La langue française

Guébiste

Définitions du mot « guébiste »

Wiktionnaire

Nom commun

guébiste \ɡe.bist\ masculin et féminin identiques

  1. (Histoire) (Socialisme) Membre du KGB.
  2. (Par extension) Membre de la police politique d’un régime communiste.
    • L’un est devenu baron du crime grâce au guébiste ; l’autre est devenu chef de département au KGB grâce au caïd. — (Julia Latynina traduite par Yves Gauthier, La chasse au renne de Sibérie, Actes Sud, 2008, ISBN 978-2742780716)

Adjectif

guébiste \ɡe.bist\ masculin et féminin identiques

  1. (Histoire) Relatif au KGB.
  2. (Par extension) Relatif à la police politique d’un régime communiste.
    • Le président du KGB reste convaincu de la valeur intrinsèque de la solution qu’incarne Markus Wolf accompagné de Hans Modrow. Mais dans l’intervalle, il a admis que les réserves de son ennemi intime Iakovlev n’étaient peut-être pas infondées. Ce « bon Mischa » est-il assez « politique » pour circonscrire le « chacal » que le chef guébiste a identifié en Krenz ? — (Michel Meyer, Histoire secrète de la chute du mur de Berlin, Éditions Odile Jacob, 2009, ISBN 978-2738122988)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « guébiste »

De la prononciation de KGB, translittération du sigle russe КГБ, désignant la dernière police politique d’URSS, et du suffixe -iste.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « guébiste »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
guébiste gebist

Citations contenant le mot « guébiste »

  • Il va être mêlé au fluctuant et subtil affrontement qui va mener à la dislocation de l’Empire rouge : le bras de fer entre Mikhaïl Gorbatchev, qui tente de sauver l’URSS et le Parti, et Boris Eltsine, qui veut les enterrer. Pris dans ces jeux de pouvoir, notre guébiste a une protégée, une vieille dame, Anastasia Alexandrovna, à laquelle il apporte du saucisson acheté dans le magasin de la nomenklatura. Dans « les Hommes incertains » d’Olivier Rogez, même les « salauds du KGB » ont un cœur. L'Obs, « Les Hommes incertains », le roman qui raconte la chute de l’URSS
  • A l'approche du 9 mai on n'a pas fini d'entendre des bobards balancés par les guébistes sur l'héroisme et l'altruisme de leurs ancêtres du NKVD. Faire passer un horde d'occupants pour des libérateurs, ça s'appelle faire prendres de vessies pour des lanternes. Autre exemple bien actuel, en ce moment sort en Moscovie sur les écrans un navet à la gloire de Kalashnikov, ivrogne imposteur mais bon communiste s'étant approprié les mérites et la gloire de Schmeisser, inventeur allemant du fusil éponyme et prisonnier des soviétiques après 1945. Le Figaro.fr, Russie: décès de l'espion qui avait «sauvé» Cracovie de la destruction
  • Le nombre de lecteurs ici qui rêveraient de se faire offrir un pistolet par des guébistes. Le Figaro.fr, Russie: un ex-patron du système pénitentiaire se suicide au tribunal
  • Cette question renvoie à la psychologie de Vladimir Poutine au sujet de laquelle tout a été dit et son contraire. L’homme, de par sa formation, est un guébiste (formé à l’école du KGB, en poste en RDA). C’est un hyper réaliste qui évalue avant tout les rapports de force entre les Etats mais aussi entre les hommes. Personnellement l’ancien guébiste s’est fait idéologue du renouveau de la Russie. Grâce à cette posture il a renforcé sa position dans la vie politique russe qu’il a refaçonnée autour de sa personne et de ses intérêts. Atlantico.fr, Dans la tête de Vladimir Poutine : les vraies raisons pour lesquelles la Russie se méfie autant de l’Occident | Atlantico.fr
  • En bon «guébiste» (ex du KGB), Poutine a veillé à réactiver de multiples réseaux d’influence russe à l’étranger, et particulièrement en France. Depuis 2012, un Conseil de coordination du Forum des Russes de France tente de fédérer les quelque 300 000 Russes et Français d’origine russe installés dans l’Hexagone, tout en faisant le lien entre leurs diverses associations et l’ambassade de Russie. Il est présidé par un descendant de Russes blancs, le très grande gueule Dimitri de Kochko, arrière-petit-fils d’un ancien chef de la police criminelle de Moscou, qui court les plateaux de télévision pour vitupérer contre le «coup d’Etat de Maidan», les «nazis» de Kiev ou la «vassalisation» des Français soumis aux Américains. Libération.fr, Les trolls du Kremlin au service de la propagande - Libération
  • Une pratique longtemps éprouvée par le KGB qui, veut-on croire, entraînait spécialement des collaborateurs et plus souvent collaboratrices à cet emploi. Ainsi l'exemple célèbre de l'ancien ambassadeur français à Moscou Maurice Dejean, pris les doigts dans le pot de confiture à la sauce guébiste, et rappelé à Paris par le président de Gaulle en 1964. "Alors, Dejean, on couche maintenant ?", l'aurait sermonné de Gaulle à l'Elysée. Avait-il espionné entre temps pour le compte de la Russie ou non, l'Histoire ne le dit pas pour le moment, les versions se contredisant et les archives n'étant pas encore ouvertes. L'Obs, Le "piège à miel" : la bonne vieille méthode des espions britanniques
  • Au printemps 1962, les «guébistes» de Minsk se rendent à l’évidence: ils ont bien affaire à un branquignole qui ne peut leur attirer que des embrouilles. «Il veut repartir? Et bien, bon débarras!», poursuit Oleg Netchiporenko pour décrire le soulagement de ses collègues. Le colonel du KGB reconnaît néanmoins à Oswald ce mérite: «A cause de ce jeune homme totalement insignifiant, les deux plus puissantes machines bureaucratiques et sécuritaires de la planète se sont emballées. Leurs rouages tournent jusqu’à aujourd’hui.»Oleg Netchiporenko est aussi cet officier soviétique qui, en septembre 1963, a reçu un certain «gringo» alors qu’il était en poste au consulat soviétique de Mexico. Mais il ne savait pas qu’il s’agissait d’Oswald: l’homme, visiblement au bord de la crise de nerfs, demandait un visa pour l’Union soviétique via Cuba. Il ne lui inspira aucune confiance. Il raconte cet épisode de manière convaincante dans un livre, paru à Moscou en 2008, pour lequel il a été autorisé à consulter les archives. Le Temps, L’insaisissable dossier russe de Lee Harvey Oswald - Le Temps

Traductions du mot « guébiste »

Langue Traduction
Anglais geographer
Espagnol geógrafo
Italien geografo
Allemand geograph
Chinois 地理学家
Arabe الجغرافي
Portugais geógrafo
Russe географ
Japonais 地理学者
Basque geografo
Corse geografu
Source : Google Translate API

Guébiste

Retour au sommaire ➦

Partager