La langue française

Gadzarts

Définitions du mot « gadzarts »

Trésor de la Langue Française informatisé

GADZART, subst. masc.

Élève ou ancien élève des écoles nationales d'Arts et Métiers. Bal des gadzarts. Les élèves y acquièrent une « connaissance complète des problèmes, l'esprit d'expérimentation et l'aptitude à surmonter les difficultés pratiques » qui concourent à donner aux « gadzarts » une place toute particulière parmi les ingénieurs français (Encyclop. éduc.,1960, p. 176).
Emploi adj. ,,Relatif aux écoles d'Arts et Métiers. L'esprit, la fraternité gadzart`` (Esn. 1966).
Prononc. et Orth. : [gadza:ʀ]. Contraction de gars des Arts [gadeza:ʀ]. V. la graph. gad'zart (Esn. 1966, Rob. Suppl. 1970). Étymol. et Hist. 1849 (Angers d'apr. Esn.). Contraction pop. de gars des Arts.

Wiktionnaire

Nom commun

gadzarts \ɡadz.aʁ\ masculin (Au pluriel)

  1. (Argot des Gadz’Arts) Élève des écoles d’Arts et Métiers Paristech (anc. ENSAM) ou ingénieur diplômé des écoles d’Arts et Métiers.
    • Il en reste quelque chose dans l'humeur et le comportement exubérant des gadzarts, comme on appelle les anciens des Arts et Métiers. Le fait est qu'ils donneront de l'incident, après la Libération, des versions toutes divergentes. — (Gilles Perrault, Dictionnaire amoureux de la Résistance, Plon & Fayard, 2014)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « gadzarts »

(Fin XIXe siècle) De gars et Arts et Métiers, nom abrégé de l'École Nationale Supérieure des Arts et Métiers.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « gadzarts »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
gadzarts gadzart

Évolution historique de l’usage du mot « gadzarts »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « gadzarts »

