La langue française

Fanatisation

Phonétique du mot « fanatisation »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
fanatisation fanatisasjɔ̃

Évolution historique de l’usage du mot « fanatisation »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « fanatisation »

  • Le maire a conclu son allocution par un appel à la prudence: "L’actualité nous montre que le chemin est long à parcourir et qu’il est semé d’embûches. A cet égard, nous avons tous à l’esprit les terribles attentats qui ont frappé notre pays et l’Europe depuis cinq ans. S’ils n’ont pas les mêmes racines idéologiques, ils relèvent du même processus de fanatisation des esprits entraînant la haine, la violence brutale, aveugle et sanguinaire". ladepeche.fr, Buzet-sur-Baïse. 22 juin 1944 : en souvenir de cette tragique journée - ladepeche.fr
  • Cette fanatisation de l'enfance est abusive. Site-LeVif-FR, "La fanatisation de l'enfance, une modalité de l'abus ?" - International - LeVif
  • Elle est partout. On l’admire pour son engagement. Mais la jeune militante suédoise pour le climat agace aussi profondément certains commentateurs, heurtés par cette fanatisation de l’enfance Le Temps, L’hystérie croissante autour de la figure de Greta Thunberg - Le Temps
  • Je jure que par la fanatisation de ses partisans au travers d’une manipulation des masses jamais égalée en Afrique, Gbagbo a injecté le virus de la haine (tribalisme, xénophobie, haine religieuse, etc.) au sein de la société ivoirienne et compromis durablement la réconciliation nationale et le Vivre Ensemble dans ce pays. YECLO.com, Quand Saïd Penda traite Gbagbo de criminel de guerre de la pire espèce et de boucher - YECLO.com
  • Constitué sous forme d’entretiens accordés à l’anthropologue Dounia Bouzar qui lutte depuis longtemps contre les processus de fanatisation, ce livre a été pensé par ses auteurs comme un témoignage devant permettre à d’autres d’éviter de tomber dans les mêmes travers. , Farid Benyettou : le témoignage d’un déradicalisé
  • Mercredi soir à 20h55, France 5 propose une enquête qui dissèque le processus de fanatisation mis en place par l'EI auprès des très jeunes enfants. Un documentaire fort de ses multiples témoignages et interviews d'experts. Europe 1, "Les enfants de Daech" : au cœur de la machine à retourner le cerveau de l'EI
  • Dans les premières heures qui ont suivi l'attentat, les medias ont tous expliqué que Mickaël Harpon était "peut-être" converti depuis 18 mois, de surcroit à un "islam modéré". En réalité, selon plusieurs témoignages et informations internes déjà anciennes, le comportement de l’auteur de la tuerie – qui s’était en fait converti à l’islam une dizaine d’années plus tôt – avait attiré l’attention à plusieurs reprises au cours des derniers mois. Tout d’abord, Harpon fréquentait régulièrement la mosquée fréro-salafiste de Gonesse (ville ou il résidait), dite "mosquée de la Fauconnière", où prêchaient notamment Youssef Baouendi, le chef du bureau de l’Organisation de la Ligue islamique Mondiale à Mantes-la-Jolie (organisation qui diffuse l'islam salafiste-wahhabite saoudien), ou encore l’imam Hassan al Houari, membre du Conseil théologique des musulmans de France – lié aux Frères-musulmans. Il faut rappeler aussi que lors d’un prêche datant de septembre dernier, l’imam El Houari se déclarait favorable à la création d’un État islamique « soft » régi par la charia... Pour résumer, le terroriste fonctionnaire français du renseignement Mickaël Harpon fréquentait une mosquée dirigée par un « imam radicalisé » sous le coup (depuis 2017) d’une OQTF (obligation de quitter le territoire français). L'imam étant carrément "fiché S" depuis 2015,  une "faille" incroyable de nos services étatiques et de renseignement. Certes, depuis 2017, l’imam a changé, mais on peut se demander pourquoi l’information n’est pas remontée jusqu’à son service à l'époque, et comment un fonctionnaire de la Préfecture de Paris chargé notamment de la lutte contre le radicalisme ait pu fréquenté une telle mosquée fréro-salafiste ? Comment est-il possible que Mickaël Harpon ait pu fréquenter régulièrement cette mosquée sans que cela n'attire l’attention du Service central du renseignement territorial (SCRT), compétent en Seine-Saint-Denis, dans le Val-de-Marne, les Hauts-de-Seine et Roissy-Charles-de-Gaulle ? Fait ubuesque, l’ex-imam de la Fauconnière, un marocain de 35 ans, qui a probablement joué un rôle dans la fanatisation de Mickaël Harpon, a bénéficié en 2014 d’une carte de résidence temporaire d’un an et, en 2015, est resté illégalement sur le territoire français et ce malgré une «obligation de quitter le territoire français sous 30 jours». C'est alors qu'il a été fiché S et a subi une perquisition administrative à son domicile. L'imam radical a pu tout de même, comme 80 des expulsables, demeurer en France et a même réussi à devenir l'imam officiel de la mosquée de la Fauconnière de février à décembre 2017 ! En juin 2019, l'imam, toujours en France, est passé devant la commission du titre de séjour et a obtenu un avis favorable pour se maintenir au titre de parent d’enfant français. Une nouvelle carte de séjour lui a été délivrée, d'ailleurs valide jusqu’en avril 2020... Bien entendu, l'une des questions qui se pose et à laquelle l’enquête judiciaire en cours répondra, est si il a participé réellement à la « radicalisation » de Harpon. Rappelons enfin que l’Association des Musulmans de Gonesse a obtenu de la mairie socialiste la cession d’un terrain de 5000m² pour construire une grande mosquée. On est donc déjà très loin de l'islam "modéré" dont parlaient certains médias et on comprend donc mieux pourquoi le procureur antiterroriste, Jean-François Ricard déclarait lors de la conférence de presse de samedi, que l’assaillant était susceptible d’avoir des fréquentations appartenant à la «mouvance salafiste». Une information corroborée par le fait que Harpon aurait été en contact régulier avec des personnes radicalisées appartenant à la mouvance islamiste.  Valeurs actuelles, Attentats à la préfecture de Paris, la nouvelle guerre du renseignement des jihadistes | Valeurs actuelles
  • Cet article…on est plus dans le publireportage là mais carrément dans une espèce de fanatisation du journaliste Fontaine envers sir james dyson. J’ai regardé la date tellement c’était gros et non le 1er avril est pourtant passé et le prochain est encore lointain. , Dyson : genèse et coulisses d’une voiture électrique d’exception - Les Numériques

Traductions du mot « fanatisation »

Langue Traduction
Anglais fanaticization
Espagnol fanatización
Italien fanatizzazione
Allemand fanatisierung
Chinois 狂热化
Arabe التعصب
Portugais fanatização
Russe fanaticization
Japonais 狂信
Basque fanaticization
Corse fanatizazione
Source : Google Translate API

Fanatisation

Retour au sommaire ➦

Partager