La langue française

Gniangnian

Sommaire

  • Définitions du mot gniangnian
  • Phonétique de « gniangnian »
  • Citations contenant le mot « gniangnian »
  • Traductions du mot « gniangnian »

Définitions du mot « gniangnian »

Trésor de la Langue Française informatisé

GNANGNAN, GNAN-GNAN, GNIANGNIAN, GNIAN-GNIAN, adj. et subst.

I. − Adj. Qui manque d'énergie, de ressort physique ou intellectuel; dont le rythme (de vie) est trop lent. Synon. cucu(l) (fam.), indolent.Personne, scène gnangnan. Mais elle parle!... elle s'anime!... elle déchire!... elle mord!... Et moi qui la croyais gnan-gnan!... quelle vivacité! (Labiche, Point de mire,1864, III, 15, p. 470).Je l'aimerais peut-être s'il avait plus de colère au cœur, s'il était moins gnangnan, s'il était homme, enfin (Huysmans, Marthe,1876, p. 97).Elle disait cela d'une voix bébête, incolore, gnangnan (Vialar, Tournez,1956, p. 165) :
... d'après leur façon de commander, ces dames m'avaient jugée du premier coup : une fille pleine de bonne volonté, capable de comprendre le service, mais gniangnian, comme on est à la campagne. Cette appréciation me vaudrait un affable mépris... Frapié, Maternelle,1904, p. 32.
Emploi subst. neutre. Faire du gniangnian. Ce n'était plus le gnangnan wagnérien, sentimental et lourdaud, comme une grosse fille du Rhin. Mais le gnangnan franco-belge ne valait pas mieux, avec ses minauderies et ses bêtasseries de salon (Rolland, J.-Chr., Foire, 1908, p. 698).Il l'appelait de quelque diminutif bébête, du plus écœurant gnangnan, et avec des clignements de l'œil, une mine confite (Arnoux, Roy. ombres,1954, p. 75).
II. − Subst. Personne gnangnan. Quel gnangnan il fait! Une gnangnan (Ac. 1932). Depuis ma naissance, on m'impute à tort d'avoir l'oreille fine et le bec effilé; je suis sourd comme un pot et muet comme une tanche; un gnian-gnian! − Oui-dà? − Je le jure (Cladel, Ompdrailles,1879, p. 314).Il n'était, en effet, ni hardi ni gai. Auguste pouvait être classé parmi ces gens que le peuple appelle des « gnan-gnan » (Huysmans, Sœurs Vatard,1879, p. 69).
Prononc. et Orth. : [ɳ ɑ ̃ ɳ ɑ ̃]. Ac. 1932 gnangnan (au plur. des gnangnans). Les dict. donnent aussi : gnan-gnan (Littré, DG, Rob.), gniangnian (Lar. encyclop.), gnian-gnian (Rob., Lar. Lang. fr. et Richepin, M. André, 1879, p. 41); gnian gnian n'est attesté qu'au xixes. ds Besch. 1845. Étymol. et Hist. 1825 des gnans-gnans (Lett. de Talma à MlleBourgoing ds Larch.); 1842, adj. (Anicet-Bourgeois et E. Brisebarre, Le Tambour-major, sc.1). Soit redoublement de l'onomat. gnan*; soit forme redoublée de l'adj. nient/niant/gnant « niais », « nul », « paresseux » forme adj. de néant* influencée sémantiquement par faignant (cf. fainéant). Pour une répartition géographique des sens, v. B. Müller ds R. Ling. rom. t. 38, p. 386. Fréq. abs. littér. : 18.

GNANGNAN, GNAN-GNAN, GNIANGNIAN, GNIAN-GNIAN, adj. et subst.