  • Le vent s’engouffre entre les arcades du cloître de l’abbaye de Cluny. Des silhouettes en costume militaire longent le bâtiment millénaire avant de se faire avaler par la nuit. Ils ont rendez-vous dans la partie moderne du site, à quelques mètres de là. Ce soir, les gadzarts fêtent Noël, 400 couverts ont été dressés sur d’immenses tables. Quelques caisses de bon beaujolais débouché pour l’occasion, et le club de musique qui enchaîne Merry Christmas et Matthieu Chedid. Entre une reprise d’Elvis Presley et un discours du directeur adjoint, Skwamish, 21 ans, engloutit une part de bûche, sa paire de gants blancs posée sur le bord de la table. A la fin du repas, chaque promotion déploie son étendard, les immenses drapeaux tricolores tombent lourdement des balustrades. « Le nôtre est vraiment beau », se félicite un première année. Il leur a été offert par la promotion supérieure, avec le blason de l’école représentant un A et un M entremêlés peints en lettres d’or. Skwamish visse son képi sur son crâne rasé, se lève, donne le signal. En quelques minutes, la salle est rangée, chacun rejoint ses quartiers, le « zoo » pour les plus âgés, les chambrées à l’étage du cloître pour les plus jeunes. NEON, Un an chez les gadzarts - NEON
  • En cause, un projet de décret qui affaiblit drastiquement le pouvoir des anciens « gadzarts » (ou « Gadz’Arts », pour les « gars des arts ») dans le conseil d’administration de cette grande école d’ingénieurs. Ce texte, qui pourrait être publié dans les prochaines semaines, intervient après deux rapports d’inspection, qui ont pointé, en 2015 et 2016, les difficultés de la direction de l’école à encadrer la période de transmission des valeurs (PTV), à l’entrée en première année, régulièrement accusée de flirter avec le bizutage. Avec l’idée que le poids des gadzarts constitue un frein à l’évolution de l’école, et de ce rite d’intégration qui fut longtemps appelé « l’usinage » des nouveaux entrants. Le Monde.fr, Aux Arts et Métiers, les « gadzarts » font corps pour perpétuer les « traditions »
  • Le «Gadzart» est un étudiant de l’école nationale supérieure d’arts et métiers (Ensam). C’est en fait la contraction de l’expression «Gars des Arts» qui désigne les élèves de cette école d’ingénieurs fondée en 1780 et qui s’appelle aujourd’hui «Arts et Métiers ParisTech». Les gadzarts sont notamment connus pour la «période de transmission des valeurs», anciennement appelée «usinage», au cours de laquelle les élèves de deuxième année intègrent les nouveaux venus. Récemment, des débordements ont entraîné la fin des week-ends d’intégration à l’Ensam. Le Figaro Etudiant, Taupe, calots ou Gadzarts : l’étrange vocabulaire des étudiants ingénieurs - Le Figaro Etudiant
  • En effet, les « gadzarts », les anciens de l’Ensam, représentent 55 % des membres du conseil d’administration ; ce qui, selon le rapport, « donne le sentiment d’une mise sous tutelle permanente du directeur général ». Le rapport relève que la volonté de l’établissement de changer les choses « se heurte à la résistance des anciens élèves », regroupés au sein de l’Association des ingénieurs arts et métiers. Le Monde.fr, Lutte contre le bizutage aux Arts et métiers : les « gadzarts » font de la résistance
  • Quand vous entrez aux Arts et Métiers, vous vivez une période de transmission des traditions ou « usinage ». Elle dure plusieurs mois, les deuxièmes années (« les anciens ») en sont les organisateurs. Vous portez des blouses grises (« les biaudes »), vous avez un nouveau nom (« une bucque »), une famille, vous apprenez des chants de l’école en vous tenant tous par l’épaule… Vous êtes forcément abasourdi par la forme mais aussi par le fond, par les messages contradictoires qui vous sont donnés : faire attention à ne pas rentrer dans le moule, ne pas suivre bêtement comme un mouton, ne pas être un petit chef. J’ai beaucoup aimé cette période pour cela aussi, être sans cesse questionné sur ses actes, ses choix et pouvoir librement assumer d’être ingénieur ou pas, d’être « gadzarts » ou pas. Le Monde.fr, « Les Arts et Métiers souffrent terriblement de cette image de bizutage qui leur colle à la peau »
  • Depuis 2015, Emmanuel Robert bientôt rejoint par son complice Éric Puydebois tous deux gadzarts ont entamé une course de vitesse pour se tailler une place, mondiale sur le marché du nettoyage des grandes façades vitrées. Le pactole de ce marché mondial est évalué à 82 milliards de dollars. Emmanuel Robert avait été atterré de constater les méthodes rustiques, et dangereuses, souvent polluantes, employées pour nettoyer des immeubles qui se veulent symbole modernité et de performance. Gomet, Clean-Kong (Aix) : le robot laveur de façades vitrées s’implante à Singapour - Gomet
