La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « germano-soviétique »

Germano-soviétique

Phonétique du mot « germano-soviétique »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
germano-soviétique ʒɛrmanɔsɔvietik

Évolution historique de l’usage du mot « germano-soviétique »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « germano-soviétique »

  • Vladimir Poutine réitère ses accusations contre la Pologne, complice des nazis pour récupérer des territoires en Tchécoslovaquie. A ses yeux, comme il l’avait déjà exprimé cet hiver, la Pologne a profité au début du conflit, de la prise de contrôle des nazis dans les Sudètes, pour s’octroyer des territoires tchécoslovaques. En ce qui concerne la question du très controversé pacte germano-soviétique, le président russe convoque ni plus ni moins que Winston Churchill. Le président russe loue pour l’occasion sa clairvoyance et n’hésite pas à le citer directement : "L’URSS doit rester sur cette ligne pour préserver sa sécurité contre la menace nazie". Et comme pour en finir sur le sujet, il balaie rapidement la question des protocoles secrets du pacte Molotov – Ribbentrop comme n’étant rien d’autre qu’un acte de pouvoir personnel – sans citer Staline - qui ne reflétait en rien la volonté du peuple soviétique. Une reprise in-extenso pour l’occasion d’une décision argumentée par le soviet suprême de l’URSS finissante le 24 décembre 1989. Rien en revanche sur les dizaines de milliers de morts polonais lors de l’offensive de l’armée rouge en septembre 1939. France Culture, Seconde Guerre mondiale : quand Vladimir Poutine tente de réécrire l’Histoire
  • Conclu en 1939 entre l'URSS de Staline et l'Allemagne d'Hitler, le pacte germano-soviétique (ou pacte Molotov-Ribbentrop) fait aujourd'hui l'objet d'un profond désaccord entre Moscou et les Européens. Cet accord prévoyait la neutralité des signataires en cas d'attaque. Une clause secrète organisait, elle, le partage de la Pologne, prélude au déclenchement de la guerre. Restés secrets en URSS jusqu'en 1989, ces protocoles sont présentés par Vladimir Poutine comme ayant résulté d'une nécessité, car les puissances occidentales avaient laissé l'URSS seule "face à l'Allemagne". Il a aussi présenté le pacte comme un triomphe de la diplomatie stalinienne. La semaine dernière encore, M. Poutine a assuré dans une tribune que la Pologne était elle-même fautive de la tragédie qu'elle a vécue, ayant torpillé à l'époque l'émergence d'une alliance entre Paris, Londres et Moscou. Geo.fr, Cinq épisodes de la Seconde Guerre mondiale qui nourrissent encore des tensions en Russie - Geo.fr
  • Le 14 juin 1940, les Allemands sont entrés dans Paris. L’armistice signé le 22 juin 1940 a fractionné la France. Son territoire le plus peuplé et le plus productif est occupé. L’exode a mis des millions de Français sur les routes pour fuir l’invasion allemande. Le traumatisme est absolu. Le PCF, illégal depuis son interdiction le 26 septembre 1939, est profondément désorganisé. Avec la guerre, de nombreux militants ont été mobilisés. D’autres, choqués par le pacte germano-soviétique, l’ont quitté. Des centaines de militants et de dirigeants ont été emprisonnés ou internés par les gouvernements Daladier et Reynaud. La direction est atomisée : Benoît Frachon, qui l’a assurée depuis l’automne, a trouvé refuge en Haute-Vienne ; Charles Tillon est à Bordeaux ; Maurice Thorez est à Moscou depuis novembre 1939. Jacques Duclos est revenu de Bruxelles le 15 juin, avec un vieux mot d’ordre léniniste : utiliser toutes les possibilités légales. L'Humanité, Seconde guerre mondiale. « Peuple de France », l’appel du 10 juillet | L'Humanité
  • Ayons une pensée admirative pour ces femmes qui ont vaillamment tenté d’expliquer avec calme la division à trois chiffres, les équations du premier degré, le pacte germano-soviétique, la politique agricole commune, la guerre de Cent Ans, les verbes anglais irréguliers, les déclinaisons de la grammaire allemande, les règles d’accord du participe passé avec l’auxiliaire avoir. Libération.fr, Aux mères télétravailleuses, la patrie reconnaissante - Libération
  • La France se croit invincible, elle est une grande puissance militaire, économique et impériale, possédant le deuxième empire mondial après l’Angleterre. C’est aussi un pays travaillé par le pacifisme, depuis les millions de morts de 14-18, et divisé entre ceux qui veulent pactiser avec Hitler, pour faire rempart au bolchevisme, et un pays de gauche déboussolé par le pacte germano-soviétique. Cette France va se battre, il y aura beaucoup plus de morts qu’on l’a dit, mais elle est surpassée par un ennemi meilleur militairement. Le pays est au bord de l’effondrement, mais personne ne l’avait envisagé, surtout pas les Français. ladepeche.fr, 1939 : la France se croyait invincible, et pourtant... - ladepeche.fr
  • A l’approche des commémorations de la fin de la Seconde guerre mondiale, il était clair que la Russie souhaitait promouvoir le rôle majeur joué par l’Union Soviétique dans la chute du IIIe Reich et se désigner comme l’héritière de cette victoire. Déjà cet hiver, pour le 75e anniversaire de la libération du camp d’Auschwitz, la compétition mémorielle que Moscou livre à l’Occident s’était faite sentir. La Pologne avait alors été prise pour cible parce qu’elle ne fait que rappeler une évidence factuelle : Hitler et Staline ont été les alliés du Pacte germano-soviétique, les deux totalitarismes s’entendant pour dépecer l’Europe de l’Est, jusqu’à ce que le premier se retourne contre le second en juin 1941. Dans une inversion historique sans vergogne, Vladimir Poutine osa même accuser les Polonais de révisionnisme en la matière. LCI, Dans l'antre du FSB, les restes d'Hitler : pourquoi Poutine fait-il parler les fantômes du passé ? | LCI
  • Je pense que tu parles de Mitterand pour la francisque, tu crois qu'il était de gauche ? Moi non. Tous les communistes n'étaient pas d'accord avec le pacte germano-soviétique et puis à l'Est quand le mur de Berlin est tombé ça fait des années que les Etats n'étaient plus communistes, c'était plutôt de capitalisme d'Etat, tout comme en Chine aujourd'hui. Quand je vois de milliardaires en Chine venant acheter place Vendôme à Paris des bijoux qui coûtent cher et que dans les campagnes chinoises certains ont du mal à survivre je ne crois pas qu'on puisse définir ce pays comme communiste. Lisez Marx et vous verrez qu'on est loin en Chine de la définition du marxisme. lindependant.fr, Élection à la communauté urbaine de Perpignan : un duel à trois entre Aliot, Ferrand et Vila - lindependant.fr

Images d'illustration du mot « germano-soviétique »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « germano-soviétique »

Langue Traduction
Anglais german-soviet
Espagnol germano-soviético
Italien tedesco-sovietico
Allemand deutsch-sowjetisch
Chinois 德苏
Arabe السوفيت الألماني
Portugais alemão-soviético
Russe германо-советский
Japonais ドイツソビエト
Basque german soviet
Corse tedescu-sovieticu
Source : Google Translate API

Germano-soviétique

Retour au sommaire ➦

Partager