Yèble (S. Ebulus) herbacé (Plantefol, Bot. et biol. végét., t. 2, 1931, p. 443).
Prononc. et Orth. : [jεbl̥]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. xiies. ybles (Gloss. Tours, 332 ds T.-L.); 1remoitié xives. hieble (Recettes méd., ms. Evreux 23, 14, ibid.). Du lat. ebulum « hièble ». Écrit avec h- initial au Moy. Âge pour éviter la prononc. jèble. Bbg. Joret (C.). Gloss. des n. de plantes. Romania. 1889, t. 18, p. 579.

Wiktionnaire

Nom commun

hièble \jɛbl\ féminin

  1. (Botanique) Petit sureau à baie noire, synonyme de sureau hièble.
    • Celui qui souffre de divers ulcères et de gale prendra du cerfeuil, trois fois plus de polypode que de cerfeuil, cinq fois plus d’hièble que de cerfeuil, et fera cuire le tout dans de l’eau. — (Hildegarde de Bingen, Les Causes et les remèdes, 2007)

Nom commun

yèble \jɛbl\ féminin

  1. Variante orthographique de hièble, synonyme de sureau hièble.

Nom commun

yèble \jɛbl\ féminin

  1. Variante orthographique de hièble, synonyme de sureau hièble.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

HIÈBLE. n. f.
T. de Botanique. Espèce de sureau dont la tige est herbacée. Quelques-uns font ce mot masculin.

Littré (1872-1877)

HIÈBLE (iè-bl') s. f.
  • Sureau à tige herbacée, sambucus ebulus, L., caprifoliacées.

REMARQUE

L'Académie fait hièble du féminin ; mais, à yèble, d'où elle renvoie à hièble, elle le fait masculin ; il y a à hièble ou à yèble une faute d'impression. Le fait est que hièble est féminin dans Richelet, dans Paré et dans le langage des botanistes ; et c'est cela qu'il faut suivre. Castel dans son poëme des plantes, l'a fait masculin : Et l'hièble touffu domine dans les plaines. Il y a une faute à partager la diphthongue en deux syllabes, car elle répond à la syllabe unique eb dans le latin.

HISTORIQUE

XIVe s. L'en doit querir les perdris es grans chaumes et yebles et bruieres, Menagier, III, 2.

XVIe s. N'adjoustant de rechef des hiebles, après que les premieres seront desseichées, Paré, XXI, 22. L'herbe de hieble, qu'en Languedoc on appelle augue et eue, croit es champs estans en friche, et sa graine est meure en mesme temps que les raisins, De Serres, 954.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « hièble »

Berry, zièble, zioble, jèble, rieube ; provenç. evol ; ital. ebbio ; du lat. ebulum.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Date à préciser) Du latin populaire ĕbŭla, pluriel neutre pris pour un féminin de ĕbŭlum. Le h initial a été introduit au Moyen Âge pour éviter de lire *jèble.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « hièble »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
hièble jɛbl

Citations contenant le mot « hièble »