I. − Adj. Qui manque d'énergie, de ressort physique ou intellectuel; dont le rythme (de vie) est trop lent. Synon. cucu(l) (fam.), indolent.Personne, scène gnangnan. Mais elle parle!... elle s'anime!... elle déchire!... elle mord!... Et moi qui la croyais gnan-gnan!... quelle vivacité! (Labiche, Point de mire,1864, III, 15, p. 470).Je l'aimerais peut-être s'il avait plus de colère au cœur, s'il était moins gnangnan, s'il était homme, enfin (Huysmans, Marthe,1876, p. 97).Elle disait cela d'une voix bébête, incolore, gnangnan (Vialar, Tournez,1956, p. 165) :
... d'après leur façon de commander, ces dames m'avaient jugée du premier coup : une fille pleine de bonne volonté, capable de comprendre le service, mais gniangnian, comme on est à la campagne. Cette appréciation me vaudrait un affable mépris... Frapié, Maternelle,1904, p. 32.
Emploi subst. neutre. Faire du gniangnian. Ce n'était plus le gnangnan wagnérien, sentimental et lourdaud, comme une grosse fille du Rhin. Mais le gnangnan franco-belge ne valait pas mieux, avec ses minauderies et ses bêtasseries de salon (Rolland, J.-Chr., Foire, 1908, p. 698).Il l'appelait de quelque diminutif bébête, du plus écœurant gnangnan, et avec des clignements de l'œil, une mine confite (Arnoux, Roy. ombres,1954, p. 75).
II. − Subst. Personne gnangnan. Quel gnangnan il fait! Une gnangnan (Ac. 1932). Depuis ma naissance, on m'impute à tort d'avoir l'oreille fine et le bec effilé; je suis sourd comme un pot et muet comme une tanche; un gnian-gnian! − Oui-dà? − Je le jure (Cladel, Ompdrailles,1879, p. 314).Il n'était, en effet, ni hardi ni gai. Auguste pouvait être classé parmi ces gens que le peuple appelle des « gnan-gnan » (Huysmans, Sœurs Vatard,1879, p. 69).
Prononc. et Orth. : [ɳ ɑ ̃ ɳ ɑ ̃]. Ac. 1932 gnangnan (au plur. des gnangnans). Les dict. donnent aussi : gnan-gnan (Littré, DG, Rob.), gniangnian (Lar. encyclop.), gnian-gnian (Rob., Lar. Lang. fr. et Richepin, M. André, 1879, p. 41); gnian gnian n'est attesté qu'au xixes. ds Besch. 1845. Étymol. et Hist. 1825 des gnans-gnans (Lett. de Talma à MlleBourgoing ds Larch.); 1842, adj. (Anicet-Bourgeois et E. Brisebarre, Le Tambour-major, sc.1). Soit redoublement de l'onomat. gnan*; soit forme redoublée de l'adj. nient/niant/gnant « niais », « nul », « paresseux » forme adj. de néant* influencée sémantiquement par faignant (cf. fainéant). Pour une répartition géographique des sens, v. B. Müller ds R. Ling. rom. t. 38, p. 386. Fréq. abs. littér. : 18.

Wiktionnaire

Adjectif

gniangnian \ɲɑ̃.ɲɑ̃\ invariable

  1. Variante orthographique de gnangnan.
    • D’après leur façon de commander, ces dames m’avaient jugée du premier coup : une fille pleine de bonne volonté, capable de comprendre le service, mais gniangnian, comme on est à la campagne. — (Léon Frapié, La maternelle, Librairie Universelle, 1908)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « gniangnian »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
gniangnian njjɑ̃njjɑ̃

Citations contenant le mot « gniangnian »

  • Grâce à cet épisode spécial, la comédienne a enfin trouvé l’occasion de partager l’écran avec sa sœur, Alexandra Lamy : « Ça faisait longtemps que je voulais tourner avec elle. Et là, c’est bien, on ne joue pas des sœurs, glisse Audrey, heureuse que leurs personnages soient antagonistes. Quand on donne la réplique à quelqu’un qu’on aime, on n’a pas envie de faire un truc gniangnian : le plus kiffant, c’est les engueulades. Les insultes qu’on s’échange ont été écrites par les auteurs et ils ne se sont pas bridés. » On ne peut que confirmer. , Ophélie Winter, Shirley Bousquet, Jean-Pierre Castaldi… On a rencontré les invités spéciaux de «Scènes de ménages»
  • 1 ans et quelle perte de temps ….. moi j’attend l’arrivé d’un Mi 10 innovant et surtout ⅓ du prix de cet iPhone qui n’a rien de nouveau comparé aux conçurent. Voir même beaucoup moins de choses. A part son processeur puissant c’est du gniangnian. Je garde mon X je vais tester de faire tourner chrome et Google photo sur mon mac et iPad et si c’est bien byby l’iPhone. iPhoneAddict.fr, Apple présente les iPhone 11 Pro et 11 Pro Max avec 3 capteurs photo
  • enfin un article qui a du "corps" dans ce journal ! et qui n'est pas "gniangnian" lindependant.fr, A la remise des clés de la ville pour lancer la Feria - lindependant.fr

Traductions du mot « gniangnian »

Langue Traduction
Anglais gniangnian
Espagnol gniangnian
Italien gniangnian
Allemand gniangnian
Chinois 念念
Arabe gniangnian
Portugais gniangnian
Russe gniangnian
Japonais gniangnian
Basque gniangnian
Corse gniangnian
Source : Google Translate API
Partager