La langue française

Expérimentalisme

Définitions du mot « expérimentalisme »

Trésor de la Langue Française informatisé

EXPÉRIMENTALISME, subst. masc.

Doctrine scientifique reposant sur l'expérience. Si les préoccupations trop théoriques de M. Wertheimer effrayèrent l'expérimentalisme profond des psychologues américains, une synthèse fut réalisée autour d'un jeune physicien berlinois (Hist. sc.,1957, p. 1676).
Prononc. : [εkspeʀimɑ ̃talism̥]. Étymol. et Hist. 1870 (Lar. 19e). Dér. de expérimental*; suff. -isme*. Bbg. Quem. DDL t. 7.

Wiktionnaire

Nom commun

expérimentalisme \ɛk.spe.ʁi.mɑ̃.ta.lism\ masculin

  1. Doctrine scientifique qui se base sur l’expérience.
    • L’enquête de Werrett a le mérite néanmoins d’attirer l’attention sur la dimension fragile de ces savoirs et sur cet âge d’or de l’expérimentalisme animé par une volonté de bricoler, de détourner et de recycler. — (Stéphane Van Damme, Les leçons de la science économe, Le Monde. Mis en ligne le 18 décembre 2019)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « expérimentalisme »

 Dérivé de expérimental avec le suffixe -isme.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « expérimentalisme »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
expérimentalisme ɛksperɛ̃ɑ̃talism

Évolution historique de l’usage du mot « expérimentalisme »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « expérimentalisme »

  • La problématique environnementale occupe, depuis les années 1980, une place grandissante dans la fiction contemporaine. Si la relation de l’homme avec la nature, de Théocrite jusqu’à Thoreau, a toujours joué un rôle décisif dans la littérature occidentale, une conscience proprement écologique des menaces à l’équilibre de la biosphère est un acquis relativement récent, qui a touché la littérature après avoir pénétré la société. L’idée d’une époque géologique nouvelle, « l’anthropocène », caractérisée par l’impact de l’action humaine, s’affirme alors progressivement en tant que catégorie de l’imaginaire littéraire, tandis que la nature se constitue comme force narrative autonome, ne se lisant plus exclusivement en tant que reflet des sentiments du sujet. À cet égard, Lawrence Buell, l’un des fondateurs de l’écocritique, écrit qu’un texte environnemental est tel lorsque « l’environnement non-humain se constitue comme une présence et non comme un cadre, en suggérant que l’histoire humaine est imbriquée dans l’histoire naturelle » (Buell 1995). Cela sous-entend une logique non-anthropocentrique, ne considérant plus l’intérêt de l’homme comme le seul légitime. La dimension éthique impliquée dans une telle démarche détermine à son tour une attention renouvelée à la référentialité de la littérature, voire à l’engagement des écrivains, également dans des contextes - tels que celui de la France - qui ont vu s’affirmer, dans l’après-guerre, un expérimentalisme formaliste autocentré (Schoentjes, 2015). , L’imaginaire écologique contemporain : littérature et environnement (Gand, Belgique)
  • Les résultats trop rapidement résumés ici permettent de jauger la pertinence de l’approche défendue, en la comparant aux deux bornes fixées en début d’ouvrage : l’expérimentalisme centré sur une observation très fine du mouvement d’une part, et l’approche extensive en sciences sociales qui met en rapport les caractéristiques générales des sociétés avec les caractéristiques elles aussi générales des pratiques d’autre part. Les descriptions et les analyses développées dans cet ouvrage sont-elles donc de nature à valider la démarche proposée par Wilfried Lignier ? La réponse est assurément positive. L’ethnographie intensive pratiquée ici permet l’analyse précise du geste de préhension, ce qui est hors de portée des approches classiques en sciences sociales qui s’en tiennent en général à une description très – trop - générique et des comportements. Le fait dans le même temps d’ouvrir la focale de l’observation, à la fois dans la définition même de ce qui est observé – en intégrant par exemple l’appropriation des individus dans le champ de l’observable, mais aussi en intégrant dans l’analyse l’institutionnalisation de cette pratique sociale ordinaire – rend possible une analyse contextualisée du phénomène étudié qui reste très largement hors de portée des approches expérimentales de la préhension. , Je prends donc j’apprends - La Vie des idées

Traductions du mot « expérimentalisme »

Langue Traduction
Anglais experimentalism
Espagnol experimentalismo
Italien sperimentalismo
Allemand experimentalismus
Chinois 实验主义
Arabe التجريبية
Portugais experimentalismo
Russe экспериментализм
Japonais 実験主義
Basque esperimentalismoa
Corse sperimentalismu
Source : Google Translate API

Expérimentalisme

Retour au sommaire ➦

Partager