La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « faire du bruit »

Faire du bruit

Définitions de « faire du bruit »

Wiktionnaire

Locution verbale - français

faire du bruit \fɛʁ dy bʁɥi\ (se conjugue → voir la conjugaison de faire)

  1. (Figuré) Faire beaucoup parler ; être sujet à polémique.
    • Le dernier rapport de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) consacré au tabagisme n’en finit pas de faire du bruit. — (Pascale Santi, Sévère mise en garde de l’OMS sur la cigarette électronique, Le Monde. Mis en ligne le 13 août 2019)
  2. (Figuré) Manifester sa colère.
    • Si les syndicats échouent, il ne faut pas que le premier ministre remette l’âge pivot, sinon on fera du bruit. — (Alexandre Lemarié et Olivier Faye, Réforme des retraites : pour l’exécutif, le bout du tunnel est encore loin, Le Monde. Mis en ligne le 24 janvier 2020)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « faire du bruit »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
faire du bruit fɛr dy brµi

Évolution historique de l’usage du mot « faire du bruit »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « faire du bruit »

  • Pour faire du bruit, on choisit les petites gens, les tambours. De Georg Christoph Lichtenberg / Aphorismes
  • Nous l’entendons régulièrement dans le discours militant et associatif : il s’agirait de « faire du bruit », le plus possible, être de « bons communicants », pour « faire masse ». C’est ainsi que nous parviendrons aux transformations de société – ce serait une prémisse évidente – pour lesquelles nous investissons nos temps disponibles et nos affects. J’aimerais dans cet article critiquer ce présupposé stratégique, emprunté tout droit au marketing et aux pseudosciences de la communication, en explorant d’autres voies de transformations collectives, et ce au travers du terrain où le bruit règne pourtant en maître aujourd’hui : le « web social » des GAFAM. J’essaierai de montrer comment sa configuration actuelle, dominée par l’incitation au pulsionnel et la vampirisation de nos attentions, n’est pas vouée à demeurer ainsi dans les prochaines années, bien au contraire – de nombreuses pistes se dessinent pour un web au service de la création de sens collectif, de la mise en lien et de leurs renforcements, ainsi que des bifurcations socio-écologiques de nos sociétés.  Mediapart, Faire du bruit ne suffit plus | Le Club
  • Les autres sont constituées par une roue dentée en bois sur laquelle viennent rebondir et résonner une ou plusieurs lamelles en bois, qui vont créer du bruit, amplifié par une caisse de résonnance : les Ratscha, Pochla, Bockla, Ràschpla, Rara, Schwarra, Bebelàda, Bäläpp, Ràtza, Ràppel, Schwarra, Ràfla, Garra, Riompla, Rimbel, Vaschperschall, Rasselkischta. Vous voyez, crécelle, un mot en français, au moins 22 en alsacien. Si ça, c’est pas de la richesse ? Et en plus, même les noms donnent l’impression de faire du bruit. France Bleu, La tradition des Ratsch avant Pâques en Alsace

Images d'illustration du mot « faire du bruit »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Faire du bruit

Retour au sommaire ➦

Partager