La langue française

Fauréenne

Définitions du mot « fauréenne »

Trésor de la Langue Française informatisé

FAURÉEN, ÉENNE, adj.

A.− Relatif à l'œuvre du compositeur Gabriel Fauré. La quatrième Barcarolle (...) ressuscite (...) le doux sortilège fauréen des premières œuvres (Cortot, Mus. fr. piano,1930, p. 157):
En l'absence d'une vraie critériologie, la spécificité irréductible du charme fauréen ne se différencie de la contrefaçon, c'est-à-dire du simili et des procédés, par aucune marque univoque et décisive. Jankélév., Je-ne-sais-quoi,1957, p. 84.
B.− Qui présente les caractéristiques du langage musical dépouillé et raffiné de ce compositeur. « Isabelle » est écrite en musique au sens où j'applique à Gide le terme dans le Troisième Entretien, mais dans une musique tant soit peu faible et dont l'agrément même réside en sa faiblesse : hier soir elle m'apparaissait comme l'œuvre fauréenne de Gide (Du Bos, Journal,1927, p. 326).
Prononc. : [foʀeε ̃], fém. [-eεn]. Étymol. et Hist. 1927 (Du Bos, loc. cit.). Dér. avec suff. -éen (cf. -ien) du nom du compositeur fr. Gabriel Fauré (1845-1924). Fréq. abs. littér. : 3.

Phonétique du mot « fauréenne »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
fauréenne foreɑ̃n

Évolution historique de l’usage du mot « fauréenne »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « fauréenne »

  • Ravel avait déjà remarqué, en son temps, l’exceptionnelle fluidité de la déclamation fauréenne, où la musique suit parfaitement les inflexions de la voix. Ce disque en fournit encore un vibrant exemple, dans le style léger de la romance de ces premières compositions, comme dans le lyrisme plus appuyé de ses mélodies plus tardives oscillant entre drame et mélancolie. , Marc Mauillon chante Fauré et ses poètes « À Emporter « ResMusica
  • Programme : vendredi 20. 20 h 45, cloître du Carmel (Cathédrale si intempéries). Jean-Philippe Collard «Le Passeur fauréen». Jean-Philippe Collard, dont la riche discographie fauréenne fait toujours référence depuis plus de 40 ans, est naturellement l'invité d'honneur de ce 25e Festi val. Au programme : Chopin, Fauré, Granados. ladepeche.fr, Pamiers. Musiques au Pays de Gabriel Fauré, acte II - ladepeche.fr
  • Les trois Nocturnes de l'op. 33 sont écrits entre 1875 et 1883. Le premier prodigue une expression intense, marque de la manière fauréenne, où Vladimir Jankélévitch voit "je ne sais quel mélange de langueur et de nostalgie infinie" (in ''Fauré ou l'inexprimable", Plon). Le second oppose une sorte de confidence à une brillante toccata, et le 3ème, après un début pseudo romantique, infléchit le discours dans une belle effusion aux harmonies enivrantes. Les 4ème et 5ème Nocturnes, composés en 1884, séduisent par un généreux balancement et un épisode tendre central, presque chopinien pour ce qui est de l'op. 36. Le Sixième Nocturne op. 63, de 1894, considéré comme un chef-d'œuvre, évoque "les effusions de la nuit", selon Philippe Fauré-Fremiet, dans son prologue tout empli de mystère. Suit un allegretto d'une belle fantaisie qui a quelque chose à voir avec "l'équivoque du clair-obscur" (ibid.), puis un allegro aérien truffé d'arpèges et se terminant par un épilogue apaisé. , CD : Éric Le Sage interprète les Nocturnes de Fauré - ON mag
  • Dès les premières notes d’ « Aurore », la conduite de la ligne traduit le constant souci d’intelligibilité, marié à un contrôle admirable. L’élocution en est délectable : les mots, les phrases prennent une dimension que la seule poésie est impuissante à traduire. La grâce, le lyrisme nous captivent, avec des aigus lumineux, qu’ils soient diaphanes, quasi détimbrés ou projetés avec puissance. Le piano est fluide à souhait, avec une présence idéalement équilibrée à la voix. Après la confession amoureuse des trois mélodies de « Poèmes d’un jour », Le  célèbre « Automne » clôt la partie fauréenne du récital. La progression en renouvelle l’approche : Stéphane Degout rejoint le panthéon du chant fauréen, à côté de Gérard Souzay et  de Camille Maurane. , Poèmes, par Stéphane Degout - Dijon - Critique | Forum Opéra

Traductions du mot « fauréenne »

Langue Traduction
Anglais faurean
Espagnol faureano
Italien faurean
Allemand faurean
Chinois 佛兰
Arabe faurean
Portugais faureano
Russe faurean
Japonais フォーリアン
Basque faurean
Corse faureanu
Source : Google Translate API

Fauréenne

Retour au sommaire ➦

Partager