La langue française

Folâtrerie

Sommaire

  • Définitions du mot folâtrerie
  • Étymologie de « folâtrerie »
  • Phonétique de « folâtrerie »
  • Évolution historique de l’usage du mot « folâtrerie »
  • Citations contenant le mot « folâtrerie »
  • Traductions du mot « folâtrerie »
  • Synonymes de « folâtrerie »

Définitions du mot folâtrerie

Trésor de la Langue Française informatisé

FOLÂTRERIE, subst. fém.

Vieilli. Caractère, comportement folâtre. Annette recueillie, mais déployant néanmoins cette affectueuse folâtrerie qui rend la jeunesse si aimable, brilloit d'un éclat qui se réflétoit sur tout le groupe (Balzac, Annette,t. 2, 1824, p. 115).Ces soufflets [donnés par Charlotte dans Werther] (...) ne s'accordent point avec le caractère de gaieté sans doute, mais non de folâtrerie, de la véritable Charlotte (Sainte-Beuve, Caus. lundi,t. 11, 1851-62, p. 295).
Au sing. ou au plur. Manifestations de gaieté. Les mille folâtreries du petit chat, dont le corps frémissait d'inquiétude (Champfl., Bourgeois Molinch.,1855, p. 117):
... aussitôt que j'avais atteint la cour verte et les bois, je me mettais à courir, à sauter, à bondir, à fringuer, à m'éjouir jusqu'à ce que je tombasse épuisé de forces, palpitant, énivré de folâtreries et de liberté. Chateaubr., Mém.,t. 1, 1848, p. 118.
Prononc. et Orth. : [fɔlɑtʀ ə ʀi]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1534 folateries (Rabelais, Gargantua, éd. M. A. Screech, Prologue, p. 11). Dér. de folâtre*; suff. -erie*. Fréq. abs. littér. : 16.

Wiktionnaire

Nom commun

folâtrerie \fɔ.lɑ.tʁi\ féminin

  1. (Rare) Manière d’agir et de parler en folâtrant.
    • Je taquinais par folâtrerie. — (Frédéric Valabrègue, Grant’Autre, 2015)
    • Il fit mille folâtreries.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

FOLÂTRERIE. n. f.
Manière d'agir et de parler en folâtrant. Il fit mille folâtreries. Il est peu usité.

Littré (1872-1877)

FOLÂTRERIE (fo-lâ-tre-rie) s. f.
  • Action, parole folâtre. Il fit mille folâtreries. Les jeux finis, l'ikoussen [courtisane] s'enveloppa dans un voile, me força, avec la folâtrerie des amours, à lui donner la main, Chateaubriand, Natch. VI. Souvent aussi les loups chassent pour leur propre compte ; trois d'entre eux amusent une vache par leurs folâtreries ; tandis que, naïvement attentive…, Chateaubriand, Amér. Chasse.

HISTORIQUE

XVIe s. Notre jeunesse gaillarde, lassée des folatreries du soir, eust volontiers demeuré bien haute heure au lit, Yver, p. 573.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « folâtrerie »

Folâtrerie suppose un adjectif folâtrier, dérivé de folâtrer. On a dit folastrie : On trouve la felicité par la guayeté et la folastrie, Montaigne, t. I, p. 415, dans LACURNE. Folâtrie est la forme correcte de folâtre ; folâtrerie est un mot mal fait autorisé par l'usage.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « folâtrerie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
folâtrerie fɔlatrœri

Évolution historique de l’usage du mot « folâtrerie »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « folâtrerie »

