La langue française

Gaïac

Définitions du mot « gaïac »

Trésor de la Langue Française informatisé

GAÏAC, subst. masc.

Arbre des Antilles et d'Amérique centrale à bois dur et résineux (cf. Campredon, Bois, 1948, p. 129). Bois, résine, gomme de gaïac (Ac.).
Prononc. et Orth. : [gajak]. Ds Ac. dep. 1762, sous la forme gaïac (v. aussi Littré, DG, Rob., Lar. Lang. fr.). Var. gayac ds Ac. 1835, 1878 (v. aussi Littré, DG, Lar. Lang. fr.). Étymol. et Hist. Ca 1520 Guaiacum (J. Cheradame, trad. de L'Experience et approbation Ulrich de Huten, 101 rod'apr. R. Arveiller ds R. Ling. rom. t. 34, p. 181 : La medecine de Guaiacum); 1534 Guaiac (Rabelais, Pantagrueline Prognostication pour l'an 1535, éd. M. A. Screech, chap. 6, p. 22, note). Empr., de même que l'hisp.-amér. guayaco, guayacán, au taino (arawak des Antilles)guayak. V. FEW t. 20, p. 67a. Bbg. Quem. DDL t. 3.

Wiktionnaire

Nom commun

gaïac \ɡa.jak\ masculin

  1. (Botanique) Arbre d’Amérique, de la famille des Rutacées, dont le bois dur, pesant et résineux est très recherché.
    • Le gaïac est un arbre commun que l’on retrouve sur tout type de terrain […] Son bois, très dur et imputrescible, est très apprécié des sculpteurs. — (Le Petit Futé Nouvelle Calédonie, 2011-12, p. 44)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

GAÏAC. n. m.
Arbre d'Amérique, dont le bois est dur, pesant et résineux. Bois, résine, ou gomme de gaïac.

Littré (1872-1877)

GAÏAC (ga-iak) s. m.
  • Arbre d'Amérique, de la famille des rutacées, dont le bois est dur, pesant et résineux (gaiacum officinale, L.). Le premier étage de ce magasin sert à mettre les boulets et le bois qui sert pour les poulies qu'ils [en Hollande] appellent bois de gaiac, Corresp. de Colbert, III, 2. p. 310.

    Teinture de gaïac, le soluté de la gaïacine dans l'alcool.

    Bois de gaïac râpé, un des quatre bois sudorifiques.

    Petit gaïac, voy. GLABRIER.

HISTORIQUE

XVIe s. La decoction de gaiac est propre pour provoquer la sueur, Paré, VI, 22. Si les nations desquelles nous retirons le gayac, la salseperille et le bois d'esquine ont des medecins, combien pensons-nous, par ceste mesme recommandation de l'estrangeté, la rareté et la cherté, qu'ils facent feste de nos choulx et de nostre persil ? Montaigne, III, 215.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « gaïac »

(Date à préciser)[1] Du taïno guaiacan[2] qui donne guayacán en espagnol.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Guaiacan, nom donné à cet arbre par les indigènes de Saint-Domingue, d'après Oviedo, Relacion, ch. 77, qui dit que la principale vertu de ce bois est de guérir le mal de las buas, c'est-à-dire la syphilis.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « gaïac »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
gaïac gaiak

Évolution historique de l’usage du mot « gaïac »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « gaïac »

  • Le nom de gaïac a par la suite été appliqué à de nombreuses autres espèces, pour la dureté de leur bois. C’est le cas de gayac de France pour le buis (Buxus sempervirens). Mais le cas le plus curieux est celui du Guaiac de Padoüe que Tournefort mentionne à Trébizonde en 1717 (Relation dun voyage du Levant, lettre XVII), appelé Guaiacana dans les Élémens de botanique (1694). Guaiacana semble avoir d’abord été un nom italien du gaïac, avant dêtre appliqué au Diospyros lotus. A cette époque, le vrai gaïac n’était connu que par son bois, qui a dû être assimilé à un type d’ébène (la plupart des ébènes sont des Diospyros). Tournefort a repris ce nom de Jean Bauhin (1650), qui cite Camerarius et Gessner. De nos jours, ces noms ne subsistent plus guère que dans les dictionnaires qui se recopient l’un l’autre. Tela Botanica, Glanes étymologiques : Guaiacum, gaïac – Tela Botanica
  • Le gaïac (Guaiacum officinale) appelé également Bois saint ou Bois de vie, est un arbre de la famille des Zygophyllacées, cultivé dans les pays tropicaux, notamment au Vénézuéla, mais il nous vient des Antilles. Attention à ne pas le confondre avec un autre arbre de la même famille mais d'un autre genre, le Palo Santo (Bulnesia sarmientoi), appelé Bois sacré et cultivé en Amérique du Sud pour être utilisé comme encens. Vous ne planterez pas le gaïac sous les latitudes de la France métropolitaine, toutefois vous pourrez y recourir pour ses vertus médicinales. Binette & Jardin, Le gaïac, huile essentielle décongestionnante. Bienfaits et atout santé

Traductions du mot « gaïac »

Langue Traduction
Anglais guaiac
Espagnol guayaco
Italien guaiaco
Allemand guajak
Chinois 愈创木脂
Arabe غاياك
Portugais guaiac
Russe гваяковый
Japonais グアヤック
Basque guaiac
Corse guaiac
Source : Google Translate API

Gaïac

Retour au sommaire ➦

Partager