La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « exote »

Exote

Définitions de « exote »

Wiktionnaire

Nom commun - français

exote \ek.zot\

  1. Personne capable de s’imprégner d’une idée ou d’une culture pour en faire usage.
    • et devenir ainsi un authentique exote — (Brigitte Vergne-Cain et Gérard Rudent, Du bon usage de l’exotisme)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « exote »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
exote œksɔt

Citations contenant le mot « exote »

  • L’exote, récital d’organetto par Christophe Deslignes Temple protestant de Versailles, le lundi 22 novembre à 19:30 Christophe Deslignes nous propose l’expérience d’expressions musicales très diverses portant l’organetto au-delà des frontières habituelles de son répertoire historique. La définition de l’exote est donnée par Victor Segalen (Brest, 1878 – Huelgoat 1919). L’exotisme ou la sensation du divers ne touche pas uniquement des pays lointains, mais toute chose différente de soi. Il s’agit d’une action volontaire qui vise à tenter de se faire assimiler à ce qui est étranger pour arriver à ce point où notre individualité, avec sa culture, son caractère, son identité propre, oppose une résistance à l’assimilation totale. C’est à ce moment que l’on ressent la différence fondamentale avec l’objet de notre action et que l’on peut le mieux apprécier cet objet, qui ressort dans ce qu’il a de plus différent de nous. Notre voyage nous conduira du pourtour méditerranéen au Nord de l’Europe, du Moyen-Âge au XXIe siècle. Entrée libre avec participation aux frais, passe sanitaire. Renseignements: 06 07 02 42 77 et page Facebook des Chemins de Musique L’exote, récital d’organetto par Christophe Deslignes, dans le cadre des Chemins de Musique. Unidivers, L’exote, récital d’organetto par Christophe Deslignes Temple protestant de Versailles Versailles lundi 22 novembre 2021
  • De ses notes éparses comme les îles, il va tirer un « Essai sur l’exotisme », entamé à Java en octobre 1904, jusqu’à un soir d’automne 1918. L’écrivain désire avant tout « jeter par-dessus bord tout ce que contient de mesuré et de rance ce mot d’exotisme, lance-t-il. Le dépouiller de tous ses oripeaux : le palmier et le chameau ». Segalen moque « les programmes d’agences Cook », et sa critique prémonitoire des ravages du tourisme de masse résonne de façon tragique. Car les « mains prostitueuses et touristes », risquent de « perturber le champ d’équilibre établi depuis des siècles ». Seul l’exote compte à ses yeux, capable de « percevoir le Divers », et de considérer l’Autre. « L’imprévu complet n’existe plus en exotisme depuis le perfectionnement des voyages, et surtout des récits de voyage », regrette-t-il, en janvier 1905, comme on laisse tomber un mouchoir du haut d’un bastingage. Cette « sensation du divers » sera la trouvaille de Segalen (2). Le Telegramme, Segalen. L’exote polynésien - Une semaine avec Segalen - Le Télégramme

Exote

Retour au sommaire ➦

Partager