La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « greeter »

Greeter

Définitions de « greeter »

Wiktionnaire

Nom commun - français

greeter \ɡʁi.tœʁ\ masculin et féminin identiques

  1. (Anglicisme) (Tourisme) Guide-hôte.
    • Les greeters, des habitants passionnés par leur ville ou leur région, soucieux de vous la faire partager le temps d'une rencontre insolite et hors du commun. Bruxellois, Carolos, Montois (...) vous ouvrent leurs bras durant leur temps libre pour vous accueillir et vous faire découvrir leurs quartiers, leurs ambiances et leurs coups de coeur, ce gratuitement! — (Greeters Belgique, Une autre expérience touristique, recueilli sur http://www.greeters.be")
    • Andrée Pinon est greeter depuis près de trois ans, une activité qu’elle exerce bénévolement. — (Julie Palmero, La Montagne, édition d’Évaux-les-Bains, 24 août 2013, disponible sur lamontagne.fr, consulté le 21 août 2017 → lire en ligne)
    • Les réseaux de Greeters s’inscrivent dans une démarche de tourisme durable en respectant l’environnement et l’homme. Ils participent à l’enrichissement culturel et économique des communautés locales et contribuent à l’image positive de la destination. — (Bordeaux tourisme et congrès, Découvrir Bordeaux avec un greeter, recueilli sur http://www.bordeaux-tourisme.com")
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « greeter »

De l'anglais greeter, calque sémantique et morphologique.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Évolution historique de l’usage du mot « greeter »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « greeter »

  • Bénévole de l’association Paris Greeters, Francis Lebissonnais, 70 ans, emmène des visiteurs en balade à la découverte d’un Paris méconnu, loin des parcours touristiques. actu.fr, PORTRAIT. À la découverte d’un Paris méconnu, avec le Greeter Francis Lebissonnais | Actu Paris
  • Depuis 2010, des habitants bénévoles proposent aux touristes français et étrangers de découvrir la métropole de Lyon hors des sentiers battus : ce sont les Lyon city greeters. Et si vous les rejoigniez ? MET', Lyon city greeters : et si vous faisiez découvrir votre métropole aux touristes ? - MET'
  • Les Greeters sont des hôtes bénévoles qui proposent des visites gratuites de leurs villes. L’association s’est créée en juin 2009 à Marseille. France 3 Provence-Alpes-Côte d'Azur, Les Greeters de Marseille fêtent leurs 10 ans
  • Il y a huit ans, à l’initiative du Conseil départemental, des Ornaises et des Ornais passionnés étaient invités à rejoindre le réseau des Greeters. Aujourd’hui, ils sont 18 à proposer des balades aux touristes, par petits groupes, un peu partout dans le département. Il ne s’agit pas de visites guidées mais plutôt de temps de partage conviviaux, axés sur les centres d’intérêt de chaque greeter. Pour la 4e année consécutive, ils proposent 90 balades regroupées dans la brochure Bougez avec des Ornais passionnés en 2022 ! qui vient de paraitre. Conseil départemental de l'Orne, En balade avec les Greeters, ces Ornaises et ces Ornais passionnés | Conseil départemental de l'Orne
  • Les greeters, ces bénévoles qui servent comme guides le temps d’une visite, évoquent leur quartier, à Saint-Médard avec Jean-Pierre, ou l’architecture et l’art déco avec Vincent, les bains montois avec Alain ou encore la forêt des Landes avec Thierry à Saint-Avit. SudOuest.fr, Faire une balade à Mont-de-Marsan ou son agglomération avec des habitants passionnés
  • Pour fêter son dixième anniversaire comme il se doit, le réseau des Greeters de Mulhouse n’a pas fait les choses à moitié ! Jusqu’au mercredi 6 octobre, redécouvrez l’agglomération mulhousienne à travers 11 balades gratuites et guidées. Dépaysement garanti ! m2A le mag - Mulhouse Alsace Agglomération, Les Greeters de Mulhouse fêtent leurs 10 ans | m2A le mag - Mulhouse Alsace Agglomération
