La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « glapissant »

Glapissant

Définitions de « glapissant »

Trésor de la Langue Française informatisé

GLAPISSANT, -ANTE, part. prés. et adj.

I. − Part. prés. de glapir*.
II. − Emploi adj. [En parlant des petits cris émis par certains animaux et, p. anal. en parlant d'une voix, d'un son] Qui glapit; criard. Elle parle d'un ton glapissant; une voix glapissante (Ac.). Elle avait cru saisir dans l'air des éclats de voix singuliers, des rires glapissants et féroces (Nodier, Trilby,1822, p. 195).Du fond de la forêt, arrivait en sourdine le cri glapissant des renards dont la voix ressemble à celle des chacals (Loti, Prime jeun.,1919, p. 138).
Prononc. et Orth. : [glapisɑ ̃], fém. [-ɑ ̃:t]. Ds Ac. 1718-1932. Fréq. abs. littér. : 92. Bbg. Mat. Louis-Philippe 1951, p. 200.

Wiktionnaire

Adjectif - français

glapissant \ɡla.pi.sɑ̃\

  1. Qui glapit.
    • Elle parlait d’un ton glapissant.
      « J'ai reconnu le soir le coq infortuné
      Qui m'avait le matin, à l'aurore naissante,
      Réveillé brusquement de sa voix glapissante. »
      — (Joseph Berchoux, La Gastronomie, chant III, 1801)
    • Et les voix criardes, aiguës, glapissantes, formaient une clameur continue et sauvage […]. — (Guy de Maupassant, La ficelle, dans: Les Contes normands)
    • Certains sont simplement drôles , comme ce perroquet de Robespierre qui, chaque fois qu'on prononçait le nom de son maître criait d'une voix glapissante : « Chapeau bas ! Vive la République ! » Ensuite il entonnait la « Marseillaise » […]. — (Robert Delys, L'esprit des bêtes, dans L'Impartial n° 14948 du samedi 5 octobre 1929, page 1)
    • Il y a un trafic de passants, de fêtes, de ces enterrements arabes glapissants qui trottent comme des champions de marche. — (Paul Nizan, Aden Arabie, chap. IX, Rieder, 1932 ; Maspéro, 1960)
    • Ils m’ont invitée à réveillonner avec eux, mais j’ai préféré à la fête de famille avec le gosse glapissant – c’est le gosse le plus glapissant de toute la rue– et à la conversation uniforme comme les journées d’ici, j’ai préféré ma propres compagnie. — (Elsa Triolet, Le premier accroc coûte deux cents francs, 1944, réédition Cercle du Bibliophile, page 287)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

GLAPIR. v. intr.
Pousser des cris aigus, en parlant des Petits chiens et des renards. Par extension, Cette femme ne chante pas : elle glapit. Cette femme ne fait que glapir.

Littré (1872-1877)

GLAPISSANT (gla-pi-san, san-t') adj.
  • Qui glapit. Les voix des oiseaux carnassiers sont aussi désagréables que leur figure et leur plumage ; ils ne font retentir les airs que de sons aigus ou glapissants, Bernardin de Saint-Pierre, Harm. liv. v. Harm anim.

    Par dénigrement. Voix glapissante, voix comparée à celle des animaux qui glapissent. L'un traîne en longs fredons une voix glapissante, Boileau, Sat. III. Du grand Lully vingt rivaux fanatiques Défiguraient sur des tons glapissants Des vers français en fredons italiques, Voltaire, Goût.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « glapissant »

De glapir.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « glapissant »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
glapissant glapisɑ̃

Évolution historique de l’usage du mot « glapissant »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « glapissant »

  • Dans la lumière bleutée de l’aube arctique, sept loups traversent un étang gelé, glapissant et hurlant à la poursuite d’un morceau de glace de la taille d’un palet de hockey. À cette heure, la surface opalescente de l’étang tend un miroir aux cieux, et l’exubérance des loups paraît également surnaturelle. Quatre louveteaux cavalent derrière le palet, avant que trois loups plus âgés les renversent, puis examinent leurs petits corps dans l’herbe gelée de la rive. Dans mon carnet, je note le mot « loufoque », d’une écriture quasi illisible tant mes doigts frissonnent. National Geographic, Seul avec les loups
  • Si comme moi vous exécrez, abhorrez, détestez, haïssez Halloween, restez ! Ci-dessous nous pesterons ensemble. Et si vous êtes parents d’enfants élevés à cet énième avatar de la soumission au diktat sub-culturel nord-américain, si vous les trouvez adorables avec leurs looks effarants de sorcières à la noix, laissez-moi seul avec ma haine… et mon courroux coucou, viendrait à cet instant ajouter le fantôme d’un Desproges glapissant, vrai méchant celui-là. Le seul bienfait d’Halloween, c’est que l’épidémie ressemble à celles de la gastro. Ne dure qu’une ou deux semaines. Pour le reste... , 7 raisons de détester Halloween
  • On l’appelle la caille des blés, mais c’est dans un champ de luzerne que ce mâle vient trouver refuge, aux confins de la Charente-Maritime intérieure, sur la commune de Cherbonnières. Nous sommes en période de reproduction, alors quand le chant d’une femelle se fait entendre, l’oiseau se dirige vers la source de son bonheur à venir en glapissant un « ouin ouin » de plaisir. SudOuest.fr, Charente-Maritime : la caille des blés révèlera-t-elle ses secrets ?

Traductions du mot « glapissant »

Langue Traduction
Anglais yelping
Espagnol gritando
Italien yelping
Allemand schreien
Chinois 大吼大叫
Arabe صرخة
Portugais ganindo
Russe тявканье
Japonais 叫ぶ
Basque ulua
Corse sbucciare
Source : Google Translate API

Synonymes de « glapissant »

Source : synonymes de glapissant sur lebonsynonyme.fr

Glapissant

Retour au sommaire ➦

Partager