La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « guidoune »

Guidoune

Variantes Singulier Pluriel
Féminin guidoune guidounes

Définitions de « guidoune »

Wiktionnaire

Nom commun - français

guidoune \ɡi.dun\ féminin

  1. (Québec) Femme légère, prostituée.
    • Elle a mal tourné, aussi, ma tante Kathleen ; c'est la guidoune de la famille. En avez-vous, une guidoune, vous autres ? — (Francine Noël, Maryse, Éditions VLB, 1983, Bibliothèque Québécoise, 1994, page 55)
    • CUIRETTE — T'as l'impression de rentrer dans une manufacture de parfums à guidounes quand tu mets les pieds icitte...
      HOSANNA — Que c'est que tu peux ben connaître des guidounes... En as-tu seulement déjà approché une assez pour la sentir.
      — (Michel Tremblay, Hosanna, suivi de La duchesse de Langeais, Éditions Leméac, 1984, page 15)
    • L'une, surnommée « princesse» par son père, mais princesse boitillante, déracinée de trop nombreuses fois à des centaines de milles de son pays, l'autre, rivée à son quartier mais cavalièrement traitée de « guidoune » par sa grand-mère. — (Micheline Duff, Au bout de l'exil, tome 2 : Les Méandres du destin, Éditions Québec Amérique, 2010, chap. 35)
  2. (Québec) (Désuet) Appareil génital masculin externe.
    • À la campagne, et peut-être aussi chez le peuple des villes, on entend souvent nommer garlouche, ou guidoune, le pénis et le scrotum, c'est-à-dire l'ensemble de l'appareil génital. — (Marcelle Gauvreau, Lettre à Marie-Victorin, 24 mai 1940, dans Lettres au frère Marie-Victorin, éditions Boréal, Montréal, 2019, page 194)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « guidoune »

Viendrait du germanique pour chienne en chaleur[1].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « guidoune »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
guidoune gidun

Citations contenant le mot « guidoune »

  • Des répliques marquantes ont émané de ce feuilleton juridique mené par la redoutable France Charbonneau, comme « un chum, c’t’un chum » de Bernard Trépanier, « everything there is truqué » de Giuseppe Borsellino, « je ne suis pas une personne naïve » de Gérald Tremblay de même que « je ne confirmerais pas non plus que je ne pourrais pas l’exclure » de Frank Zampino, ancien numéro 2 de la Ville de Montréal. Aussi, comment oublier ce mafieux qui cachait des liasses d’argent dans ses bas et ce fonctionnaire qualifié de guidoune qui a reçu un jambon pour Noël ? La Presse, Les bracelets rouges | Bracelets et yeux très rouges | La Presse
  • «La vérité, c’est que les langues sont des guidounes et non des reines.»        Le Journal de Québec, Reine ou guidoune? | Le Journal de Québec
  • Mona de Grenoble s’est pourtant taillée une place jusqu’en finale avec l’aide de ses deux coauteurs, des amis qui n’ont pas plus d’expérience en écriture humoristique qu’elle : Virginie Chauvette, enseignante en art dramatique et critique en théâtre, et Olivier Guindon, qui exerce le métier de drag queen sous le nom de Lady Guidoune. La Presse, Le « rêve de ti-cul » de Mona de Grenoble | La Presse
  • Le choix des mots issus de la francophonie, que ce soit du Québec, de l’île de la Réunion, de Belgique, d’Algérie ou d’Aquitaine, est généralement, selon les dictionnaires, issu de discussions avec des conseillers locaux, confirme M. Melançon. « Ce sont des choses qui ne sont jamais dites très clairement », dit-il. On y trouve aussi, forcément, une part de subjectivité. Il se souvient par exemple d’une année où, tant Le Larousse que Le Petit Robert s’étaient engagés à accepter un mot soumis par des auditeurs de Radio-Canada au concours J’ajoute un québécisme au dictionnaire, organisé en 2008. Or, Alain Rey, qui représentait Le Petit Robert, avait instantanément été séduit par le mot « guidoune », qui fit son entrée chez Robert cette année-là. Le Devoir, Une «nounounerie» de plus au Larousse | Le Devoir
  • On qualifie souvent les vins de syrah de vin guidoune.Ce cépage peut donner des vins très expressifs, trop même.Des vins dégoulinants de fruit. , On la dit guidoune! | Vin Québec

Guidoune

Retour au sommaire ➦

Partager