  • Sans trop savoir ce qu’est un greeter, hôte en français (lire par ailleurs), on pouvait aisément le deviner au moment du tour de salle afin que chacun se présente : « Je m’appelle Jeanine, je suis à Sorde-l’Abbaye et je propose une balade commentée sur les coteaux de Sorde et les bords du Gave, mais aussi une balade dans le village et son église abbatiale. » « Moi, c’est Pierre, de Pouillon, je propose la découverte du moulin de Larras, dernier moulin à eau en activité, ainsi qu’une balade dans le village voisin de Misson. » « Marie-Hélène, je suis du côté d’Ousse-Suzan, où je fais visiter la chapelle de Suzan, ainsi que les fontaines guérisseuses. » SudOuest.fr, Tourisme : les Landes, championnes de France des greeters
  • Qui de mieux qu’un de ses habitants pour découvrir une ville ? C’est le concept des greeters , qui consiste à faire découvrir bénévolement une destination aux touristes de passage. Reportage avec le greeters  dijonnais, Maurice Clément sur cette visite pas comme les autres. , Dijon . Ils choisissent de visiter Dijon autrement avec un greeter
  • Les Greeters de la métropole de Lyon vous proposent de partager quelques heures en leur compagnie. Mais qui sont les greeters ? Amoureux·se de leur... Lyon France, Lyon City Greeters - Lyon France
  • Actu : Comment se passe une visite avec un greeter ? actu.fr, Interview. Tourisme. Des balades gratuites pour découvrir l'Orne autrement avec les greeters | Le Réveil Normand
  • Pour sa stratégie d’actions, l’office de tourisme a ainsi identifié les habitants connaisseurs de leur village, du patrimoine local et des traditions pour être relais entre l’office et les visiteurs de la Chalosse. Mettant en valeur leurs connaissances du territoire ils en deviennent les ambassadeurs. On les appelle les « greeters », autrement dit des habitants passionnés qui aiment partager leurs passions, leurs talents ou leurs connaissances de petits coins secrets. Si c’est New York qui les a baptisés ainsi, l’office de tourisme landais les a adoptés depuis 2016. SudOuest.fr, Terres de Chalosse : l’office de tourisme s’appuie sur les greeters, ambassadeurs du territoire
  • Fiers d’appartenir au réseau “Greeters 40”, initié par le Comité Départemental du Tourisme des Landes, les greeters de Mont de Marsan Agglomération font découvrir leur territoire de manière personnelle sur une thématique qui leur tient à coeur. , Balade à Mont de Marsan à travers les yeux de ses habitants | Landes | Actualités en Aquitaine
  • Découvrir une ville ou une région, dans le monde entier, avec des gens du coin: c'est ce que proposent les «greeters». Ces bénévoles passionnés guident leurs hôtes hors des sentiers battus. Un tourisme d'échanges en phase avec son époque. Les Echos, Les «greeters», ou le tourisme autrement | Les Echos
  • Vous avez envie de parcourir la région mulhousienne selon une thématique particulière (patrimoine industriel, architecture, gastronomie locale, etc.) ? Faites appel à un greeter ! Avec ce guide bénévole, découvrez une autre façon de faire du tourisme, une manière singulière de visiter une ville de l’intérieur, au plus proche de ses habitants. m2A le mag - Mulhouse Alsace Agglomération, Greeter, guide touristique atypique | m2A le mag - Mulhouse Alsace Agglomération
