La langue française

Extériorité

Définitions du mot « extériorité »

Trésor de la Langue Française informatisé

EXTÉRIORITÉ, subst. fém.

A.− État d'être à l'extérieur; fait d'aller vers l'extérieur. Si vous maintenez l'acte musculaire buccal [en chantant], vous amenez toute l'extériorité de votre voix (Melchissédec, Pour chanter,1913, p. 191).
B.− PHILOSOPHIE
1. Qualité du monde extérieur qui s'oppose à l'intimité de la conscience. L'espace fait ma disgrâce : il est l'extériorité menaçant l'intimité (Ricœur, Philos. volonté,1949, p. 424):
... tout phénomène, quel qu'il soit, a une cause (...) cette cause existe, seulement nous jugeons qu'elle est autre que nous, qu'elle est étrangère, externe : c'est là, encore une fois, l'idée de l'extériorité, et la base de notre conviction de l'existence des causes extérieures et du monde... Cousin, Hist. philos. XVIIIes.,t. 1, 1829, p. 254.
PSYCHOL. Extériorisation, manifestation ouverte des sentiments. Style et caractère religieux (...) Accentuations dépourvues d'extériorité marquée, et de caractère calme et recueilli (Rougnon1935, p. 180).
2. Qualité de deux éléments, de deux points qui sont extérieurs, indépendants l'un par rapport à l'autre. La spatialité parfaite consisterait en une parfaite extériorité des parties les unes par rapport aux autres, c'est-à-dire en une indépendance réciproque complète (Bergson, Évol. créatr.,1907, p. 204).
Prononc. et Orth. : [εksteʀjɔ ʀite]. Cf. é-1. Ds Ac. 1932. Étymol. et Hist. 1541 (Calv., Inst., p. 270). Dér. de extérieur* d'apr. le lat. exterior « extérieur »; suff. -ité*. Fréq. abs. littér. : 136.

Wiktionnaire

Nom commun

extériorité \ɛk.ste.ʁjɔ.ʁi.te\ féminin

  1. Caractère de ce qui est extérieur.
    • Toutefois, en examinant de près cette projection de l’image mobile qu’il promène avec ses yeux par-dessus tous les objets environnants, l’halluciné constatera bientôt, avec évidence, non pas l’extériorité, mais l’intériorité de l’image. — (Revue thomiste, volume 15, 1965)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

EXTÉRIORITÉ. n. f.
Caractère de ce qui est extérieur.

Littré (1872-1877)

EXTÉRIORITÉ (èk-sté-ri-o-ri-té) s. f.
  • État, qualité de ce qui est extérieur.

HISTORIQUE

XVIe s. Il nous faut ici regarder autre chose que l'exteriorité des ceremonies, Calvin, Inst. 270.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « extériorité »

Extérieur.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Mot dérivé de extérieur avec le suffixe -ité.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « extériorité »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
extériorité ɛksterjɔrite

Évolution historique de l’usage du mot « extériorité »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « extériorité »