  • Une décision prise après les débordements survenus à Angers le 11 octobre 2017. Ce soir-là, seize élèves de première année s’étaient fait tatouer des numéros sur les bras avec des cuillers chauffées à blanc – variante improvisée d’un rituel qui consiste à faire croire que chaque nouveau « gadzarts » va avoir un numéro tatoué sur la fesse en passant un glaçon sur la peau pour simuler la brûlure. Le Monde.fr, Bizutage : l’Ecole des arts et métiers interdit définitivement les périodes d’intégration
  • Les uns derrière les autres, ils avancent. Par dizaines, ils entrent dans une salle plongée dans l’obscurité, puis s'arrêtent. Entourés par leurs "aînés", ils écoutent sagement. Chaque soir, le rituel se répète. Entre-temps, lors d’un week-end, ils déambulent alignés dans les rues de Bordeaux, d’Angers, de Cluny ou de Metz, tapant du pied et entonnant des chansons du siècle dernier. Les habitants les reconnaissent bien vite, les "gadzarts", ces étudiants de la prestigieuse École nationale supérieure des Arts et Métiers, souvent à la une des médias pour des faits peu glorieux. Franceinfo, ENQUETE FRANCETV INFO. "Usinage" ou bizutage ? Aux Arts et Métiers, une intégration controversée
  • Jacobinisme centralisateur ou réseau de neurones ? A qui appartient l’avenir ? Le scénario écrit est un parfait révélateur de l’incapacité de la France à mettre en oeuvre des schémas de coopération efficace. D’un coté le monde universitaire et de l’autre le monde industriel. Deux mondes aux logiques si différentes. Règles de fonctionnement ? Règles de promotion ? Règles de réussite ? Règles de … ? Tout les oppose. Et c’est pourtant à l’interface que l’innovation peut être féconde. Des mondes qui ont toujours gagné à s’écouter et se respecter. Au centre, le Monde Politique … Un autre monde. Un monde qui ne sait que diviser pour mieux régner. Un monde ou la défiance règne. Quel est le projet ? Que souhaite t’on édifier ? Quelle est l’oeuvre digne de nos plus grands bâtisseurs ? Que nenni … il s’agit simplement de « rééquilibrer le nombre de "gadzarts" au sein du Conseil d’Administration et de diminuer, de fait, leur influence dans les prises de décision stratégiques » (dit autrement et dans le même texte : « Réduire l'ingérence des anciens dans la gouvernance de l’école d'ingénieurs ») Les projets viendront sans aucun doute après. Ce sont vraisemblablement les « anciens » qui empêchent tout projet d’éclore. Pour concevoir des systèmes mécaniques efficients, les lois de Carnot sont essentielles. La chaleur dissipée par la transformation de mouvements est bien souvent de l’énergie perdue. Ce principe trouve son prolongement naturel dans les systèmes humains. Que d’énergie perdue de part et d’autres en vains combats. Que de motivation dilapidée par cette incapacité à s’écouter et se comprendre ! Combien d’enquêtes publiées ces derniers mois, mettent en évidence l’immense déficit d’engagement des français ? Ediles et dirigeants de tous horizons, cherchez le lien et vous trouverez. Le raisonnement par l’absurde permet parfois de comprendre bien des choix, à défaut de construire des solutions. Chiche... Que les anciens se retirent complètement de leurs engagements multiples ? Combien de temps avant que l’Ecole ne s’écroule et disparaisse ? Peut être est-ce d’ailleurs le but inavoué de nos édiles ! Fossoyer pour fusionner… Qui finance et assure la promotion de l’Ecole sur l’ensemble des lycées et salon de France ? (270 forums en 2015) Qui finance des postes au sein de l’Ecole ? Qui finance des bourses et prêts pour les étudiants (314 k€ en 2015) Qui gère les résidences étudiantes de Paris et de province, pour permettre d’accéder à des logements à tarifs raisonnables. Qui organise l’accès à des stages pour les aux étudiants ? Qui fait référence dans le monde des Alumni ? Qui fait l’objet de nombreuses opérations de benchmark pour sa capacité à fédérer ses Alumni à hauteur de 94% par promotion à la sortie de l’Ecole ? Qui … ? Sans ce « back office », jamais je n’aurais fait une Ecole d’Ingénieur ! Combien de JE dans cette situation ? Science Po médiatise très bien son ascenseur social. Les Arts et Métiers le font fonctionner, sans bruit, depuis très longtemps et avec une amplitude incomparable. Ce gâchis est monstrueux. Il me donne une énorme envie de vomir ! , Arts et Métiers : le changement des statuts est acté - Educpros
  • Parler des frais de scolarité chers de l'ECAM montre la méconnaissance de certains sur la manière dont sont financées ces écoles : si l'ECAM facture ce prix, c'est tout simplement parce que les subventions de l'état sont très inférieures à ce que reçoit Arts et Métiers ParisTech. C'est la différence entre l'enseignement public et l'enseignement privé sous contrat avec l'état. Le même constat s'applique entre le lycée privé du quartier et le lycée public pas loin. Pour le reste, je conçois que certains gadzarts se sentent touchés dans leur orgueil, pourtant si le gouffre entre l'ENSAM et l'ECAM est si important selon eux, il n'y a pas lieu de s'inquiéter. L'enseignement "Arts et Métiers" est un esprit, une volonté de former des élèves qui réfléchissent et conçoivent autant qu'ils manient la clé à molette. L'ECAM s'est toujours réclamé de cet esprit depuis sa création et a toujours eu la volonté d'ajouter une attention particulière à l'humain venant de ses origines Lassalliennes. Sa création a certes des origines différentes de l'ENSAM mais ça ne change rien sur le fond. Une carrière, ce n'est pas l'école qui la fait mais l'individu lui-même. , Ecam Arts et métiers, un label qui fait débat - Educpros
