La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « gâble »

Gâble

Variantes Singulier Pluriel
Masculin gâble gâbles

Définitions de « gâble »

Trésor de la Langue Française informatisé

GÂBLE,(GABLE, GÂBLE) subst. masc.

ARCHITECTURE
A. − Fronton triangulaire ajouré et sculpté qui couronne le portail d'une cathédrale gothique :
On ne peut tenir pour accident un style commun à trois grandes cathédrales françaises du siècle, et dont on rencontre l'écho dans tout l'Occident; lié aux mois, aux saisons, aux travaux des hommes, à toute l'expression élémentaire de cette liberté dont nous entendons au gâble du grand portail de Reims le chant d'éternité. Malraux, Voix sil.,1951, p. 249.
B. − Triangle formé par les deux arbalétriers d'une lucarne. Sa façade [du pavillon], tournée sur la campagne, avait pour tous huis deux petits trous carrés, placés dans le gable comme deux petits yeux méfiants sur une face muette (Sand, Beaux MM. Bois-Doré, t. 1, 1858, p. 94).
Prononc. et Orth. : [gabl̥], [gɑ:bl̥]. Gable ou gâble (Rob., Davau-Cohen 1972, Lar. Lang. fr., Lexis). Étymol. et Hist. Ca 1200 agn. « pignon » (S. de Freine, St Georges, 876 ds T.-L.). Du b. lat. des gloses gabulum (TLL t. 6, 1666, 26; class. gabalus, Varron) « gibet, potence », d'orig. gaul., auquel correspond l'a. irl. gabul « fourche » (Ern.-Meillet; Dottin, p. 257); de l'agn., le m. angl. gable (1remoitié xives. ds NED), cf. FEW t. 4, pp. 17b-18a; DEAF s.v. gable2, col. 20. Bbg. Archit. 1972, p. 124, 211.

Wiktionnaire

Nom commun - français

gâble \ɡɑbl\ masculin

  1. (Architecture) Ensemble ornemental triangulaire, qui dans l’architecture gothique, surmonte l'arc d'une baie, l'archivolte d'un portail.
    • La châsse se présente sous la forme d'une chapelle miniature en bois doré, de style gothique flamboyant, avec ses gâbles, ses pinacles, ses fleurons, ses entrelacs, et une décoration peinte. — (Manuel Jover - La Châsse de sainte Ursule– Journal La Croix, page 18, 25-26 février 2017)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « gâble »

De l’ancien français gable.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « gâble »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
gâble gabl

Citations contenant le mot « gâble »

  • Derrière le grand gâble du Couronnement de la Sainte Vierge, qui surmonte le portail central, se trouve une statue dissimulée. Dissimulée pour celui qui ne sait pas la trouver. Il est dans l'axe exact de  ce gâble, quand vous êtes devant la façade, vous ne voyez rien. Il faut se placer sur le côté pour regarder de biais, dans le petit square où se trouve la statue de Jeanne d'Arc, ou de l'autre côté, devant la vitrine du marchand de souvenirs. Et vous voyez cette aigle. L'aigle, dans la tradition antique et encore médiévale est l'animal de la connaissance.  France Bleu, Les mystères de la cathédrale de Reims : l'aigle caché - Episode 10
  • Les Dunkerquois sont venus nombreux, vendredi, assister à la pose du troisième des douze gâbles qui seront la signature architecturale du futur quartier du Grand Large.PH. JEAN-CHARLES BAYON© La Voix du Nord , Habillé au fur et à mesure par les gâbles, le Grand Large dévoile ses charmes - Dunkerque.maville.com
  • Sur le gâble méridional, Jésus ressuscité, montrant les plaies de la Passion, revient à la fin des temps entouré d’anges présentant comme des reliques les instruments du supplice devenus signes de victoire. Les apôtres l’escortent, en face des prophètes qui avaient annoncé l’incarnation du Fils de l’Homme. Tout est accompli. Connaissance des Arts, Un weekend à Notre-Dame de Reims, cathédrale médiévale aux vitraux contemporains | Connaissance des Arts
  • C'est la Grande Rose, la galerie du "Viri Galilei" et le Grand gâble (1514-1522), superbe ensemble triangulaire dominant le portail central faisant face au parvis, que la Direction régionale des affaires culturelles (Drac) a fait restaurer. Certains éléments, trop endommagés, ont dû être entièrement refaits à l'identique, grâce à la dextérité des maîtres de la pierre. Le résultat est splendide. Restera encore à s'atteler aux deux contreforts, dès la fin de cet été. Au total, l'opération aura coûté un peu plus de deux millions d'euros. tendanceouest.com, Une restauration d'exception se termine à la cathédrale de Rouen
  • « IOHANNES ILLVSTRISSIMVS DVX B(R)ITONVM FVNDAVIT PRAESE(N)S C(OL)LEGUIVM ANNO D(OMI)NI M.CCC.XX.III. » ce qui veut dire en français : « Jean, très illustre duc des Bretons, fonda le présent collège en l’an du Seigneur MCCCCXXIII [1423] ». Un doute apparaît encore sur la nature exacte de cette fondation, c’est-à-dire si le duc a bel et bien commandé cet ensemble ex-nihilo ou bien s’il a reconstruit un édifice ancien pour le moderniser, ce qui pourrait être une chapelle construite seulement quatre ans plus tôt et dont le principal donateur devait être Alain, vicomte de Rohan. Ce que l’on peut toutefois affirmer est que ce duc y a ajouté les parties essentielles, d’où les dentelles de pierre du gothique flamboyant mêlé aux architectures gothiques antérieures. Ce centre religieux sera si développé et connu qu’il perdurera encore de nombreuses années lors des règnes des successeurs du duc et de leurs contemporains nobles – dont les armoiries trônent sur la paroi Sud – jusqu’à la Révolution Française après quelques incidents malheureux pendant un siècle. Le XIXe siècle redorera l’image de ce sanctuaire encore très connu de nos jours. À droite du porche des Apôtres trône une statue du duc Jean V (Photo ci-contre), placée de manière à être remarquée par le fidèle qui entre. Des hermines ornent des frises de l’édifice, portant sur des phylactères la devise ducale « A ma vie » ainsi que d’autres messages humoristiques comme « Bien soiez venus ». Le joyau de cet édifice est le jubé intérieur en dentelle de kersanton flamboyant dont les trois arcades, munies de gâbles et de pinacles, sont presque intactes aujourd’hui et contrebutées par des arcs-boutants soutenant le défi d’une pesanteur risquée. Autrefois, une traditionnelle Crucifixion trônait sur le flanc de ce beau chef-d’œuvre à l’auteur inconnu. , Jean V de Montfort, initiateur de l’art dans le duché de Bretagne

Traductions du mot « gâble »

Langue Traduction
Anglais gable
Espagnol aguilón
Italien timpano
Allemand giebel
Chinois 山墙
Arabe الجملون
Portugais empena
Russe фронтон
Japonais 切妻
Basque isurialdea
Corse gable
Source : Google Translate API

Gâble

Retour au sommaire ➦

Partager