La langue française

Gyroplane

Sommaire

  • Définitions du mot gyroplane
  • Étymologie de « gyroplane »
  • Phonétique de « gyroplane »
  • Citations contenant le mot « gyroplane »
  • Traductions du mot « gyroplane »

Définitions du mot gyroplane

Trésor de la Langue Française informatisé

gyroplane (gyro- + (aéro)plane), subst. masc., aéron. « Type d'appareil (...) dans lequel des hélices inclinées jouent le double rôle de sustentateurs et de propulseurs » (Lar. encyclop.). Le gyroplane, fruit de la collaboration de Breguet avec le grand physiologiste Charles Richet (P. Rousseau, Hist. techn. et invent.,1967, p. 360)
Rem. 1. À signaler les subst. suivants dans lesquels gyro- issu par troncation de subst. fr. acquiert une valeur sém. partic. a) Gyro(-)compas (de gyroscope + compas), subst. masc., mar., aéron. « Dispositif gyroscopique employé comme instrument de navigation parce qu'il possède la propriété d'indiquer le nord » (d'apr. Encyclop. Sc. Techn. 1970, p. 549). Synon. compas gyroscopique. Et, en parcourant cette période de l'histoire du gyro-compas, on constate qu'un pas important a été franchi par l'introduction du double gyroscope (J. phys. et Radium, 1926, p. 8). b) Gyrohorizon (de gyroscope + horizon), subst. masc., aéron. Synon. horizon artificiel (cf. horizon A 3b p. méton. et Lar. encyclop.). c) Gyropilote (de gyroscope + pilote), subst. masc., mar., aéron. « Pilote automatique à dispositif gyroscopique » (Quillet 1965). d) Gyrotrain (de gyrostat + train), subst. mas. « Train monorail, où la stabilité des véhicules est assurée par un gyrostat » (Lar. encyclop.). 2. Les empr. gyrin*, gyrovague*, gyrus*.

Trésor de la Langue Française informatisé

gyroplane (gyro- + (aéro)plane), subst. masc., aéron. « Type d'appareil (...) dans lequel des hélices inclinées jouent le double rôle de sustentateurs et de propulseurs » (Lar. encyclop.). Le gyroplane, fruit de la collaboration de Breguet avec le grand physiologiste Charles Richet (P. Rousseau, Hist. techn. et invent.,1967, p. 360)
Rem. 1. À signaler les subst. suivants dans lesquels gyro- issu par troncation de subst. fr. acquiert une valeur sém. partic. a) Gyro(-)compas (de gyroscope + compas), subst. masc., mar., aéron. « Dispositif gyroscopique employé comme instrument de navigation parce qu'il possède la propriété d'indiquer le nord » (d'apr. Encyclop. Sc. Techn. 1970, p. 549). Synon. compas gyroscopique. Et, en parcourant cette période de l'histoire du gyro-compas, on constate qu'un pas important a été franchi par l'introduction du double gyroscope (J. phys. et Radium, 1926, p. 8). b) Gyrohorizon (de gyroscope + horizon), subst. masc., aéron. Synon. horizon artificiel (cf. horizon A 3b p. méton. et Lar. encyclop.). c) Gyropilote (de gyroscope + pilote), subst. masc., mar., aéron. « Pilote automatique à dispositif gyroscopique » (Quillet 1965). d) Gyrotrain (de gyrostat + train), subst. mas. « Train monorail, où la stabilité des véhicules est assurée par un gyrostat » (Lar. encyclop.). 2. Les empr. gyrin*, gyrovague*, gyrus*.

Wiktionnaire

Nom commun

gyroplane \ʒi.ʁo.plan\ masculin

  1. (Désuet) Appareil volant dont les hélices sont dans le plan horizontal, hélicoptère.
    • Le 24 septembre 1907, dans la cour de l'usine familiale à Douai, l'ingénieur Volumard tentait de décoller les 578 kg du gyroplane. — (aerostories.free.fr/precurseurs/envols1907/)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « gyroplane »

(1907) Non dommé par son inventeur Louis Charles Breguet, de gyro- et plane.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « gyroplane »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
gyroplane ʒirɔplan

Citations contenant le mot « gyroplane »

