La langue française

Garnisseur, garnisseuse

Sommaire

  • Définitions du mot garnisseur, garnisseuse
  • Étymologie de « garnisseur »
  • Phonétique de « garnisseur »
  • Évolution historique de l’usage du mot « garnisseur »
  • Citations contenant le mot « garnisseur »
  • Images d'illustration du mot « garnisseur »
  • Traductions du mot « garnisseur »
  • Synonymes de « garnisseur »

Définitions du mot garnisseur, garnisseuse

Trésor de la Langue Française informatisé

GARNISSEUR, -EUSE, subst.

I. − Subst. masc. et/ou fém. Ouvrier, ouvrière qui met en place des garnitures. Garnisseur en confections; garnisseuse de corsets; garnisseuse en parapluies (Mét. 1955).
Spécialement
CÉRAM., POT. Ouvrier qui fixe les anses, becs, poignées, queues, etc., des pièces qui viennent d'être démoulées. Le garnisseur est celui qui attache et soude les anses (Bastenaire, Daudenart, L'Art de fabriquer la faïence ...,1828, p. 466).
SELLERIE, BOURRELLERIE, TAPISSERIE. Ouvrier qui prépare et met en place le capitonnage et le revêtement des sièges. (Emploi apposé) sellier garnisseur (Encyclop. éduc., 1960, p. 165). Garnisseur en carrosserie. Ouvrier qui ,,assure plus particulièrement la pose des garnitures dans les carrosseries`` (Mét. 1955).
TEXT. Garnisseur de métiers Jacquard. ,,Ouvrier chargé de mettre en place les crochets, aiguilles et épinglettes de Jacquard`` (Mét. 1955).
II. − Subst. fém. TEXT. Machine servant au garnissage du drap. La garnisseuse comprend essentiellement un grand tambour rotatif portant des cadres, dans lesquels sont disposés des chardons (...), le tissu venant en contact intime avec le tambour (Lar. encyclop.).
Prononc. : [gaʀnisœ:ʀ], fém. [-ø:z]. Étymol. et Hist. 1. 1260 « ouvrier qui garnit les chapeaux » (E. Boileau, Métiers, éd. G.-B. Depping, 254); 2. 1845 garnisseuse « machine à garnir les étoffes de laine » (Besch.). Dér. du part. prés. de garnir*; suff. -eur2*.

Wiktionnaire

Nom commun

garnisseur \ɡaʁ.ni.sœʁ\ masculin (pour une femme on dit : garnisseuse)

  1. Personne chargée de garnir.
  2. Ouvrier, ordinairement un enfant, qui a soin, lorsqu'un train de bois est achevé, d'introduire, au moyen d'un gros maillet dit pidance ou mailloche, des bois menus pour donner plus de solidité et remplir les vides
    • Pendant le flottage en trains, les flotteurs, approcheurs et compagnons de rivière emportent chacun onze bûches, et les tordeurs et garnisseurs chacun neuf. — (Arrêté du ministre de l'intérieur, 28 mai 1816)

Nom commun

garnisseuse \ɡaʁ.ni.søz\ féminin (pour un homme on dit : garnisseur)

  1. Femme chargée de garnir.
    • Après Félix, elle est embauchée chez Cordeau et Lagaudin, maison de modes et d’accessoires, 32, rue des Mathurins. Elle réussit à gravir les échelons jusqu'au poste de première garnisseuse. — (Bertrand Meyer-Stabley, 12 couturières qui ont changé l’Histoire, 2013)
  2. Machine chargée de garnir.
    • Le duvet est beaucoup mieux avivé par les deux cylindres garnisseurs tournant en sens contraire qu’il ne l’est par le cylindre des garnisseuses telles qu’elles sont disposées ordinairement; et puis, la juxtaposition de l’appareil tondeur permet d’enlever le duvet sans déplacement, à peu près au fur et à mesure qu’il est rendu saillant sur l'étoffe par les cylindres laineurs. — (Description des machines et procédés pour lesquels des brevets d’invention ont été pris sous le régime de la loi du 5 juillet 1844, tome vingt-troisième, 1856)