  • En Scandinavie, le sureau est surnommé "l'aîné". Cet arbuste, qui compte une multitude de variétés, est l'une des plus vieilles plantes au monde. On en trouve surtout en Europe occidentale, en Amérique du nord et en Asie. Certains pensent qu'il contient du poison et se retiennent de le cueillir, pourtant une seule variété de sureau est réellement toxique : le sureau hièble. Il se différencie facilement des autres car c'est une plante herbacée et non un arbre. De plus, tandis que les arbustes demeurent et donnent des baies qui pendent, le sureau hièble produit des fruits dressés seulement une partie de l'année.  LExpress.fr, De l'écorce à la baie, tout est bon dans le sureau - L'Express Styles
  • Une douzaine de curieux ont ainsi participé à ces travaux pratiques dirigés par Élodie Malavialle, chargée d’éducation à l’environnement et au développement durable pour le compte de Cistude nature. C’était également l’occasion de sortir un peu des sentiers climatiques battus et de faire une petite leçon des choses de la nature. Sureau hièble, cornouiller sanguin, verveine médicinale ont ainsi retenu l’attention du public. Tout comme le fragon arbustif. Les promeneurs du jour savent maintenant que les petites feuilles pointues et piquantes de ce dernier… ne sont pas des feuilles, mais des rameaux aplatis. Ils peuvent aussi désormais briller en société en affirmant que les « acacias » communs en forêt n’en sont pas, mais plutôt des robiniers faux-acacias. Quoi qu’il en soit, leurs fleurs font d’excellents beignets. Les lauriers de la connaissance passent aussi par ce fichu laurier palme qui envahit les forêts après avoir peuplé des kilomètres de haies dans les résidences. « Il n’a rien à faire ici, confirme Élodie Malavialle, et il commence à poser des problèmes car il se développe rapidement au détriment de végétaux locaux. » SudOuest.fr, Les Sentinelles du climat
  • Avec des journées ensoleillées à répétition, l’observation des insectes est à la fois abondante, enrichissante, surprenante et émouvante. La forêt de Loray, où pousse une grande variété de plantes, protège également une belle diversité de ces êtres volants ou rampants. Posée sur un sureau hièble en fleurs, cette volucelle zonée fait partie de la famille des syrphes considérée par plus de 500 espèces répertoriées en France. Souvent confondue en raison de sa taille (entre 2 et 2,5 cm), son bourdonnement en vol et de sa ressemblance avec le frelon européen, cette mouche ne comporte aucun danger parce qu’elle est inoffensive. Elle présente un thorax brun, des petites antennes velues, une trompe rétractable, un abdomen épais et strié de deux bandes noires et une tête large ornée d’une bande dorée entre des grands yeux brun-rouge. , Edition Besançon | Volucelle zonée : un véritable phénomène inoffensif
  • Etymologiquement, Eoux viendrait de l'occitan èvol, signifiant hièble ou yèble, sorte de sureau à tige herbacée (en 1 600 Eauses, en 1 668 Eaux et en 1 780 Eoux). Selon l'ouvrage de Jean Rocacher et l'Arec 31, un château était situé au Castéra à Eoux au Moyen Âge. Vers l'an 1000, il était au pouvoir des comtes d'Astarac. Bernard Odon, neveu de Roger 1er, comte de Comminges, vainquit le comte d'Astarac au Castéra. Le château fut alors détruit. En 1573, Eoux est dans les possessions du seigneur d'Orbessan, seigneur et baron de Labastide-Paumès qui bâtit le château d'Eoux. Vendue à plusieurs reprises, la terre d'Eoux restera la possession des De Mont jusqu'à la Révolution. Le château d'Eoux est acquis en 1 879 par d'Encausse. L'église paroissiale (16e, 18e) a pour vocable Saint-Germier, évêque de Toulouse vers 693 ou 695. Construite sur la ligne de crête de la colline, elle est en murs de pierre taillées et assemblées en grand appareillage. ladepeche.fr, Eoux : à l'origine du village, un château du Moyen Âge - ladepeche.fr
  •   Une boucle pour connaître la flore et la faune de cette grande forêt indivise principalement habitée de hêtres. Mais sur le bord des chemins toute une flore occupe le terrain, yèble, prêle, dompte-venin, androsème, myrtille… Mais pas dans l’anarchie. Si la rencontre avec les grands mammifères sera fortuite, les insectes et surtout les papillons est assurée. Unidivers, [ANIMATION CONFIRMEE] | Visite Guidée | La forêt d’Eu au fil de l’année Incheville vendredi 18 septembre 2020

Traductions du mot « hièble »

Langue Traduction
Anglais hieble
Espagnol hieble
Italien hieble
Allemand hieble
Chinois 谦虚
Arabe هيبل
Portugais hieble
Russe hieble
Japonais ハイブル
Basque hieble
Corse hieble
Source : Google Translate API
Partager