La langue française

Héliaque

Sommaire

  • Définitions du mot héliaque
  • Étymologie de « héliaque »
  • Phonétique de « héliaque »
  • Citations contenant le mot « héliaque »
  • Traductions du mot « héliaque »

Définitions du mot « héliaque »

Trésor de la Langue Française informatisé

HÉLIAQUE, adj.

[En parlant du lever ou du coucher d'un astre] Qui a lieu d'une manière visible peu avant le lever ou peu après le coucher du soleil. Cf. cosmique B 2. Le lever, le coucher héliaque d'une étoile (Ac.). Son lever héliaque [de Sirius], qui annonçait l'époque de la crue du Nil, fut observé avec soin comme un événement très important, devint le commencement de l'année civile et fut célébré comme une fête très solennelle (Chauve-Bertrand, Question calendrier,1920, p. 32).
P. ext., littér. Solaire. Plus que l'Année appelée héliaque en ses mille et milliers De millénaires ouverts, la Mer totale m'environne (Saint-John Perse, Amers, Paris, Gallimard, 1957, p. 46).J'affronte (...) Toute cette fureur héliaque qui lasse L'Arbre qui me brûlait quand je brûlais l'Espace! (P. Oster, Solitude de la Lumière, Paris, Gallimard, 1957, p. 61)
REM.
Héliaquement, adv.D'une manière héliaque. La vierge céleste, et (...) l'homme bouvier (...) qui, en se couchant héliaquement à l'équinoxe d'automne, livraient le ciel aux constellations de l'hiver (Volney, Ruines,1791, p. 305).La vierge des constellations (...) sort des rayons solaires héliaquement, au moment où nous célébrons son apparition dans le monde ou sa nativité (Dupuis, Orig. cultes,1796, p. 319).
Prononc. et Orth. : [eljak]. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. 1593 adj. (J. Bodin, Démonoman. ds Delb. Rec. d'apr. DG). Empr. au b. lat.heliacus, gr. η ̔ λ ι α κ ο ́ ς de même sens.

Wiktionnaire

Adjectif

héliaque \e.ljak\ masculin et féminin identiques

  1. (Astronomie) Se dit du lever ou du coucher d’un astre déjà visible juste avant le lever du Soleil ou encore visible juste après son coucher.
  2. (Rare) (Astronomie) Qualifie un mouvement apparent du Soleil sur la Terre.
    • Par divers argumens l’auteur prouve qu’il s’opère pendant la durée du mouvement héliaque des changemens si considérables sur la planète de la terre, que pour quelques contrées le changement de latitude est de plus de 46°. — (Anonyme, Revue littéraire, 1830, Revue des Deux Mondes, 1830, tome 1)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

HÉLIAQUE. adj.
T. d'Astronomie. Il se dit du Lever et du coucher d'un astre. Le Lever héliaque d'un astre est Le moment où on l'aperçoit à l'horizon un peu avant le lever du soleil; et son Coucher héliaque Le moment où il disparaît peu après le coucher du soleil. Le lever, le coucher héliaque d'une étoile.

Littré (1872-1877)

HÉLIAQUE (é-li-a-k') adj.
  • 1 Terme d'astronomie. Lever héliaque, coucher héliaque, se disent d'un astre qui se lève ou qui se couche au moment où, le soleil allant se lever ou venant de se coucher, il n'y a pas assez de lumière pour que l'astre en question ne soit pas visible.
  • 2S. f. pl. Terme d'antiquité grecque. Les héliaques, fête en l'honneur du soleil.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

HÉLIAQUE, adj. terme d’Astronomie. Le lever d’un astre ou d’une planete s’appelle héliaque, lorsque cet astre ou cette planete sort des rayons ou de la lumiere du soleil qui l’offusquoit auparavant par sa trop grande proximité de cet astre.

Le coucher héliaque se dit du coucher d’un astre qui entre dans les rayons du soleil, & qui devient invisible par la supériorité de la lumiere de cet astre.

Un astre se leve héliaquement, lorsqu’après avoir été en conjonction avec le soleil & avoir disparu, il commence à s’en éloigner assez pour redevenir visible le matin avant le lever du soleil. On dit qu’un astre se couche héliaquement, lorsqu’il approche du soleil au point de devenir invisible ; de sorte qu’à proprement parler, le lever & le coucher héliaques ne sont qu’une apparition & une disparition passageres, causées par le moins ou le plus de proximité d’un astre au soleil.

Le lever héliaque de la lune arrive quand elle s’éloigne d’environ 17 degrés du soleil, c’est-à-dire, le lendemain de la conjonction pour les autres planetes : il faut une distance d’environ 20 deg. & pour les étoiles il faut un éloignement plus ou moins considérable, suivant leur grandeur ou leur petitesse. Voyez Lune, Planete, & Étoile. Voyez aussi Achronique, Cosmique. Harris & Chambers. (O)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « héliaque »

