La langue française

Germanophobe

Définitions du mot « germanophobe »

Trésor de la Langue Française informatisé

germanophobe , adj. et subst.« (Celui, celle) qui n'aime pas l'Allemagne, les Allemands ». Nos nationalistes sont les plus germanophobes (...) des hommes (Proust, Temps retr.,1922, p. 798)

Wiktionnaire

Adjectif

germanophobe \ʒɛʁ.ma.no.fɔb\ masculin et féminin identiques

  1. Qui n'aime pas les Allemands, la culture allemande.

Nom commun

germanophobe \ʒɛʁ.ma.no.fɔb\ masculin et féminin identiques

  1. Celui qui n'aime pas les Allemands, la culture allemande.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « germanophobe »

 Dérivé de germain avec le suffixe -phobe.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « germanophobe »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
germanophobe ʒɛrmanofɔb

Évolution historique de l’usage du mot « germanophobe »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « germanophobe »

  • Si j’étais germanophobe, mal assez répandu en France, je ricanerais méchamment. L’Allemagne, qui ne pense qu’à elle, a trop fait sa maligne sous prétexte qu’elle avait une politique de dépistage massif dès le mois de mars, des masques en veux-tu en voilà alors que nous, avec notre meilleur système de santé du monde dopé par de brillants managers, nous nous débattions comme des malheureux entre discours contradictoires et pénurie de FFP2 et de respirateurs. Causeur, Katastrophe! L'Allemagne reconfine!! - Causeur
  • Les Français, germanophobes de père en fils depuis le douzième siècle? Peut-être mais ils ne pensent pas aux Allemands tous les jours. L'antigermanisme ressemble davantage à un coup de sang, à une fièvre passagère quand le thermomètre de l'histoire s'affole autour du Rhin qu'à un mal persistant. Au cours des guerres révolutionnaires, les Français font même le distinguo entre les Prussiens («des gens avec lesquels on peut traiter») et les Autrichiens que l'on voue aux gémonies, estime Georges Valance. Slate.fr, En France, la germanophobie fête ses neuf siècles d'existence | Slate.fr
  • De fait, la montée en puissance de la « république de Berlin » s’accompagna d’un courant germanophobe inédit en Europe depuis la guerre, courant provoqué par la crise de l’euro et sa gestion brutale par les Allemands. Ces derniers, persuadés qu’ils sont les élèves modèles de l’Europe, et trompés par les sourires avenants des hôteliers et restaurateurs de l’Europe du Sud, découvrent avec stupéfaction qu’ils demeurent les descendants des nazis aux yeux des autres. Tous ces efforts pour s’intégrer à l’Occident démocratique seraient donc vains ? Le choc est d’autant plus rude que les réactions les plus virulentes émanent de pays qui ont connu des régimes dictatoriaux, l’Espagne, le Portugal et la Grèce. Atlantico.fr, La France est-elle encore germanophobe ? | Atlantico.fr
  • Paul Krugman, qui est lui-même souvent accusé d'être germanophobe, parle de la mise à sac de la Grèce dans un article récent où il attaque la puissance des technocrates en Europe et explique qu'il reçoit des lettres d'insultes, en anglais et en allemand, pour ses prises de position. Il cite une de ces lettres lui disant: "En tant que Juif vous devriez comprendre les dangers de la diabolisation d'un peuple". Le HuffPost, Germanophobie, germanophilie et hystérie | Le HuffPost
  • GERMANOPHOBIE - "Avec la crise, je crains une mobilisation germanophobe," prophétisait Daniel Cohn-Bendit, quelques mois avant l'arrivée des socialistes au pouvoir. L'actualité semble lui donner raison. Oubliée la "tension amicale" entre les socialistes et l'Allemagne, aujourd'hui le président de l'Assemblée nationale Claude Bartolone évoque une "confrontation" et la direction du PS fait état de "bataille" contre Merkel! "Intransigeance égoïste de la chancelière", "projet communautaire meurtri", le document du Parti Socialiste met le feu aux poudres. Le Huffington Post, Les Français sont-ils germanophobes ? | Le Huffington Post LIFE
  • Au départ, sûrs de leur force et de leur centralisme, les Français furent pourtant moins germanophobes que méprisants face à la mosaïque des États qui constituaient le Saint Empire romain germanique. Du temps de Louis XIV, à la suite d'une paix de Westphalie affaiblissant considérablement l'Empire, on se contentait de moquer la lourdeur d'esprit germanique - en opposition à la finesse du classicisme français. Le Point, Pourquoi nous détestons les Allemands - Le Point
  • "Sur le plateau de Mots Croisés, Emmanuel Todd a tenu un propos nationaliste et... clairement germanophobe", se fâche Fabien Cazenave. LExpress.fr, "Emmanuel Todd, un intellectuel nationaliste et germanophobe à Mots Croisés" - L'Express
  • Dans l’émission sur France 2 Mots Croisés du 28 janvier 2013 avait lieu un débat intitulé « L’Europe : stop ou encore ? ». Sur le plateau, des politiques et un « démographe et historien » : Emmanuel Todd. Cet intellectuel présent depuis des dizaines d’années dans le paysage intellectuel français a tenu un propos nationaliste et... clairement germanophobe. Le Taurillon, Emmanuel Todd, un intellectuel nationaliste et germanophobe à Mots Croisés - Le Taurillon

Traductions du mot « germanophobe »

Langue Traduction
Anglais germanophobic
Espagnol germanofóbico
Italien germanophobic
Allemand deutschfeindlich
Chinois 疏脂的
Arabe جرمانوفوبيا
Portugais germanofóbico
Russe germanophobic
Japonais ドイツ語
Basque germanophobic
Corse germanofobica
Source : Google Translate API

Synonymes de « germanophobe »

Source : synonymes de germanophobe sur lebonsynonyme.fr

Germanophobe

Retour au sommaire ➦

Partager