  • Ca turbine ferme du côté des hélicos. Jadis, c'est-à-dire avant-guerre, il y avait eu le gyroplane des frères Bréguet, l'avion à vis de l'horloger danois Jacob Ellehammer, l'hélicostat d'Etienne OEhmichen, ancien ingénieur chez Peugeot, l'autogire du comte espagnol Juan de la Cierva… Et bien d'autres machines aux dessins farfelus, restées pour la plupart à l'état de prototypes… très risqués pour les pilotes. Les Echos, Hélicoptères, taxis volants : révolution au royaume des pales | Les Echos
  • S'il est un autre domaine que l'horlogerie dans lequel la famille Breguet s'est fait un nom, c'est bel et bien l'aviation, et c'est à Louis Charles Breguet qu'on le doit. L'arrière-arrière-petit-fils d'Abraham-Louis Breguet, tel son illustre ancêtre horloger, a grandement participé à l'évolution et à l'innovation du savoir-faire de sa profession. On lui doit par exemple la mise au point du gyroplane, ancêtre de l'hélicoptère, ainsi que l'avion Breguet XIV en 1936. Entre 1917 et 1926, près de 8 000 exemplaires de cet appareil mythique équiperont une quinzaine de pays. D'autres modèles suivront, comme le Breguet 19 ou, plus tard, le Breguet Deux-Ponts. Le Point, Breguet Type XXI 3817, héritage aérien - Le Point Montres
  • Il y a eu le gyroplane dans la vie de Louis Breguet (cf. la plaque en face de l’hôtel de ville qui rend hommage à cet événement aéronautique), mais surtout le Breguet XIV. Un avion de bombardement qui restera dans les annales de la Grande Guerre grâce aux intuitions d’avant-garde de l’avionneur. La Voix du Nord, DOUAI Le Breguet XIV, un des avions qui domina le ciel de la Première Guerre
  • Construit sur la base d'un gyroplane (mini-hélicoptère), son «gyrodrive» dispose d'un rotor pour monter et descendre et d'une hélice à l'arrière pour assurer la propulsion. Le Figaro.fr, Un ingénieur tchèque invente un engin mi-hélicoptère mi-voiture
  • La voiture roulera à une vitesse de 160 km/h et volera à 180 km/h. Son autonomie maximale sera de 500 km pour un vol à 3 500 mètres d'altitude. Le conducteur mettra entre 5 à 10 minutes pour transformer son véhicule en gyroplane. Le poids maximal autorisé au décollage est de 910 kg. Selon les concepteurs de PaL-V Liberty, un terrain de 200 à 200 mètres suffira pour décoller. , Une voiture volante en vente en Europe dès 2018 - Sputnik France
  • Conçu aux Pays-Bas, ce gyroplane à trois roues sera livré à ses premiers clients fin 2019. Il coûtera 500 000 francs dans sa version luxueuse, 300 000 pour un modèle plus basique. Au contraire des projets de taxis volants qui se multiplient aujourd’hui, le Pal-V biplace pourra rouler sur l’asphalte. Son autonomie sera alors de 1000 km, sa vitesse maximale de 100 km/h. Rotor et hélice déployés, il pourra décoller sur une piste de 300 mètres (30 mètres pour atterrir), avec un rayon d’action de 400-500 km et une allure de 180 km/h. La licence de pilote sera obligatoire. Le Temps, Voiture volante, heavy metal - Le Temps
  • L'homme remonte aux branches de son arbre généalogique. Il détaille une saga familiale qui donne le vertige. Louis Charles Breguet (1880-1955) ne faisait plus de montres, mais des avions. Il en fut le pionnier. Industriel visionnaire, il pose dès 1906 les bases du transport aérien dans son ensemble. Invente le gyroplane en 1907, qui deviendra l'hélicoptère. Développe le concept de meeting aérien en... 1909 ! Gagne ses premiers records de vitesse deux ans plus tard. Met au point des biplans comme le Breguet 14, dont la contribution en 1914-1918 l'a baptisé d'un patronyme qui ne laisse aucun doute quant à ses qualités : « l'avion de la victoire ». Certains modèles ultérieurs volaient à 6 000 mètres, échappant ainsi aux tirs sol-air. Un record. Le Point, Louis Breguet, descendant d'horloger... et pionnier de l'aviation - Le Point Montres
  • Sous la tutelle de Charles Richet, et avec l’aide de son frère Jacques, un polytechnicien, il conçoit en 1907 une machine volante à décollage vertical. Son gyroplane qui s’arrache une minute à 60 cm du sol ouvre modestement la voie à l’hélicoptère. Contrepoints, Louis Bréguet : un seigneur de l’industrie aéronautique | Contrepoints