Du grec ancien ἡλιακός, hêliakós (« solaire »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Ἥλιος, soleil. Ἡέλιος est une autre forme que les hellénistes regardent comme équivalant à ἀϝέλιος, crétois ἁϐέλιος. Curtius a rapproché ces formes du mot sabin ausel, soleil, radical sanscrit ush, brûler, à quoi tiennent aurora, aurore, et le nom propre Aurelius. Mais cette étymologie ne rend compte ni de l'esprit rude, ni de ce que deviennent l's de ausel et sh de ush ; il vaut donc mieux suivre l'avis de Benfey, qui voit dans ἡϝέλιος, ἁϐέλιος, lettre pour lettre, le sanscrit sâvarya, forme développée de sûrya, soleil.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « héliaque »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
héliaque eljak

Citations contenant le mot « héliaque »

  • Dans le vocabulaire de l'astronomie, le lever héliaque d'un astre correspond au moment où cet astre termine sa période d'invisibilité, qui avait commencé le jour de son coucher héliaque. Concrètement, le lever héliaque est le moment où l'astre devient visible à l'est au-dessus de l'horizon, à l'aube. Durant son coucher héliaque, l'astre se trouvait sous l'horizon ou bien au-dessus, mais caché par la luminosité du soleil. Le terme lever héliaque strict fait référence à un astre qui se lève au même moment que le Soleil. La plupart du temps, le lever héliaque concerne les étoiles. Le Point, Lever héliaque d'un astre - Le Point Montres
  • La canicule est un chien? En Égypte ancienne, le lever héliaque de Sirius marquait le début de la saison de la crue du Nil, période de l’année allant du 24 juillet au 24 août, suivie d’une période de sécheresse. Le lever héliaque d’une étoile est défini comme le moment où l’étoile se lève en même temps ou un peu avant le Soleil. Journal Métro, Une étoile à l’origine de la canicule?
  • Mais en 2014, les médias sociaux ont lancé une campagne pour un retour au calendrier pharaonique en vue d’unir tous les Egyptiens, musulmans et chrétiens. Un calendrier dont le jour de l’an était annoncé par le lever héliaque de l’étoile Sothis (Sirius) qui correspondait au début de la crue du Nil. Aujourd’hui, le lever de Sirius ne correspond plus avec le début de la crue du Nil. Les promoteurs du projet ont donc opté pour le 11 septembre, comme le calendrier copte. Il reste quand même une différence de taille, selon ces internautes, nous sommes aujourd’hui en l’an de grâce 6255 du calendrier pharaonique. RFI, Egypte: la nuit où l'on compte les années
  • Ces astronomes avaient observé que la montée des eaux du Nil intervenait régulièrement après le lever héliaque de l’étoile Sirius dans le ciel. El Watan, Mahieddine Khelifa. Avocat et écrivain : «L’origine du calendrier solaire amazigh revient aux Berbères d’Égypte» | El Watan
  • Dans l’Égypte Antique, le lever héliaque de Sirius ( lorsque l’étoile devient visible à l’est au-dessus de l’horizon à l’aube à la fin du mois de juin)  était très attendu car il coïncidait avec le début de la crue du Nil. CIELMANIA : le blog de Jean-Baptiste FELDMANN, photographe du ciel, Sirius, par Jean-Baptiste FELDMANN
  • L'Amazigh d'antan utilisa un mode de connaissance du temps faisant référence au cycle régulier de la végétation auquel plus tard, d'une façon parallèle, il associa des repères célestes. Sa vie fut ainsi rythmée au mouvement des astres. Il l'a jalonnée au point qu'on arrive à détecter aisément l'existence de deux calendriers. L'un agraire qu'il savait manier par la connaissance de la vie des végétaux (bourgeons, fleurs, feuilles, etc.); l'autre astronomique qu'il a banalisé et transmis par des pratiques culturelles populaires (dictons, contes, rites, etc.). Leur fonctionnement nous enseigne de l'existence de deux "portes de l'année". Celle qui fait démarrer la période agraire dont le début (anebdu) fut fixé au 13 août du calendrier grégorien (1er août du calendrier julien) dont le repère céleste lié à cette date fut le levé héliaque de Sirius (étoile de la constellation du grand chien)*. L'autre nommée "tabburt u segwas" (la porte de l'année) dont le premier jour "amenzu n yennayer" est célébré annuellement par l'ensemble de la nation amazighe. Le Matin d'Algérie, Yennayer dans la culture berbère | Mémoire
  • Mais l’ingéniosité de ces astronomes leur fit découvrir une autre méthode pour corriger cet infime décalage. Sous la latitude de Memphis (Amen afer), ils observèrent que le lever héliaque de Sirius, (Sothis), coïncidait avec le début des crues du Nil. Ainsi la prévision exacte du cycle agricole était-elle préservée. Et c’est un savant formé à Alexandrie (Sosigénès), qui fut chargé par Jules César de la réforme du calendrier en l’an 46 av. J.-C. Elle consista à ajouter un 24 février bis tous les quatre ans. Voici pour le calendrier dit «Julien» qui doit tout aux Berbères égyptiens. El Watan, L’An I du calendrier amazigh (berbère) | El Watan

Traductions du mot « héliaque »

Langue Traduction
Anglais heliacal
Espagnol helíaco
Italien eliaco
Allemand heliakisch
Chinois 螺旋形的
Arabe شمسي
Portugais heliacal
Russe солнечный
Japonais ヘリアカル
Basque heliacal
Corse heliacale
Source : Google Translate API
Partager