  • Il n’est pas guide touristique mais « greeter 40 ». Depuis quatre mois, Franck Lorenzon réalise des visites de Saint-Pierre-du-Mont en tant que bénévole au Service d’animation, de prévention et d’accompagnement des Landes (Sapal). Ce féru d’histoire aime « guider le regard » des Landais et touristes de passage vers les richesses insoupçonnées... SudOuest.fr, Landes. Saint-Pierre-du-Mont : à la découverte des joyaux méconnus de la ville
  • Le territoire Conques-Marcillac peut désormais s’appuyer sur un réseau de "Greeters", ces habitants qui font découvrir leurs villages aux curieux. Une première en Aveyron. centrepresseaveyron.fr, Marcillac : en balades dans le Vallon avec des hôtes de pays - centrepresseaveyron.fr
  • Le réseau des greeters du Cantal a été lancé en 2014. actu.fr, Les greeters du Cantal : des personnes passionnées qui font la promo de leur « pays » | Actu Cantal
  • Sylvie est une greeter, ce qui signifie hôte en français. Comme l’ensemble des greeters, elle offre son temps, bénévolement, pour partager sa connaissance et son amour de Biscarrosse. Le mouvement a été créé par une New-Yorkaise, Lynn Brooks, en 1992, pour redorer le blason de sa ville qui souffrait, à l’époque, d’une très mauvaise réputation auprès des touristes étrangers. Depuis, dans le monde entier, un réseau de greeters amoureux de leur ville proposent gratuitement, pendant leur temps libre, de faire découvrir l’histoire, le patrimoine et les petits coins secrets de leur région. SudOuest.fr, Biscarrosse : découvrir la région en compagnie d’habitants bénévoles
  • « Greeter », késako ? Ce terme anglo-saxon désigne tout simplement un guide bénévole qui propose à un groupe réduit de visiteurs de découvrir un ou plusieurs quartiers d’une cité, le tout d’une manière aussi documentée qu’insolite. Né à New York au début des années 90 et arrivé en France dans les années 2000, ce phénomène, encore mal connu, a donné naissance à un réseau international qui compte des milliers de membres. Rien qu’en France métropolitaine, on recense plus d’une trentaine d’antennes, regroupées au sein de la Fédération France Greeters (FFG) ! Pour participer, il suffit de se connecter sur un site spécialisé qui établit le dialogue entre l’offre, celle du « greeter » et la demande, celle des visiteurs, puis de fixer un rendez-vous. Le Telegramme, Morlaix - Une balade avec Marie-Françoise, « greeter » infatigable - Le Télégramme
  • Les Greeters de Sélestat se mobilisent pour la Journée Internationale des Greeters, dimanche 27 septembre à Sélestat. , Sélestat. Découvrir la ville avec un Greeter
  • Comme beaucoup d'Américains, Mike, Dennis, Brian et Derek rêvaient de visiter Paris, mais pas forcément à la manière de touristes ordinaires. Ils ont donc fait appel aux greeters, ces habitants qui font découvrir aux voyageurs une capitale hors des sentiers battus. Le Point, A la découverte d'un Paris insolite en compagnie d'un greeter - Le Point
  • Balade Greeter : circuit Adèle de Boigne, fille du marquis d’Osmond 2021-08-14 14:00:00 14:00:00 – 2021-08-14 16:00:00 16:00:00 Rendez-vous devant la Mairie Place de Mackau Vimoutiers Orne Unidivers, Balade Greeter : circuit Adèle de Boigne, fille du marquis d’Osmond. Départ de Vimoutiers. Vimoutiers samedi 14 août 2021
  • Envie d'en savoir plus sur la capitale de la Suisse normande ? Deux greeters proposent une visite gratuite de Clécy, pour découvrir l'histoire de ce joyau du Calvados actu.fr, Tourisme : découvrez Clécy et son histoire avec un Greeter | L'Orne Combattante
  • Quel que soit le ou les Greeters qui ont titillé votre intérêt, la démarche est la même : Issy-les-Moulineaux, Josette rejoint le réseau Greeters d’Issy | Issy-les-Moulineaux
  • Jeudi 16 septembre, Bernard Blondeel, greeter, propose une visite guidée sur le thème « Un village au pied de sa motte castrale ». Départ à 14 h devant le BIT, 11, rue de la Victoire. actu.fr, L'Office de tourisme de la Ferté-Macé propose deux visites guidées gratuites | Le Publicateur Libre