  • Cette disposition s’applique aussi bien à vous-mêmes qu’à votre femme. Si celle-ci a éjaculé suite à ladite folâtrerie, son jeûne est nul et elle doit se repentir devant Allah et jeûner un autre jour à titre de rattrapage. Si elle n’a pas éjaculé, elle n’encourt rien … , Ramadan: échanges amoureux entre époux - Bamada.net
  • Il est d'ailleurs très remarquable que le mot ait conservé ce sens premier de folâtrerie tout au long de son voyage dans l'obscurité du discours quotidien. Il est repris intact dans les dictionnaires de langue verte du XIXe siècle: «s'amuser, se réjouir, boire, danser, rire, dans l'argot du peuple», explique Alfred Delvau en 1867. Le Figaro.fr, Pourquoi «rigolez-vous» ?
  • Mazouzi, qui est responsable du parti à Tizi, le prévient plusieurs fois que l’heure n’est pas à la folâtrerie. Il le sermonne dans un style paternaliste: « Comment, toi wali de Tizi Ouzou, en Algérie révolutionnaire, peux-tu te comporter ainsi ? Que vont penser de toi tes propres collaborateurs, ces coopérants exerçant à la wilaya ? Il faut être présent partout, pour voir les problèmes des citoyens. » TSA, « La pauvre Algérie s’est éloignée des lendemains qui chantent » — TSA
  • « L’homme formé par l’angoisse l’est par le possible, et seul celui que forme le possible l’est par son infinité. C’est pourquoi le possible est la plus lourde des catégories. Il est vrai qu’on entend souvent dire le contraire, que le possible est si facile, et si lourde la réalité. Mais ces discours, de qui les entend-on ? De quelques pauvres diables n’ayant jamais su ce qu’est le possible et qui, comme la réalité leur montrait qu’ils ne valaient et ne vaudraient jamais rien, mensongèrement retapaient un possible, si beau, si délicieux à les en croire, quand pour base à ce possible il n’y avait tout au plus qu’un peu de folâtrerie de jeunesse dont on ferait mieux d’avoir honte. C’est pourquoi le possible dont on vante la facilité s’entend d’habitude comme un possible de bonheur, de chance, etc. Ce qui n’est pas du tout le possible, mais une invention mensongère que farde l’humaine perversion pour avoir quand même lieu de se plaindre de la vie, de la Providence, et occasion de se gonfler d’importance. Non, dans la possibilité tout est également possible, et l’homme, vraiment élevé par elle, en a saisi l’horreur au moins aussi bien que les appels souriants. Quand on sort de son école, et qu’on sait, mieux qu’un enfant ses lettres, qu’on ne peut absolument rien exiger de la vie, et que l’épouvante, la perdition, la destruction logent porte à porte avec chacun de nous, et quand on a appris à fond que chacune des angoisses que nous redoutions a fondu sur nous l’instant d’après, force nous est alors de donner à la vie une autre explication ; force nous est de louer la réalité, et quand bien même elle pèse lourd sur nous, force nous est de nous souvenir qu’elle est encore, et de bien loin, bien plus facile que n’était le possible. Telle est la seule façon dont le possible nous forme ; car la finitude et les choses du fini, où tout individu a sa place assignée, mesquines et quotidiennes, ou faisant époque dans l’histoire, ne forment jamais qu’au fini ; et toujours on peut les enjôler, marchander, s’en tirer à peu près, s’écarter un peu d’elles, toujours empêcher qu’elles vous apprennent rien d’absolu ; et même si nous devons subir leur leçon sans appel, ici encore il nous faut le possible en nous, et former de nos mains ce dont nous devons tirer leçon, même si l’instant d’après cette leçon nie être notre ouvrage et nous arrache absolument le pouvoir. » , Baudrillard, de quel côté du miroir ? Narcissisme et nihilisme. - La Revue des Ressources

Traductions du mot « folâtrerie »

Langue Traduction
Anglais frivolity
Espagnol frivolidad
Italien frivolezza
Allemand frivolität
Chinois 轻浮
Arabe الرعونة
Portugais frivolidade
Russe фривольность
Japonais 軽薄
Basque arinkeria
Corse frivolità
Source : Google Translate API

Synonymes de « folâtrerie »

Source : synonymes de folâtrerie sur lebonsynonyme.fr
Partager