Nom commun

garnisseuse \ɡaʁ.ni.søz\ féminin (pour un homme on dit : garnisseur)

  1. Femme chargée de garnir.
    • Après Félix, elle est embauchée chez Cordeau et Lagaudin, maison de modes et d’accessoires, 32, rue des Mathurins. Elle réussit à gravir les échelons jusqu'au poste de première garnisseuse. — (Bertrand Meyer-Stabley, 12 couturières qui ont changé l’Histoire, 2013)
  2. Machine chargée de garnir.
    • Le duvet est beaucoup mieux avivé par les deux cylindres garnisseurs tournant en sens contraire qu’il ne l’est par le cylindre des garnisseuses telles qu’elles sont disposées ordinairement; et puis, la juxtaposition de l’appareil tondeur permet d’enlever le duvet sans déplacement, à peu près au fur et à mesure qu’il est rendu saillant sur l'étoffe par les cylindres laineurs. — (Description des machines et procédés pour lesquels des brevets d’invention ont été pris sous le régime de la loi du 5 juillet 1844, tome vingt-troisième, 1856)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

GARNISSEUR (gar-ni-seur, seû-z') s. m.
  • Ouvrier, ouvrière employée pour garnir. Garnisseuse de chapeaux.

    S. f. Garnisseuse, machine à garnir les étoffes de laine.

HISTORIQUE

XIIIe s. Nus garniseres ne puet ne ne doit metre heut [poignée] à coutel, se li heut n'est touz d'une piece, Liv. des mét. 168.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

GARNISSEUR. Ajoutez :
2 Dans l'exploitation du bois de flottage, ouvrier, ordinairement un enfant, qui a soin, lorsqu'une mise en état est achevée, d'introduire, au moyen d'un gros maillet dit pidance ou mailloche, des bois menus pour donner plus de solidité et remplir les vides, Mém. de la Société centr. d'Agric. 1873, p. 265. Pendant le flottage en trains, les flotteurs, approcheurs et compagnons de rivière emportent chacun onze bûches, et les tordeurs et garnisseurs chacun neuf, Arrêté du ministre de l'intérieur, 28 mai 1816.
3Garnisseuse de carde, ouvrière qui garnit les cardes. À la suite des réclamations des garnisseuses de cardes qui demandaient à avoir une heure pour manger, le Petit Lyonnais, dans le Temps, 24 oct. 1876, 3e page, 4e col.
4 Terme de marine. Garnisseur, ouvrier qui travaille à la garniture, c'est-à-dire à la confection des agrès, Décret du 27 juin 1876, Bull. des lois, part. suppl. n° 889, p. 786.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

GARNISSEUR, s. m. (Art méch.) on appelloit Selliers-Garnisseurs ceux qui étoffoient, garnissoient & montoient les corps des carrosses, coches, &c. par opposition aux Lormiers-Eperoniers qu’on appelloit ouvriers de forge, parce que ceux-ci forgeoient les ouvrages de leur métier ; ces deux communautés n’en faisoient qu’une autrefois, mais elles ont été séparées vers le milieu du dix-septieme siecle.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « garnisseur »

Garnir ; provenç. garnidor.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

 Dérivé de garnir avec le suffixe -eur.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « garnisseur »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
garnisseur garnisœr

Évolution historique de l’usage du mot « garnisseur »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « garnisseur »