  • En créant les premiers Greeters (de l’anglais « to greet », accueillir) à New-York en 1992, Lynn Brooks, souhaitait tordre le coup à l’image négative qui collait à la peau de sa ville. , Les Greeters sont bien installés dans les Landes ! - PresseLib
  • Rachel Allard est Chartraine depuis six ans et greeter depuis deux. Au menu de ses visites, elle propose celle de Chartres en lumières. www.lechorepublicain.fr, Suivez le greeter pour voir Chartres en lumières autrement - Chartres (28000)
  • Le réseau des greeters de La Baule aimerait se développer. L'office de tourisme intercommunal cherche des volontaires dans les autres communes de Cap Atlantique. actu.fr, La Baule veut étendre son réseau de greeters | L'Écho de la Presqu'île
  • Les lacs de Biscarrosse, Jacky les connaît comme sa poche. Le greeter emmène ses visiteurs à leur rencontre, distillant bons conseils pour la pêche, et retrace l’histoire de l’hydraviation qui avait cours sur le lac de Biscarrosse-Parentis, appelé aussi « lac Latécoère » du nom du constructeur aéronautique. Une balade d’une à deux heures au départ du lac sud, où l’on contourne le port de Lily, véritable petit paradis, jusqu’au « petit lac », avant de remonter le canal au fil de son histoire. Sur le chemin, le musée de l’hydraviation ravira les amateurs. SudOuest.fr, Landes : en balade sur la côte avec un greeter
  • Un samedi d'hiver, le rendez-vous a été fixé à 15 heures à la sortie du métro Pont-de- Sèvres, à l'ouest de Paris. La soixantaine élégante et affable, Patrick Lucard accueille ses visiteurs du jour, à qui il va proposer une balade de deux heures consacrée à l'architecture contemporaine à Boulogne-Billancourt, la commune des Hauts-de-Seine où il vit depuis vingt-cinq ans. Cet analyste financier est membre, depuis cinq ans, de l'association des greeters de Boulogne. « Nous sommes une quinzaine de membres, fiers de notre ville. Nous nous réunissons une fois par mois en moyenne, pour mieux nous connaître et échanger sur le contenu de nos balades », explique-t-il. Apparus en France au milieu des années 2000, les greeters (« hôtes », en anglais) sont des bénévoles, retraités pour la moitié d'entre eux, qui accueillent gratuitement des touristes pour une baladerencontre dans un environnement qu'ils connaissent bien. L'origine de ce mouvement remonte à 1992, à New York. Ulcérée par l'image négative, liée à la violence et à l'insécurité, que sa ville donne aux touristes du monde entier, Lynn Brooks, alors âgée de 59 ans, quitte un bon poste qu'elle déteste et met en place, avec un réseau d'amis, des balades insolites dans les quartiers de la Big Apple. La première organisation de tourisme participatif est née. Vingt-cinq ans plus tard, Lynn Brooks n'est plus, mais les greeters sont présents dans 34 pays du monde, où ils font découvrir quelque 150 villes et régions. leparisien.fr, LE PARISIEN MAGAZINE. Tourisme : les greeters vont font visiter la ville autrement - Le Parisien
  • Greeter averti, Daniel Covillers vous fait découvrir Liévin (Pas-de-Calais) de la vision des mineurs. Rencontre avec un homme spontané, intéressé par les gens et le patrimoine ... actu.fr, Nos Greeters (1/2) : Daniel Covillers vous conte la vie des mineurs de Liévin | Lille Actu
  • Jean, Monique, Camille sont 3 des 14 greeters que compte actuellement Béziers Méditerranée. Chacun dans leur domaine, avec leurs mots, leurs passions, ils ont à coeur de donner à voir, à vivre, à déguster même, leur morceau de territoire, tranche de vie… Venez les rejoindre (Photos : Laurent Piccolillo) Hérault Tribune, OFFICE DE TOURISME BEZIERS MEDITERRANEE - « Greeters d’Aqui », venez partager votre territoire ! - Hérault Tribune