  • Il se réjouit d’abord des brillants résultats et de l’ambition de ses élèves. « Le lycée de Fumel est celui de la proximité, où ni les élèves, ni les personnels ne sont des anonymes. Cette génération de TS1 aura marqué les esprits. Cinq mentions très bien, quatre mentions bien et des ambitions bien affirmées. Cynthia et Camille seront en classe préparatoire au lycée Camille-Jullian de Bordeaux : l’une en hypokhâgne pour écrire et voyager, l’autre en sciences pour piloter un jour un avion de ligne. Xavier part à l’Institut national des sciences appliquées (Insa) de Toulouse, Maxime en prépa à Eiffel pour devenir ‘‘gadzarts’’ aux Arts et métiers. Manon étudiera la chimie au lycée Montaigne. Lucie a choisi une carrière dans les arts graphiques. Nina, sa curiosité légendaire sous le bras, étudiera à Pau pour intégrer une des écoles de chimie de la Fédération Gay-Lussac. En médecine avec Emma ou Héléna ou dans d’autres formations, cette génération-là ne manque pas d’ambitions et s’en donne les moyens ». SudOuest.fr, Gloire aux lauréats
  • L'ingénieur gadzarts (comme on appelle les diplômés de l'École nationale supérieure d'Arts et Métiers), également titulaire d'un master en administration des affaires de l'IAE d'Aix-en-Provence se lance dans l'entreprenariat à 42 ans. Cryla fabrique des composants de précision en métal et plastique pour l'aéronautique et l'industrie médicale, en particulier pour Audika (appareils auditifs) et Carmat (cœur artificiel). L'entreprise a racheté en 2011 une société de prototypage spécialisée dans le développement pour le luxe et les bureaux d'étude renommée Cryla Developement. Une croissance externe qui continue avec le rachat tout récent de la société MEGEP de Pirey (Doubs), experte en usinage et assemblage de pièces mécaniques complexes. Créée en 1980, cette entreprise réalise un chiffre d'affaires de 4 millions d'euros sur les marchés de l'énergie, de l'aéronautique, du luxe, de l'automobile et du médical. La Tribune, Cryla, de l’horlogerie à la mécanique de précision
  • Tom, par exemple, s’est spécialisé en ­mécanique option production maintenance et poursuit sa formation en alternance, salarié par Airbus. Julie Delcan, sa camarade de la première heure, a intégré un cycle d’ingénieurs en ­génie industriel, en apprentissage chez le joaillier Cartier. Ils ne sont pas des exceptions. En effet, sur les 48 pionniers de ce bachelor (39 diplômés, 3 réorientés en BTS), ­30 ont poussé la porte d’une école d’ingénieurs spécialisée. Auxquels s’ajoutent 7 autres qui, comme Arthur Langlois, 23 ans, en alternance au Centre national d’études spatiales (CNES), ont ­intégré un cursus ­d’ingénieur ­généraliste et sont ­devenus « gadzarts ». « Force est de constater que les élèves ont pris goût à l’apprentissage et aux ­études », ­remarque M. Kestelyn. Le Monde.fr, Les « bachelors » des écoles d’ingénieurs cherchent leur place
  • L'explication ? Tous les services marketing y sont alors composés, à 100%, d'ingénieurs diplômés de l'Ecole Nationale des Arts et Métiers (ESAM), les "gadzarts". On les trouve partout à commencer par Jean-Louis Silvant (ENSAM, Châlons, 1957), vice-président du conseil de surveillance et directeur des plates formes du groupe PSA Peugeot-Citroën ou Roland Vardanega (ENSAM, Cluny, 1963), président par intérim du directoire et directeur technique et industriel de PSA Peugeot-Citroën. Le HuffPost, Aulnay-sous-Bois ou la scoumoune française | Le HuffPost
  • Il suffit de passer directement par l'entrée des fournisseurs, comme s'en excuse Frédéric Vandenbussche, le PDG et fondateur, pour comprendre immédiatement qu'IDCO est une entreprise innovante. Dans cet atelier niché au coeur du parc d'affaires un peu désuet Swen, dans le 9e arrondissement de Marseille, se succèdent les prototypes mis au point par le "gadzarts" de formation et son équipe. LaProvence.com, Économie | La start-up marseillaise IDCO imagine les micro-ondes en grand | La Provence

Traductions du mot « gadzarts »

Langue Traduction
Anglais gadzarts
Espagnol gadzarts
Italien gadzarts
Allemand gadzarts
Chinois 妖怪
Arabe جادزارتس
Portugais gadzarts
Russe gadzarts
Japonais ガザード
Basque gadzarts
Corse apparizione
Source : Google Translate API

Gadzarts

Retour au sommaire ➦

Partager