La langue française

Formeur

Sommaire

  • Définitions du mot formeur
  • Phonétique de « formeur »
  • Citations contenant le mot « formeur »

Définitions du mot formeur

Trésor de la Langue Française informatisé

Formeur, subst. masc.a) Celui qui forme ou qui donne une forme. Tôlier formeur en carrosserie (Encyclop. éduc.,1960, p. 165).b) [Correspond à former A 3 b] Ces poètes, alors formeurs de groupes (Verlaine, Œuvres compl.,t. 5, Vingt-sept biogr. (A. Silvestre), 1896, p. 315).c) [Correspond à former B] Au « formeur » de champions, François Descamps (Paris-Sport,10 nov. 1933, p. 1 ds Grubb, Fr. sports neologisms, 1937, p. 40).

Phonétique du mot « formeur »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
formeur fɔrmœr

Citations contenant le mot « formeur »

  • Scolarisé à Besançon puis à Gray, Yves Josselin obtient son CAP de tôlier formeur et exerce son métier à la SA Trailor de Lunéville. , Bonnevent-Velloreille | Nécrologie. Yves Josselin nous a quittés
  • 1949. Avenue des États-Unis. L’aventure thiernoise pour les Meilhaud commence. Maurice, qui avait travaillé dans l’après-guerre chez un gros carrossier à Paris comme chaudronnier et tôlier formeur, se met à son compte. « Dans la famille, c’était tous des maçons, mon père a mal tourné », sourit encore Michel Meilhaud, 66 ans. Une carrosserie qui comptera jusqu’à 17 employés, « là-haut », avant qu’elle ne descende là où elle est aujourd’hui, en 2005. www.lamontagne.fr, Avec leur concession automobile à Thiers (Puy-de-Dôme), les Meilhaud ont du lion dans le moteur - Thiers (63300)
  • Frédéric Vacquier a vécu une vie professionnelle bien remplie, d’abord employé dans le textile il a exercé le métier de formeur de bas, à l’usine Bresson d’Aulas ; puis il est rentré à l’usine Well au Vigan, comme bonnetier, et a gravi les échelons pour devenir chef d’équipe. midilibre.fr, Pour Frédéric Vacquier, l’heure de la retraite a sonné - midilibre.fr
  • David Thiriet, carrossier, tôlier et formeur de profession, a ouvert il y a un an son atelier, TH. RetroCar à Sauvoy. Rencontre avec un jeune entrepreneur qui aime faire face aux vieilles mécaniques. , Sauvoy. La passion des vieilles voitures
  • L’occasion aussi de découvrir les techniques du métier de tôlier formeur, les techniques à l’ancienne, au marteau. Mais surtout des amoureux du travail bien fait et des belles choses. Peut-être aussi pour y trouver, levée sur un pont, une Jaguar, une Panhard même il n’est pas rare de trouver aussi de simples et populaires voitures comme la 4 CV… Car l’important, ce n’est pas d’être « spécialisé dans telle ou telle marque, mais d’avoir un beau projet, un vrai contact entre les propriétaires et l’équipe », martèle Hubert Haberbusch. Un vrai atelier d’artistes… , Journées du patrimoine : A Strasbourg, une carrosserie qui en fait tout un art
  • Gérard Depardieu est né le 27 décembre 1948 au n°39 de la rue du Maréchal Joffre. La maison n'est pas modeste, elle est misérable. Son père René, surnommé le Dédé parce qu'il ne sait écrire que deux lettres, est ouvrier,  tôlier-formeur et pêcheur à la ligne. Sa mère, Alice, surnommée la Lilette, aligne les grossesses à répétition : six enfants ! Tellement lasse d'accoucher qu'elle essaiera d'avorter de son troisième, Gérard, en se donnant des coups d'aiguilles à tricoter...  RTL.fr, Gérard Depardieu : "Je ne crois en rien, surtout pas en moi"
  • Si vous aussi, vous avez toujours rêvé de finir un D. Souls, mais que les Dark Souls vous tombent des mains ; la solution est là, avec Duck Souls ! Incarnez l’ultime espoir des Canards, en prenant le contrôle du dernier représentant de son espèce. Dans un action plate-formeur indépendant, de type Die and Retry et composé de cent tableaux en plein écran. Nintendo-Town.fr, Duck Souls+ (Nintendo Switch) - Le test - Nintendo-Town.fr
  • Transmettre aux jeunes le goût d'un métier en voie de disparition où beaucoup reposent sur l'art de la main : c'est la mission que s'est donnée Philippe Miguel. À 58 ans, le carrossier gaillacois formé chez Manzano s'est lancé dans la restauration de véhicules anciens, a laissé son atelier et a rejoint Matthieu Sauly dans un hangar de Cestayrols. Devant le portail, une Corvette aux formes fuselées attend une peinture. À l'intérieur, une Mercedes break hors d'âge, construite en quelques exemplaires seulement voisine avec un Combi Volkswagen Samba de 1957, et ses 23 glaces : des raretés, des véhicules de collection et de collectionneurs, un «marché de niche» comme ne disent pas ces artisans. Philippe Miguel a passé deux ans au Conservatoire national des véhicules anciens à Paris. Il y donnait des cours et en retient une expérience mitigée. «Les jeunes sortent sans diplôme et la formation coûte cher». Il considère que l'on peut former des «formeurs» mieux et moins cher. Matthieu Sauly, tôlier et peintre depuis quinze ans, pense la même chose. Laurent Coullien, mécanicien spécialiste du réglage des carburations les plus pointues et électricien auto, fait partie de l'aventure, comme François Vanaret, d'Aguts, un autodidacte qui, au fil des années, est devenu un historien de la carrosserie automobile avec deux publications à son actif. ladepeche.fr, Gaillac. Ils lancent une formation «restauration de véhicules anciens» - ladepeche.fr
  • «Ce n'est pas de la carrosserie, même si la technique peut s'y apparenter». Philippe Miguel parle du formage, de la restauration intégrale d'une voiture de collection. Un temps qui ne compte pas ses heures qu'on ne peut toujours facturer. «On ne se contente pas de repeindre, on démonte tout, on sable, on repart de zéro». Avec son équipe, à Cestayrols, le «formeur» découpe, recrée des pièces, soude en bord à bord pour permettre un planage parfait. Pas question de noyer la tôle sous le mastic ou le blackson. «On nous amène parfois des véhicules où l'on trouve au démontage des papiers d'alu blacksonnés ou de la mousse de polyuréthane sur des bas de caisse pourris. Nous, on restaure. Quand on me dit : elle est saine, je réponds, il faut sabler pour le savoir». Le mot est chargé de sens. En ce moment, ils travaillent sur un Coupé Alfa Bertone de 1961 et une NSU de 1960. Ils reconstruisent un fond d'aile crevé et corrodé, retrouvent les peintures d'origine (il n'y avait pas de peintures à l'eau dans les années 60), connaissent sur le bout du doigt l'historique du véhicule, ne travaillent qu'à la main (deux équerres et un billot de bois pour un formage). ladepeche.fr, Albi. Nouvelle formation de restauration des voitures anciennes - ladepeche.fr
Partager