  • Sorti(e) de boîte met le cap sur les Franches-Montagnes. Notre chronique hebdomadaire consacrée à l’économie s’intéresse en ce jeudi matin à un métier très spécialisé. Anne Frésard est garnisseuse automobile. A son compte depuis une dizaine d’années, elle rénove notamment des sièges auto dans son atelier, attenant à son domicile, au Noirmont. Après un apprentissage de couturière, Anne Frésard a enchaîné avec cette seconde formation. , Sorti(e) de boîte – Garnissage automobile Anne Frésard - RFJ votre radio régionale
  • Quand elle évoque le déclic qui l’a conduite au métier de tapissier garnisseur, Sophie Rouquette remonte très loin dans son temps : étudiante, devant un fauteuil Voltaire en souffrance. Au bout de vingt ans de patience (carrière militaire), elle reprend la démarche. ladepeche.fr, Murat-sur-Vèbre. Tapissier-garnisseur : Sophie Rouquette a trouvé son style - ladepeche.fr
  • Elle a ouvert ses portes l'été dernier, l'Ecole du Cuir (EDC) est située à Villeneuve-Saint-Germain au parc d’activités des Etomelles du Grand Soissons. Dix huit apprenants sont actuellement en formation au sein de cette école. Ils se forment au métier ancestral de sellier-garnisseur. France 3 Hauts-de-France, Une école pour faire vivre un métier ancestral à Villeneuve-Saint-Germain : sellier-garnisseur
  •  Dans son atelier, au milieu des carcasses de fauteuils, Elisabeth Vardasca restaure des sièges anciens et crée des rideaux sur-mesure. Son métier de tapissier-décorateur-garnisseur consiste à restaurer des chaises, des fauteuils, des canapés, des méridiennes. Elle enlève la garniture ancienne" pour recréer la garniture qui va redonner confort et longévité au siège" explique-t-elle. Elisabeth précise aussi qu'un tapissier sait également" poser des moquettes, des tentures murales, faire des rideaux, des couvre-lit, des décors de fenêtres pour les châteaux. Un tapissier sait faire beaucoup de choses, en fait! " s'amuse-t-elle à raconter.  RTL.fr, Elisabeth Vardasca : tapissier-décorateur-garnisseur
  • Certains viennent au cuir par intérêt pour le monde du cheval – les Compagnons du devoir proposent ainsi une formation de sellier harnacheur (selles et attelage des chevaux). Présent sur le stand des Compagnons, Arnaud Guéville, 23 ans, est quant à lui formateur sellier garnisseur, filière qui attire autant de filles que de garçons… même si certains sont là faute de place en sellier harnacheur. Il forme des jeunes à garnir de cuir l’intérieur des véhicules (voitures, bateaux, avions, selles de moto), du tableau de bord aux sièges, en passant par les panneaux de porte. Le Monde.fr, Méconnu des jeunes, le secteur du cuir tente de se remettre en selle
  • Une formation dédiée à la tâche de garnisseur de sièges auto se déroule actuellement dans les locaux du lycée Placide-Courtoy de Feignies. Tous issus du territoire, la vingtaine de jeunes demandeurs d’emplois sont déjà assurés d’un contrat de six mois minimum chez l’entreprise Lear Corporation. La Voix du Nord, Feignies: une formation pour devenir spécialiste du garnissage, avec emploi à la clef
  • Auprès du portail, un petit écriteau présente brièvement l’activité de Jacky Bigot. Il y est écrit qu’il est sellier garnisseur, y figure son numéro de téléphone mais guère plus. Pourtant, derrière les imposantes portes en bois se trouve un sacré gaillard de 62 ans. Jacky Bigot s’est formé à la sellerie alors qu’il avait 18 ans. « À l’époque, les CAP (Certificat d’aptitudes professionnelles NDLR) n’existaient pas en sellerie, alors je l’ai passé en bourrellerie », précise-t-il. Mais après son service militaire, Jacky se détourne de la sellerie pour devenir maître d’hôtel. Depuis peu, il se consacre essentiellement à sa passion depuis toujours. www.lechorepublicain.fr, Jacky Bigot, de Corancez, retape l'intérieur des voitures - Corancez (28630)
