La langue française

Gironné

Sommaire

  • Définitions du mot gironné
  • Étymologie de « gironné »
  • Phonétique de « gironné »
  • Évolution historique de l’usage du mot « gironné »
  • Traductions du mot « gironné »

Définitions du mot gironné

Trésor de la Langue Française informatisé

GIRONNÉ, -ÉE, adj.

A. − BÂTIMENT
[Cf. aussi giron II; en parlant d'un escalier] Tournant ou balancé, dont les marches ont une extrémité plus étroite que l'autre. Un escalier bas et gironné, d'une quarantaine de marches, muni de grilles et se terminant par une porte de fer (Bourges, Crépusc. dieux,1884, p. 118).L'escalier gironné tourne. Sur les girons, Guillaume tâche De faire encore un peu sonner les éperons L'Aigle se fâche (Rostand, Vol Marseill.,1918, p. 350).
[P. méton.] ,,Marche gironnée. Marche qui est balancée, marche d'un escalier tournant`` (Noël 1968).
[En parlant de tuiles, d'ardoises] Dont une extrémité est plus étroite que l'autre. On fait [des tuiles] trapézoïdales pour couvrir les toits circulaires (...) on les nomme les tuiles gironnées (Al. Brongniart, Arts céram., t. 1, 1844, p. 565).
B. − HÉRALD. [Correspond à giron III; en parlant de l'écu] Divisé en plusieurs parties triangulaires à émaux alternés. Il porte gironné d'argent et de gueules (Ac.). Emploi subst. masc. Combinaison des quatre partitions principales de l'écu : le parti, le coupé, le tranché et le taillé. Le gironné simple est de huit pièces (Adeline, Lex. termes art,1884).
Prononc. et Orth. : [ʒiʀ ɔne]. Ds Ac. 1718-1932. Étymol. et Hist. 1. Ca 1180 « qui a des pans, qui a des bandes coupées en biais (en parlant d'un vêtement) » (Fierabras, éd. A. Kroeber et G. Servois, 1821); 2. ca 1280 (armes) D'or et de seble gironnees (Girard d'Amiens, Escanor, 4992 ds T.-L.); 3. 1694 technol. marches gironnees (Corneille). Dér. de giron*; suff. *.

Wiktionnaire

Adjectif

gironné \ʒi.ʁo.ne\ masculin

  1. (Héraldique) Se dit d'un écu, où il y a quatre girons d’un émail et quatre d’un autre. Les girons sont numérotés par couleurs et dans le sens horaire. Le premier giron est celui dont le bord longe la ligne de chef à dextre. C’est le résultat de la superposition d’un écartelé et d’un écartelé en sautoir. Si le nombre de girons diffère de l’ordinaire, il est blasonné gironné de n pièces. À rapprocher de gironné en croix et mal-gironné.
    • Il porte gironné d’argent et de gueules.
    • Gironné d’or et de gueules, qui est d’Échavanne → voir illustration « écu gironné »
  2. (Technique) Disposé en giron.
    • Marches gironnées= marches triangulaires d’un escalier à vis.
    • Tuiles gironnées= tuiles taillées en triangle.

Forme de verbe

gironné \ʒi.ʁɔ.ne\

  1. Participe passé masculin singulier du verbe gironner.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

GIRONNER. v. intr.
T. d'Arts. Arrondir, en parlant d'un Ouvrage d'orfèvrerie ou de chaudronnerie. Le participe passé

GIRONNÉ se dit, en termes de Blason, d'un Écu où il y a quatre girons d'un émail et quatre d'un autre. Il porte gironné d'argent et de gueules.

Littré (1872-1877)

GIRONNÉ (ji-ro-né, née) adj.
  • 1 Terme de blason. Écu gironné, écu divise en plusieurs parties triangulaires dont les pointes s'unissent. Il porte gironné d'argent et de gueules.
  • 2 Terme de maçonnerie. Marches gironnées, celles des quartiers tournants d'un escalier rond ou ovale.

    Tuile, ardoise gironnée, celle qui est plus étroite par un bout que par l'autre.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

GIRONNÉ, adj. en terme de Blason, se dit d’un écu divisé en plusieurs girons qui sont alternativement de métal & de couleur. Voy. nos Planches de Blason. Gironné de six, argent & sable.

Quand il est gironné de huit pieces, on l’appelle absolument gironné ; quand il y a plus ou moins de girons, il en faut exprimer le nombre : gironné de quatre, de quatorze, &c.

D’autres l’appellent parti, coupé, tranché, & taillé, parce qu’il est fait par ces divisions de l’écu ; y ayant quatre girons qui forment un sautoir, & les quatre autres une croix. Voyez Sautoir. Chambers.

Des Armoises en Lorraine, gironné d’or & d’azur de douze pieces.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « gironné »

Du participe passé de gironner.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Giron.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « gironné »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
gironné ʒirɔne

Évolution historique de l’usage du mot « gironné »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Traductions du mot « gironné »

Langue Traduction
Anglais gironné
Espagnol gironné
Italien gironne
Allemand gironné
Chinois 吉伦内
Arabe جيروني
Portugais gironné
Russe gironné
Japonais ジローネ
Basque gironné
Corse gironné
Source : Google Translate API
Partager