  • De 1905 à 1909, associé à son frère Jacques et au professeur Charles Richet, Louis Breguet aborde le domaine de l’aviation naissante par le biais original des voilures tournantes, c’est-à-dire du vol vertical. Par deux fois en 1907, son « gyroplane n° 1 », un curieux engin à quatre systèmes rotatifs de huit pales chacun, se soulève pendant environ une minute : de 60 centimètres le 24 août, de près d’ 1,5 mètre le 20 septembre. Il s’agit d’une première mondiale dont Louis Breguet informe aussitôt l’Académie des sciences. Et cette dernière, dans sa séance du 16 septembre, officialise ainsi le soulèvement du 24 août : « Un appareil du genre hélicoptère est parvenu pour la première fois à s’alléger complètement et à se soulever du sol, avec son moteur, ses approvisionnements et un homme à bord ». Confronté aux résultats insuffisants obtenus avec deux autres machines à voilures tournantes, Louis Breguet, malgré sa certitude que le vol vertical est une solution d’avenir, va y renoncer en 1909 pour se lancer dans la construction aéronautique classique et la fabrication d’avions biplans puis monoplans. Mais il n’a pas dit son dernier mot. En effet, vingt-trois ans plus tard, en 1932, il décide de renouer avec l’aventure du gyroplane alors que, au sommet de sa carrière, il est un homme écouté et observé par ses concurrents du monde entier. Même si la technologie a beaucoup progressé, notamment en matière de motorisation, l’aventure semble encore un peu folle. Et pourtant, avec une équipe réduite composée de René Dorand et Maurice Claisse, et après trois années de travail acharné, on assistera en 1935 et 1936 aux exploits du gyroplane expérimental Breguet-Dorand qui avec ses records dans les domaines de la maniabilité, de la vitesse (108 km/h), de l’altitude (158 mètres), de l’endurance (1 heure et 3 minutes) et du vol stationnaire (10 minutes) s’affirme sans conteste comme le premier hélicoptère moderne de l’histoire. C’est donc à deux reprises que Louis Breguet a marqué fortement l’histoire de l’hélicoptère et inspiré toute une génération d’ingénieurs qui s’inscriront dans sa lignée comme Igor Sikorsky ou Franck Piaseki.  , Breguet - Louis Breguet: Pionnier de l'aviation et amateur d'horlogerie - Industrie News - WorldTempus
  • Il n’arrive toutefois pas à répéter son exploit alors que Louis Breguet s’élèvera jusqu’à 4 mètres avec un nouveau gyroplane l’année suivante. Sympatico, 13 novembre 1907: le premier vol en hélicoptère
  • Le succès de la manufacture Breguet réside en partie dans sa capacité à se réinventer sans cesse. Les activités purement horlogères constituent bien entendu l’âme de la marque, mais les intérêts des descendants d’Abraham-Louis Breguet allaient parfois bien au-delà, à l’image de ceux de Louis Breguet. Perpétuant le génie de son arrière-arrière-grand-père, il se lance dans la conquête de l’air dès 1907. Louis Breguet ne tarde pas à se faire un nom dans ce milieu grâce à plusieurs inventions notables telles que le gyroplane, ancêtre de l’hélicoptère, ou le fameux Breguet XIV, un avion biplan. Parallèlement aux activités aéronautiques de la société d’aviation Louis Breguet, la manufacture Breguet conçoit des mécanismes de chronographes montés sur les tableaux de bord des cockpits et commence à produire des montres pour aviateurs. C’est ainsi qu’elle développe, en 1935, ses premiers chronographes de poignet. Une vingtaine d’années plus tard, Breguet lance la production du Type XX sur commande des forces armées françaises. , Breguet complète sa collection de pièces anciennes avec un chronographe Type XX
  • Le succès de la Maison Breguet réside en partie dans sa capacité à se réinventer sans cesse. Les activités purement horlogères constituent l’âme de la marque, mais les intérêts des descendants d’Abraham-Louis Breguet allaient parfois bien au-delà, à l’image de ceux de Louis Breguet qui se lance dans la conquête de l’air dès 1907. Louis Breguet ne tarde pas à se faire un nom dans ce milieu grâce à plusieurs inventions notables telles que le gyroplane, ancêtre de l’hélicoptère, ou le fameux Breguet XIV, un avion biplan. Parallèlement aux activités aéronautiques de la société d’aviation Louis Breguet, la Maison d’horlogerie Breguet conçoit des mécanismes de chronographes montés sur les tableaux de bord des cockpits et commence à produire des montres pour aviateurs. , Breguet - Acquisition d'un chronographe Type XX de 1967 - Enchères et Montres anciennes - WorldTempus

Traductions du mot « gyroplane »

Langue Traduction
Anglais gyroplane
Espagnol giroplano
Italien gyroplane
Allemand gyroplane
Chinois 旋翼飞机
Arabe جيروسكوب
Portugais giroplano
Russe автожир
Japonais ジャイロプレーン
Basque gyroplane
Corse giroplano
Source : Google Translate API
Partager