  • Si pour les apprenties, la formation se passe bien, la situation est parfois bien différente au sein des entreprises. "La situation est très inégale, elle dépend des boîtes, du patron et des collègues. Lorsque j’avais 14 ans, j’ai travaillé dans le secteur de l’aviation, une grosse entreprise. J’avais des remarques sur mon physique autant que sur mon travail en tant que fille", témoigne Félicie Legresy, apprentie sellier-garnisseur. www.lyonne.fr, "Il faut laisser aux femmes l'occasion de montrer ce qu'elles savent faire" : les apprenties Compagnons du devoir témoignent - Auxerre (89000)
  • Baptisée Suite rapide, ce convoi est composé de de trains répondant aux doux noms de « garnisseuse » ou « boureuse » et agit comme un rasoir à plusieurs lames. La première écarte les rails, la deuxième retire les vieilles traverses, la troisième installe les nouvelles et la quatrième soulève le tout, rails et traverses pour glisser le ballast et stabiliser la voie. «Avec le froid, les traverses en béton cassent parfois», souligne un technicien du service qualité. Le premier chantier, en janvier, entre Arras et Achiet (près de Bapaume) a connu moins d'inconvénients. «Il y avait beaucoup de traverses en bois qui sont plus faciles à enlever pour la machine », ajoute-t-il. , Un Train d'enfer pour les travaux
  • Alain Dumet, retraité militaire, 65 ans ; Alain Sempiana, conducteur, 55 ans ; Alexandre Caramelle, chef de poste en sécurité, 37 ans, ; Betty Stalh, vendeuse, 58 ans ; Brigitte Cuny, garnisseuse, 59 ans ; Christian Boulanger, artisan retraité, 69 ans ; Cyril Isard, ouvrier agricole, 31 ans ; Dominique Saint-Dizier, restauratrice, 62 ans ; Elodie Thuriot, conducteur PL, 30 ans ; Emeline Laurent, agent de sécurité, 27 ans ; Gilles Laurent, peintre, 54 ans ; Isabelle Boileau, mère au foyer, 43 ans ; Jacques Azulay, agent immobilier, 74 ans ; Jean-René Simon, chef d’équipe, 47 ans ; Jocelyne Jabrin, secrétaire retraitée, 66 ans ; Jocelyne Delon, hôtesse de caisse, 58 ans ; Jocelyn Dumet, juriste, 33 ans ; Julie Barois, étudiante, 20 ans ; Laëtitia André, agent d’entretien, 56 ans ; Marie-Hélène Antoine, infirmière retraitée, 63 ans ; Michel Zorzi, conducteur travaux retraité, 68 ans ; Patricia Martin, couturière, 51 ans ; Raphaël Trexon, conducteur PL, 37 ans ; Sabrina Koepfert, mère au foyer, 41 ans ; Steve Magnier, conducteur PL, 42 ans ; Sylvie Fricot, mécanicienne en confection, 58 ans ; Thierry Lambert, ouvrier métallier, 47 ans ; Thiéry Léger, cariste, 56 ans ; Thomas Leroy, apprenti menuisier, 18 ans ; Tonia Valentin, mère au foyer, 52 ans. , Edition Saint Dié | Alain Dumet dévoile sa liste pour les élections
  • En moyenne, ces dégradations donnent lieu à une facture annuelle de 10 000 à 15 000 euros à la direction d’exploitation du Tec Charleroi où 150 sièges sont remis à neuf chaque année. Une opératrice est chargée d’effectuer les réparations : Sophie Dutry est garnisseuse. C’est la seule femme occupée au dépôt de Jumet, le plus important de la zone : une centaine de travailleurs y exécutent les missions d’entretien, de tôlerie et mécanique. C’est lors des opérations de révision, dépannage et nettoyage que ses collègues l’informent de l’état du matériel. Sophie vient alors déboulonner ou dévisser les armatures de sièges pour emporter les éléments endommagés dans son atelier. , Le vandalisme aux TEC coûte 210.000 euros chaque année - DH Les Sports+

Images d'illustration du mot « garnisseur »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « garnisseur »

Langue Traduction
Anglais trimmer
Espagnol recortadora
Italien trimmer
Allemand trimmer
Chinois 微调
Arabe الانتهازي
Portugais aparador
Russe триммер
Japonais トリマー
Basque trimmer
Corse tagliata
Source : Google Translate API

Synonymes de « garnisseur »

Source : synonymes de garnisseur sur lebonsynonyme.fr
Partager