  • « C’est la visite numéro 4 de la Ville d’Hiver, partie grand ouest. Celle que les guides ne font pas visiter », lâche Aimé Nouailhas, le « greeter » ou plutôt « l’hôte » de cette matinée arcachonnaise. 9 h 30, samedi 7 août. La cloche de la basilique Notre-Dame a sonné le rappel. Le groupe d’une vingtaine de personnes, armé d’appareils photos et de smartphones, parapluies dans le sac, et curiosité en cocarde, est prêt pour la balade. SudOuest.fr, Arcachon : par-dessus les haies et les palissades, la Ville d’Hiver se découvre
  •   Partez pour une balade personnalisée en compagnie de Philippe, Cornu, Greeter ! Il vous présentera les petites histoires et légendes en Suisse Normande en passant par la chapelle du Blanc Rocher, le sentier du granite, un village de Tisserands, la carrière de granite (entre 5 et 10 km, dénivelé 200 à 300 m). Durée adaptable : 3 h ! Sur Inscription (places limitées à 5 personnes) Unidivers, Balade “Chapelle du Blanc Rocher” Saint-Philbert-sur-Orne Saint-Philbert-sur-Orne samedi 25 juin 2022
  • Alors que 70 Lyon city greeters font déjà visiter la Métropole lyonnaise, Rhône Tourisme pose les premières pierres d’un réseau départemental de greeters en milieu rural, avec en zone test, le Pays de L’Arbresle. Un concept innovant de tourisme participatif qui implique les habitants dans la mise en lumière de leur territoire. , Tourisme. Rhône Tourisme recherche des “greeters”… Pourquoi pas vous ?
  • Complémentaire à l'office de tourisme, l'association les Greeters donne rendez-vous mercredi 8 août à l'office de tourisme de Toulouse à 10 h 15 et 14 h 15. Balade gratuite. Il faut préalablement s'inscrire sur le site : toulousegreeters ladepeche.fr, A la découverte de Toulouse avec les amis Greeters - ladepeche.fr
  • Découvrir La Baule avec des habitants amoureux de leur ville, c'est possible grâce aux Greeters. Le réseau a été créé dans la station en 2016. actu.fr, La Baule : Les Greeters accueillent les touristes en amis | L'Écho de la Presqu'île
  • “Voir New York à travers les yeux d’un New-Yorkais”: c’est ainsi que se décrit l’organisation Big Apple Greeters, qui propose des visites guidées gratuites avec des “vrais” New-Yorkais. Les Greeters ont grandi dans la grande pomme, y habitent et connaissent les moindres recoins de leurs quartiers préférés. Ils vous raconteront l’histoire de chaque pierre (ou presque). La majorité du temps, vous pourrez trouver un guide qui parle votre langue. Les visites sont longues (minimum 4h) et doivent être demandées environ un mois avant votre voyage à New York. French Morning a testé pour vous une visite avec un Greeter francophone, Peter Hochstein. 10h: rendez-vous à Greenwich Village, le quartier préféré de Peter Hochstein. Les visiteurs peuvent indiquer sur le site internet Greeter les lieux qu’ils désirent visiter, et leur guide est désigné en fonction. Car les Greeters ne font visiter que les quartiers qu’ils connaissent sur le bout des doigts. Greenwich village, Peter Hochstein y a habité quand il était étudiant. “J’avais une chambre miniscule, mais j’en garde un souvenir fantastique” raconte-t-il. Peter Hochstein a 72 ans, il est journaliste et publicitaire free-lance et aime partager ses connaissances sur New York avec les touristes intéressés. “En plus, cela me permet de pratiquer mon français et de rencontrer toutes sortes de gens”, sourit-il. Début de la balade: direction Washington Square. “Peu de gens le savent, mais ce parc était autrefois un cimetière réservé aux plus démunis”, raconte Peter Hochstein. En 1833, lorsque Greenwich Village commence à devenir un quartier d’habitation à la mode, de riches New-Yorkais rachètent le cimetière et le rasent pour le transformer en parc. “Washington Square a récemment redécouvert son histoire, s’amuse Peter Hochstein: des fouilles dans le jardin ont exhumé… des squelettes!”