La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « gouvernementalement »

Gouvernementalement

Définitions de « gouvernementalement »

Trésor de la Langue Française informatisé

Gouvernementalement, adv.,rare. En matière de gouvernement. M. Carnot n'a fait ostensiblement de mal à personne (...) il est gris « gouvernementalement » parlant (Gyp, C'est nous,1890, p. 121).

Wiktionnaire

Adverbe - français

gouvernementalement \ɡu.vɛʁ.nə.mɑ̃.tal.mɑ̃\ ou \ɡu.vɛʁ.nə.mɑ̃.ta.lə.mɑ̃\ invariable

  1. (Didactique) D'une manière gouvernementale ; en terme de gouvernement.
    • Pour agir, il faut à un gouvernement force matérielle et force morale ; ces deux forces ne peuvent gouvernementalement rien l'une sans l'autre et si elles s'isolent. Elles doivent toujours s’harmonier ; et si elles s’inharmonient, c'est alors que naissent des irritations publiques, des partis qui, par leurs luttes, changent le principe constitutif du gouvernement ou renversent ce gouvernement. — (Jean-Baptiste Richard de Radonvilliers, Du Véritable Gouvernement constitutionnel et du droit des peuples, Paris : chez Pilout, 1844, p. 4)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « gouvernementalement »

Mot dérivé de gouvernemental, avec le suffixe -ment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « gouvernementalement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
gouvernementalement guvɛrnœmɑ̃talœmɑ̃

Citations contenant le mot « gouvernementalement »

  • Et en fin d'exercice, nous recevions mandat, selon la météo électorale - c'est à dire explicitement selon l'horizon des plus proches élections -, de jouer des marges de liberté que pouvaient nous ménager quelques zones de flou de la comptabilité publique pour améliorer (ou dégrader si les élections étaient à deux ans) le résultat qui serait pour finir gouvernementalement publié, transbordant donc d'un exercice à l'autre l'impedimentum de telles ou telles recettes ou dépenses miraculeusement devenues migratoires. En réalité, en ces temps rivoliens (dont je n'imagine pas qu'ils ne fussent également révolus...) c'était moi, et moi seul, qui, entre décembre et février (le mastodonte budgétaire, en certains de ses organes, s'étale de deux mois sur l'année suivante), étais officieusement chargé de faire preuve d'inventivité, de sagacité, et de doigté (cela va sans dire), pour établir la liste chiffrée, et manuscrite (rien ne serait imprimé), de ce qu'il était possible de faire; ou de faire encore, car d'année en année nous finissions - moi, et ceux qui d'un goupillon cardinalice, hiérarchique et discret bénissaient mes trouvailles - par griller nos successives cartouches, ne pouvant revenir impunément sur une règle que nous avions nous même hautement, et bruyamment hélas, proclamée l'année précédente parce qu'elle arrangeait la présentation comptable voulue cette année-là par nos ministres. Cela sans autre soutien, on l'aura compris, que l'approbation - orale - donnée par mes autorités (habituellement le mistigri était lestement repassé jusqu'au cabinet du Ministre), et en prenant garde de ne pas faire trop monter le rythme des hoquets ni d'exagérer le niveau des remontrances qui ne manqueraient pas d'être, hoquets et remontrances, émis par la Cour des Comptes - mais deux années plus tard, en fait, au moment de la loi dite de règlement, à laquelle, au vrai, plus personne n'accorderait intérêt. Durant deux mois, ainsi, tout allait son train par téléphone et additions, ou soustractions, sur de petits papiers; et début mars le rutilant résultat bugétaire était porté sur les fonts médiatiques (cela, il faut bien le reconnaître, mais telle est l'incurable myopie politico-technocratique, dans l'indifférence colossale éprouvée par l'électeur de base, pour la financière édification duquel pourtant toutes ces habiletés avaient été tissées). La Tribune, A l'origine du déficit à 3% du PIB, une invention 100%... française
  • « Ça va se régler “gouvernementalement” parlant, c’est la seule issue », croit-il. Le Devoir, André Gauthier demeure détenu à Dubaï | Le Devoir
  • – Tiens, un exemple : toute ta vie, tu mets de l’argent dans ton REER. Pis à 71 ans, c’est fini. Il faut que tu transfères dans un FERR. Alors à 71 ans, le gouvernement te rappelle ta fin qui approche, la fin « gouvernementalement prévue » ! T’es forcé de t’y intéresser… La Presse, Pierre Curzi a vieilli, mais si peu | La Presse
  • Personnellement, cela ne me dérange même pas que la DGSE/DGSI accèdent aux données que je laisse. Ces agences et leurs activités sont nécessaires pour nous protéger. Mais croire qu’elles sont moins actives que la CIA/FBI/NSA, c’est être sacrément naif … Donc, oui, avec Qwant vos données ne seront peut-être pas exploitées commercialement … Croire qu’elles ne le seront pas gouvernementalement me semble, quand même, sacrément naif. Après, je n’ai pas toutes les réponses et, peut-être, que je me trompe lourdement. Mais, personnellement, l’Etat me fait bien plus peur que Google pour ma liberté … , Moteur de recherche : comment Qwant veut s'attaquer à Google - Les Numériques
  • Par contre, les "soufis" modérés n’auront aucun scrupule à serrer telle main présidentielle ou à être nommé à la direction de tel comité gouvernementalement parrainé ... Ils n’hésiteront pas non plus à adopter une position "courageuse" contre les mauvais agissements des masses musulmanes, le port du voile, par exemple ... Le Monde diplomatique, Une fabuleuse découverte sur l'islam, par Alain Gresh (Les blogs du Diplo, 27 mars 2015)

Traductions du mot « gouvernementalement »

Langue Traduction
Anglais government
Espagnol gobierno
Italien governo
Allemand regierung
Chinois 政府
Arabe حكومة
Portugais governo
Russe правительство
Japonais 政府
Basque gobernu
Corse guvernu
Source : Google Translate API

Gouvernementalement

Retour au sommaire ➦

Partager