Flanquement : définition de flanquement


Flanquement : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

FLANQUEMENT, subst. masc.

A.− FORTIF. Ouvrage flanquant un autre ouvrage. On parvenait (...) dans un damier de réduits, de redoutes, de flanquements, de redans (Vialar, Morts viv.,1947, p. 158).
B.− ART MILIT. Action de défendre par un tir parallèle au front de l'ennemi et le prenant de flanc; résultat de cette action. Canons qui servent au flanquement de l'intervalle compris, soit entre deux forts, soit entre un fort et un ouvrage intermédiaire (Alvin, Artill., Matér.,1908, p. 129).Les crêtes ont des avancées et des retraits, présentent des redans, des crémaillères (...) qui permettent les flanquements (Paloque, Artill.,1909, p. 199).C'est d'une façon absolument réglementaire, par des feux de tirailleurs et de petites salves, que procède la chaîne; par des feux rapides que procèdent les troupes de flanquement (Foch, Princ. guerre,1911, p. 185).
Prononc. et Orth. : [flɑ ̃kmɑ ̃]. Ds Ac. dep. 1835. Étymol. et Hist. 1794-95 fortif. (J. C. E. Le Michaud d'Arçon, Considérations militaires et politiques sur les fortifications, p. 229 ds DG). Dér. de flanquer1*; suff. -(e)ment1*. Fréq. abs. littér. : 7. Bbg. Archit. 1972, p. 165.

Flanquement : définition du Wiktionnaire

Nom commun

flanquement \flɑ̃k.mɑ̃\ masculin

  1. (Génie militaire) Action de flanquer ou résultat de cette action.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Flanquement : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

FLANQUEMENT. n. m.
T. de Génie militaire. Action de flanquer ou Résultat de cette action.

Flanquement : définition du Littré (1872-1877)

FLANQUEMENT (flan-ke-man) s. m.
  • 1 Terme de fortification. Action de flanquer ; résultat de cette action.
  • 2Action de protéger le flanc d'un corps d'armée, d'un bataillon.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « flanquement »

Étymologie de flanquement - Littré

Flanquer 1.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de flanquement - Wiktionnaire

(Siècle à préciser) Dérivé de flanquer avec le suffixe -ment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « flanquement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
flanquement flɑ̃kmɑ̃ play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « flanquement »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « flanquement »

  • Un premier château avait été construit autour d’un donjon carré auquel les Vaudémont ont ajouté une tour porche munie d’un pont-levis, des tours de flanquement et un logis seigneurial. Le château revient, par mariage, à la famille des Neufchâtel en 1373 qui va encore étendre et renforcer le site. Les Neufchâtel construisent le châtelet d’entrée, la double enceinte au nord ainsi qu’un mur bouclier au sud le long de la Moselle. , Un été en Lorraine | La forteresse de Châtel-sur-Moselle, un voyage à travers l’histoire

Traductions du mot « flanquement »

Langue Traduction
Corse flancante
Basque mugakidea
Japonais 側面
Russe фланговые
Portugais flanqueando
Arabe المرافقة
Chinois 侧翼
Allemand flankierend
Italien fiancheggiante
Espagnol flanqueando
Anglais flanking
Source : Google Translate API

Mots similaires