. Une visite riche en détails historiques Les visites avec un Greeter permettent non seulement de découvrir la ville, mais aussi d’apprendre son histoire. Peter Hochstein est une mine d’anecdotes. Il s’arrête devant un immeuble gris, situé à côté de NYU: “ce bâtiment fait partie intégrante de l’histoire de New York”, explique-t-il. En 1911, un incendie se déclare dans ce building alors que de nombreuses ouvrières y travaillent dans des conditions épouvantables. Elles tentent de s’enfuir, mais les portes sont fermées à clé de l’extérieur. 146 jeunes filles périront, la plupart en se jettant par la fenêtre. Cet accident marquera le New York de l’époque et permettra d’améliorer quelque peu les conditions de travail des ouvriers. Le Greeter est un expert, mais pas un dictateur: il vous laissera raccourcir ou allonger l’itinéraire, faire des détours. Une vraie balade personnalisée. En chemin, on croise un ancien tribunal reconverti en bibliothèque et on passe devant le bar Stonewall, dans lequel a commencé la “révolution gay”. On apprend d’ailleurs que Gay street, contrairement à ce qu’on croyait, n’a pas été nommée ainsi en l’honneur de la révolution homosexuelle, mais d’après le patronyme d’un riche philanthrope! Enfin, après avoir pénétré en cachette dans la cour de “One if by land, two if by sea”, le restaurant new-yorkais dans lequel il y a le plus de demandes en mariage, la visite se termine devant la plus petite maison de New York. La demeure, située dans Bedford street, a appartenu à la poètesse Edna Saint Vincent Millay. Elle est particulièrement étroite, ce qui ne l’empêche pas d’être en vente pour la modique somme de 12 millions de dollars. A la fin de la visite, on ne voit plus Greenwich village de la même manière. Et on a une seule envie: recommencer la même chose, mais dans un autre quartier! Big Apple Greeter propose des visites entièrement gratuites avec des guides bénévoles, d’une durée moyenne de 4h. Il faut réserver au moins quatre semaines avant votre départ pour New York ici. French Morning US, Greeter: découvrir New York avec des New-Yorkais - French Morning US
  • Ca y est, Sète a ses greeters ! Du verbe “greet” en anglais, qui signifie accueillir. Comprenez donc des “hôtes”. Des hommes et des femmes qui non seulement résident à Sète mais ont à cœur de faire découvrir l’Île singulière à travers leur propre regard, leurs coups de cœur et leurs connaissances. Ils ne sont pas guides touristiques au sens professionnel du terme mais leur flamme pour la ville suffit à faire d’eux de précieuses boussoles aux visiteurs. midilibre.fr, Tourisme : ils aiment Sète au point de devenir des “greeters” - midilibre.fr
  • Vous passez quelques jours à Paris ou vous venez d’emménager dans la région francilienne et vous aimeriez connaître un peu mieux votre quartier, votre ville et les environs ? Alors partez en expédition avec un autochtone… un "greeter" ! Au menu, pas de visite thématique sur catalogue mais Paris ou sa région telles qu’elles sont vues et vécues par ses habitants. , Greeters : découvrir Paris et sa banlieue gratuitement avec un habitant