  • Le second point d’intervention du Conseiller technique du ministre de la Justice a porté sur la clause de la force majeure. Wawota Koné a précisé que «c’est un élément imprévisible qui ne peut être invoqué que de deux façons. La première est la façon consensuelle. C'est-à-dire que vous êtes deux entreprises, victimes de la Covid-19. Dans l’exécution consensuelle de façon contractuelle, vous pouvez vous entendre en faisant intervenir vos conseils, qu’en raison de la clause de force majeure, l’exécution de votre contrat sera suspendue, sera révisée ou tout simplement annulée. Tel est le premier scénario et l’État n’a pas à s’y investir ». Le second scénario, au dire du Magistrat, est que la force majeure ne peut s’invoquer que dans le cadre d’une procédure judiciaire. Qui dit procédure judiciaire implique que l’État, selon Wawota Koné, ne peut y mettre la main. Il a informé que la théorie classique définit la force majeure par trois critères évalués de manière cumulative : l'extériorité, l'imprévisibilité et l'irrésistibilité. C’est la partie qui invoque qui doit les relever afin de permettre au juge d’apprécier si effectivement, les conditions sont réunies. « L’État n’a donc rien à y voir. En revanche, toutes les entreprises qui veulent invoquer la force majeure, ont la pleine latitude de saisir leur adversaire de façon consensuelle. A défaut, de saisir les juridictions pour que le juge apprécie si les 3 caractéristiques qui fondent la force majeure sont respectées », a-t-il conclu. , Réunion du Comité paritaire technique (Cpt/Covid-19) : Le ministère de la Justice fait la lumière sur des préoccupations des opérateurs économiques - Linfodrome
  • La notion de force majeure, figurant à l’article 1218 du code civil, est définie juridiquement par trois critères : l’imprévisibilité, l’irrésistibilité et l’extériorité. « Si ce dernier critère était particulièrement difficile à apprécier jusqu’à récemment, depuis un arrêt d’Assemblée plénière de la Cour de cassation de 2006, on estime que l’extériorité peut être intrinsèque », analyse Pascal Jacquot avocat chez Fidal. Or la réforme du droit des contrats, intervenue 2016, a compliqué la situation en maintenant le critère d’extériorité. L'Argent & Vous, Coronavirus : l’exécution des contrats peut-elle être suspendue ?, Actualité/Actu Epargne
  • Deux voies se présentent à la réflexion dès qu’elle s’empare de la notion d’étranger. La première est la plus immédiate, la plus banale aussi : il s’agit de quelqu’un d’autre que moi. La seconde s’impose peu à peu, à mesure que s’approfondit la question : l’autre, c’est moi. Là, une extériorité ; ici, une intériorité. Le déséquilibre entre ces deux faces, pire, l’oubli de l’une d’elles, rend la pensée borgne et l’action aveugle. Licra - Antiraciste depuis 1927, Les deux faces de l’étranger | Licra - Antiraciste depuis 1927
  • Selon l'article 1218 du Code civil, la force majeure est caractérisée lorsque, de manière cumulative, il survient un événement qui échappe au contrôle du débiteur (extériorité) ; qui ne pouvait être raisonnablement prévu lors de la conclusion du contrat (imprévisibilité) ; et dont les effets ne peuvent être évités par des mesures appropriées (irrésistibilité). La seule existence d'une épidémie ne suffit donc pas à constituer un cas de force majeure. Il incombera au contractant qui l'invoque de démontrer que ces conditions sont réunies. Les Echos Executives, Coronavirus : force majeure et imprévision, Contrats et clauses - Les Echos Executives
  • Dans leur notoire Traité du contrat d’assurance terrestre, les professeurs Groutel, Leduc et Pierre confirment que « si la police garantit le vol par effraction, il n’est pas possible de dire que l’absence d’effraction constitue un cas d’exclusion. Dans l’assurance contre les accidents corporels, les circonstances de l’atteinte à la personne de l’assuré doivent présenter certains caractères (extériorité, soudaineté), et le suicide – lequel, par hypothèse, ne présente pas ces caractères – ne peut être traité comme une exclusion. Dans les deux cas, la charge de la preuve n’a pas à peser sur l’assureur » (H. Groutel, F. Leduc, Ph. Pierre et M. Asselain, Traité du contrat d’assurance terrestre, préf. G. Durry, LexisNexis, Litec, 2008, n° 467). , Vol sans effraction : la Cour de cassation ne suit pas l’avis du nouveau Médiateur de l’assurance - Assurance | Dalloz Actualité

Traductions du mot « extériorité »

Langue Traduction
Anglais exteriority
Espagnol exterioridad
Italien esteriorità
Allemand äußerlichkeit
Chinois 外在性
Arabe خارجية
Portugais exterioridade
Russe внешняя сторона
Japonais エクステリア
Basque kanpokotasun
Corse esternità
Source : Google Translate API

Extériorité

Retour au sommaire ➦

Partager