La langue française

Fieffer

Définitions du mot « fieffer »

Trésor de la Langue Française informatisé

Fieffer, verbe trans.vx. Pourvoir quelqu'un d'un fief, donner un bien en fief à quelqu'un. Fieffer des marais (Ac.1798-1878).

Wiktionnaire

Verbe

fieffer \fje.fe\ ou \fjɛ.fe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Accorder à titre de fief.
    • Fieffer un domaine.
  2. Doter d’un fief.
    • La Bohême est suffisamment vaste et riche pour que je puisse fieffer tous mes fidèles généraux, d’autant qu’une fois établi sur ce trône je serai trop heureux de rogner les Etats de ce ridicule duc de Bavière, grâce à quoi j’aurai sur son compte nombre de fiefs à distribuer. — (Guy Rachet, Les chemins de l’aurore, 1988)

Verbe

fieffer \Prononciation ?\ transitif (voir la conjugaison)

  1. Fieffer, donner en fief.
    • Li senechals esteit en la contrée nez,
      Bels chevaliers e granz, e riches bien feffez.
      — (Th. le mart. 138, XIIe s.)
  2. Accorder, donner, gratifier, doter.
    • [Je]Ne tieng, fait sainz Thomas, de lui fius ne heritez,
      Ne rien en barunie ; mais tut est charitez,
      Et parmenable aumosne tut ce dont sui fieffez.
      — (XIIe s.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

FIEFFER (fiè-fé) v. a.
  • 1Donner en fief. Fieffer un domaine.
  • 2Aujourd'hui en Normandie, donner en fieffe. À vendre ou à fieffer, de gré à gré, dix boutiques, Affiches judiciaires à Dives (Calvados).

HISTORIQUE

XIIe s. Li senechals esteit en la contrée nez, Bels chevaliers e granz, e riches bien feffez, Th. le mart. 138 [Je] Ne tieng, fait sainz Thomas, de lui fius ne heritez, Ne rien en barunie ; mais tut est charitez, Et parmenable aumosne tut ce dont sui fieffez, ib. 45.

XIIIe s. À Pasques, en l'an de grace mil deus cens quarante et huit, mandé je mes homes et mes fievés à Joinville, Joinville, 208. Ne sai où faire clamor Des grans maus où sui fievés, Poésies mss. avant 1300, t. III, p. 1106, dans LACURNE.

XVe s. … Fortune qui eslieve Les gens à son appetit Et de ses grans dons les fieve, Chartier, Poésies, p. 710.

XVIe s. Tous les nobles de son royaume, ayants terres et seigneuries fieffées et hommaigées, Carloix, V, 1.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « fieffer »

Fief ; wallon, fivé, fieffé ; génev. un fieffet menteur.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

De l’ancien français fieffer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dénominal de fief, renforcement consonnantique de fiever.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « fieffer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
fieffer fjɛfe

Évolution historique de l’usage du mot « fieffer »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Traductions du mot « fieffer »

Langue Traduction
Anglais fieff
Espagnol fieff
Italien fieff
Allemand fieff
Chinois 菲夫
Arabe فايف
Portugais fieff
Russe fieff
Japonais フィエフ
Basque fieff
Corse feff
Source : Google Translate API

Synonymes de « fieffer »

Source : synonymes de fieffer sur lebonsynonyme.fr

Fieffer

Retour au sommaire ➦

Partager