  • Découvrir une ville avec l'un de ses habitants pour guide ? C'est la meilleure façon de s'immerger dans le quotidien local et d'aller plus loin que les monuments ou la carte postale. C'est ce que proposent, à travers le monde, les diverses associations de Greeters, des habitants qui font découvrir, le plus souvent bénévolement, leur ville. Pour connaître les endroits où de telles visites sont possibles, l'association «Global Greeter Network» (Réseau mondial d'hôtes) recense les associations dans une cinquantaine de métropoles du monde entier, dont 19 en France, de Saïgon à Buenos Aires en passant par Angers ou Tel-Aviv. Bon à savoir... Routard.com, Greeters : Quelles villes peut-on découvrir avec un local pour guide ? - Routard.com
  • Un peu partout dans le monde, les Greeters proposent des visites guidées conviviales menées par des gens comme vous et moi qui adorent leur ville. Le Devoir, Les couleurs de Carouge avec un «greeter» | Le Devoir
  • Les Greeters, littéralement “hôtes” en anglais, sont des habitants qui se sont lancé le pari de devenir guide d’un jour. Ainsi, ils font découvrir aux touristes leur ville ou quartier de façon insolite, originale et personnelle en apportant une dimension familiale, conviviale et chaleureuse. Un concept qui, d’après ses adeptes, “suit parfaitement la tendance du tourisme alternatif” et répond à la demande de “touristes en quête d’authenticité“. Un exemple de tourisme participatif, vecteur de développement urbain et pilier de l’évolution du tourisme en ce début du XXIe siècle. BX1, L'International Greeters Association s'installe à Bruxelles - BX1
  • L’association, qui est membre de la fédération française et de la fédération européenne, voit plus que son territoire d’existence. Idem pour les problématiques liées au métier et à la meilleure façon d’en vivre. Ce qui selon la présidente devient de plus en plus compliqué sans activité de complément, et ce, une fois encore, en raison de la concurrence déloyale des "greeters". lindependant.fr, Les guides conférenciers Pays cathare dénoncent l’ubérisation du métier - lindependant.fr
  • Si les concepts se rejoignent, Olivier explique que la charte des Local-trotters est « plus souple ». Exemple : si vous invitez le guide à boire un verre en fin de parcours, il ne dira pas non. Contrairement aux Greeters, qui se font une règle de ne rien accepter des personnes qu’ils baladent. Rue89 Strasbourg, Les Local-trotters vous font découvrir Strasbourg comme à des potes
  • Le Greeter c'est quoi?  C’est un marseillais bénévole qui se balade avec vous, dévoile ses coins secrets et fourmille de petites histoires sur l’énigmatique Marseille Provence. Avec marseille greeter, découvrez le street art, les petites histoires de l'histoire de Marseille, les calanques... Tous les Greeters sont différents, et chaque rencontre est unique. frequence-sud.fr, Insolite : des balades urbaines pour (re)découvrir Marseille - Marseille - Frequence-sud.fr
  • Jean-Paul Pierre et Yves-Jean Beloeil-Benoist, anciens enseignants, sont greeters à Séné, des guides pas comme les autres, très répandus en Belgique et au Luxembourg, qui proposent de faire visiter gratuitement au public des sites de leur ville ou de leur quartier. Le Telegramme, Séné - Les greeters seront de sortie pour les Journées du patrimoine, samedi 19 et dimanche 20 septembre à Séné - Le Télégramme
  • L’office de tourisme du Pont du Gard de Remoulins développe un projet appelé les “greeters” (en français dans le texte, hôtes) en partenariat avec l’office de tourisme du Pays d’Uzès ainsi qu’avec la communauté de communes. midilibre.fr, En projet à Remoulins : les “greeters”, ces bénévoles locaux engagés à accueillir les touristes - midilibre.fr
  • Le site greeters.fr rassemble des passionnés adeptes de partage et de rencontres : ils font volontiers visiter leur ville ou village à des... Franceinfo, Le 13h de France 2 : journal télévisé du 22 juin 2021 en replay
