La langue française

Hémiparasite

Sommaire

  • Définitions du mot hémiparasite
  • Étymologie de « hémiparasite »
  • Phonétique de « hémiparasite »
  • Citations contenant le mot « hémiparasite »
  • Traductions du mot « hémiparasite »

Définitions du mot hémiparasite

Wiktionnaire

Nom commun

hémiparasite \e.mi.pa.ʁa.zit\ masculin

  1. (Botanique) Cas d’un parasite pratiquant l’hémiparasitisme.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « hémiparasite »

(Date à préciser) Dérivé de parasite avec le préfixe hémi-, littéralement « à moitié parasite ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « hémiparasite »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
hémiparasite emiparasit

Citations contenant le mot « hémiparasite »

  • Le gui est une plante hémiparasite c'est à dire que le parasitisme n'est que partiel puisque le gui puise l'eau et les éléments minéraux sur les peupliers, les pommiers, tilleuls ou les saules notamment qu'il colonise mais conserve son pouvoir de synthèse chlorophyllienne. Il faut savoir qu'on ne le trouve jamais sur les érables ni les hêtres et rarement sur les chênes. Binette & Jardin, Le gui (Viscum album), la plante des druides, parasite aux vertus médicinales
  • "Le gui oui, il est un peu parasite. Mais il n’est qu’hémiparasite. C’est-à-dire qu’il va effectivement envoyer des suçoirs et se nourrir de la sève de son hôte, mais en cette saison, puisque le gui, on ne le trouve que sur les arbres à feuillage caduc, et bien il lui apporte de la verdure. Et la verdure va permettre de faire de la photosynthèse. Et donc en cette saison, on peut dire que le gui contribue un peu à la nutrition de la plante", poursuit-il.  RMC, Faut-il éliminer le gui lorsqu'il envahit les arbres ?
  • Les plantes aquatiques (-aqua), lianes (-lia), épiphytes (-épi), hémiparasites (-hpar), parasites (-par), carnivores (-car), succulentes (-suc), caducifoliées (-cad), sempervirentes (-semp) : constituent des sous-types transversaux, indiqués en les séparant du symbole principal par un tiret (ex: C-suc, t-hpar, h-par, test-hpar, A-lia, C-épi-hpar, test-par, hros-car, A-semp, b-cad). Les deux derniers sous-types sont surtout indiqués pour les phanérophytes. Tela Botanica, Phytosociologie – Tela Botanica
  • Même pas beau ?Difficile d'avoir le coup de foudre pour ce buisson qu'est le gui, un parasite qui attaque les arbres vivants et dont il existe plus de mille espèces dans le monde. Les botanistes les appellent des hémiparasites, car ils tirent une partie de leur énergie des autres espèces végétales. Ils s'invitent aussi bien chez les pins que chez les cactus. Mais le traditionnel gui, dont on se sert comme décoration, vit le mieux sur les chênes. L'Orient-Le Jour, Embrassez-vous sous le plus beau des parasites... - L'Orient-Le Jour

Traductions du mot « hémiparasite »

Langue Traduction
Anglais hemiparasite
Espagnol hemiparasita
Italien hemiparasite
Allemand hemiparasit
Chinois 半寄生虫
Arabe طفيلي نصفي
Portugais hemiparasita
Russe hemiparasite
Japonais 半寄生虫
Basque hemiparasite
Corse hemiparasite
Source : Google Translate API
Partager