  • La Rochelle figure encore sur la carte du site Internet France-Greeters qui recense les villes où des habitants se proposent de faire découvrir gratuitement leur cadre de vie aux touristes soucieux de sortir des sentiers battus. Mais aujourd’hui, « il n’y a plus aucune visite organisée », regrette Véronique Seel, bénévole de la première heure aux côtés de Blandine Giambiasi. SudOuest.fr, La Rochelle : les Greeters sont dans l’attente d’une reprise
  • Grenadea accueilli des greeters, habitants qui font découvrir bénévolement aux touristes leur ville et ses secrets. Sandrine Potier, de l'office de tourisme d'Alençon, y était. actu.fr, En Espagne, Sandrine Potier vante le tourisme   | L'Orne Hebdo
  • "Greeter" : des locaux passionnés proposent des visites pour faire du tourisme autrement Franceinfo, Euro 2021 : avant le match, pause dans les bains thermaux de Budapest pour les supporters français
  • En France, les Greeters sont présents dans une vingtaine de villes parmi lesquelles on trouve Paris, Marseille, Lyon, Versailles, Nantes ou encore Toulouse. Dans la plupart des villes, l’initiative est encadrée par les Offices de Tourisme locaux mais les Greeters peuvent aussi agir dans le cadre d’une association 100 % indépendante comme c’est par exemple le cas dans la cité phocéenne. Mag Communes, Un Tour de France du tourisme participatif avec les initiatives Greeters - Mag Communes
  • On les appelle les Greeters et ils sont de plus en plus nombreux en Touraine, les Greeters ce sont ces habitants qui donnent de leur temps bénévolement aux touristes pour faire visiter leur ville d'une autre façon comme à Amboise où ce dimanche Christine Laurent a guidé un couple de belges. France Bleu, Amboise : quand les habitants font visiter leur ville aux nombreux touristes
  • Les greeters (en français : hôtes) sont des bénévoles qui accueillent gratuitement des touristes pour une rencontre authentique avec un habitant lors d’une balade. C’est une forme de tourisme participatif. À l’occasion d’une visite, le Greeter va non seulement souligner les lieux intéressants ou inconnus, mais il va aussi parler de la vie de tous les jours et de ses coups de cœur. Le Telegramme, Saint-Briac-sur-Mer - Tourisme. Françoise Descapentries fait découvrir Saint-Briac - Le Télégramme
  • Depuis quelques années, les greeters font visiter leurs villes. Il en existe partout dans le monde, même dans l'Orne ! Le but des greeters est de montrer, de parler de façon insolite, originale et personnelle de 'leur' coin, 'leur' quartier, 'leur' ville, dont ils sont fiers et passionnés. tendanceouest.com, Orne. Préaux-du-Perche comme on ne l'a jamais vu
  • Le greeter est « un amoureux de sa ville souhaitant partager sa passion en montrant aux visiteurs ce qu’il aime », a expliqué la Maison du tourisme. Le Soir, La Maison du tourisme de Charleroi à la recherche de «greeters» - Le Soir
  • Il est neuf heures, ce matin-là, sur la place de la Mairie de Saint-Julien-Molin-Molette. Jean-Yves Barou, lunettes sur le nez, et chemise à carreaux, s’apprête à faire visiter la commune à des touristes, curieux de découvrir le massif du Pilat. L’homme n’est pourtant ni guide touristique, ni accompagnateur. Non, il fait partie d’un concept international, arrivé dans le Pilat en janvier 2015, les greeters, et tente l’aventure pour la première fois. , Saint-Julien-Molin-Molette. Greeters : les habitants font découvrir leur territoire

Images d'illustration du mot « greeter »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Vidéos relatives au mot « greeter »

Greeter

Retour au sommaire ➦

Partager