La langue française

Existentialisme

Définitions du mot « existentialisme »

Trésor de la Langue Française informatisé

EXISTENTIALISME, subst. masc.

PHILOSOPHIE
A.− Gén. [P. oppos. à une philos. abstr., essentielle, conceptuelle] Toute philosophie qui a pour objet l'homme qui existe. L'existentialisme de Socrate, de Pascal, de Maine de Biran. Anton. essentialisme :
1. L'existentialisme s'adosse à une longue galerie d'ancêtres. L'histoire de la pensée est jalonnée d'une série de réveils existentialistes, qui ont été pour la pensée autant de conversions à elle-même, de retours à sa mission originelle. C'est l'appel de Socrate opposant aux rêveries cosmogoniques des physiciens d'Ionie l'impératif intérieur du « Connais-toi toi-même ». C'est le message stoïcien, rappelant à la maîtrise de soi, à l'affrontement du destin, les Grecs infatigables dans les jeux légers du sophisme et de la dialectique. Mounier, Introd. aux existentialismes,Paris, Denoël, 1947, pp. 8-9.
B.− Spéc. Existentialisme moderne. Philosophie qui affirme le primat de l'existence vécue, individuelle, irréductible à un concept, une définition, une essence. Existentialisme de Kierkegaard; existentialisme athée de J.-P. Sartre; existentialisme chrétien de G. Marcel. Avec lui [Sartre] le mot d'existentialisme, qui ne semblait pas, aux spécialistes, devoir passer l'université − ils oubliaient la valeur magique des mots et qu'ils frappent d'autant plus qu'ils sont obscurs − entre dans la bouche du bourgeois et de sa concierge (M. Beigbeder, L'Homme Sartre,Paris, Bordas, 1947, p. 18, 19):
2. Qu'une réflexion concrète sur certaines expériences que chacun peut faire s'il veut, y discerne le mystère de l'Être, que le recueillement conduise à un Dieu personnel dont la présence donne l'homme à lui-même en réponse à son invocation, − cela, me semble-t-il, caractérise l'existentialisme chrétien et fait l'originalité de G. Marcel. R. Verneaux, Leçons sur l'existentialisme et ses formes principales,Paris, P. Téqui, 1948, p. 161.
Prononc. : [εgzistɑ ̃sjalism̥]. Cf. é-1. Étymol. et Hist. 1944 (A. Astruc, Huis clos de J.-P. Sartre ds Poésie 44, no20, juill.-oct., p. 105). Dér. de existentiel*; suff. -isme*. Fréq. abs. littér. : 76. Bbg. Dub. Dér. 1962, p. 35. − Sartre (J.-P.). L'existentialisme est-il un humanisme? Paris, 1946.

Wiktionnaire

Nom commun

existentialisme \ɛɡ.zis.tɑ̃.sja.lism\ masculin

  1. (Philosophie) Courant philosophique mettant en avant la liberté de l’homme et sa vocation à décider lui-même de sa propre existence.
    • Comme toutes les étiquettes philosophiques, le nom d’existentialisme désigne plutôt une tendance qu’une doctrine. — (Roger Verneaux, Histoire de la philosophie contemporaine, 1960)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « existentialisme »

D’existentiel et du suffixe -isme.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « existentialisme »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
existentialisme ɛgzistɑ̃sjalism

Évolution historique de l’usage du mot « existentialisme »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « existentialisme »

  • L’existentialisme repose sur l’affirmation que l’homme est libre. De Paul Desalmand
  • Et si nous profitions de cette si singulière période de confinement pour faire une balade philosophique ? Que peuvent nous offrir ces maîtres à penser pour mettre à profit ce temps infini qui s'offre à nous. Abordons l'un des courants philosophiques les plus connus avec son inventeur : Sartre et l'existentialisme. France Inter, Philo - "Existentialisme et humanisme, pourquoi choisir ?" nous dit Sartre
  • Notre pays semble avoir basculé dans un nouvel « existentialisme de refus ».   Atlantico.fr, Je crie donc je suis | Atlantico.fr
  • « Nous sommes une liberté qui choisit, mais nous ne choisissons pas d’être libres : nous sommes condamnés à la liberté. » C’est autour de ce paradoxe que s’articule le maître ouvrage du père de l’existentialisme. Jeté dans le monde sans l’avoir décidé, l’humain se découvre comme un être profondément vide, indéterminé, dépouillé de toute essence qui conditionnerait son existence. Un « néant ». Il revient à sa liberté de se prendre en charge et de se déterminer elle-même dans un projet de vie. À condition que cette liberté absolue parvienne à surmonter l’angoisse qui la saisit face à l’inanité d’un monde vide de sens, dans lequel elle ne trouve rien – ni valeurs transcendantes ni circonstances particulières – qui puisse déterminer ses choix. Comment trancher ? Comment décider entre les infinies possibilités qui caractérisent l’existence ? L’angoisse qui s’insinue au cœur même de la liberté nourrit en elle une tentation : s’abdiquer, s’abolir – renoncer à son statut de sujet « pour-soi ». Et Sartre de mobiliser la notion de la « mauvaise foi » pour caractériser cet état de déchéance de la liberté qui se nie elle-même et s’efforce, par tous les moyens possibles, de prouver que ses décisions sont conditionnées par des facteurs physiques, sociologiques, économiques, etc. Être vraiment libre, c’est avoir le courage d’assumer l’arbitraire des choix que nous faisons. , L’Être et le Néant (pour lecteur motivé) • Gallimard • 10 livres pour…, Jean-Paul Sartre • Philosophie magazine
  • La diffusion de l’existentialisme se fait à travers un effort colossal de traduction, de critique et de production. Au cœur de cette entreprise, il y a deux couples emblématiques : Aida et Souheil Idris du côté de Beyrouth, et Liliane et Lotfi Al-Khouli du côté du Caire, avec un passage obligé, pour les uns et les autres, par Paris, d’où Souheil Idris rapportera son célèbre roman, Le Quartier latin. Orient XXI, Jean-Paul Sartre et l'existentialisme arabe, un rendez-vous manqué
  • Soixante-dix ans après l’acmé de son triomphe dans le monde intellectuel, au-delà même de Saint-Germain-des-Prés – son antre  –, l’existentialisme n’existe plus vraiment, sinon dans les souvenirs des anciens. L’image de carte postale usée par le temps – Sartre fumant au Flore – a écrasé la réalité de son inscription dans l’histoire de la pensée. Les Inrockuptibles, Soixante-dix ans après son apogée, que reste-t-il du mouvement existentialiste ?
  • En effet, il est décrit comme une personne qui manifeste une difficulté certaine à supporter la critique. Plus jeune, il a quitté la faculté après qu’un professeur lui ait biffé sa mention des sources cartésiennes de l’existentialisme. amomama.fr, Michel Onfray : Retour sur "rompre avec l'éditeur" qui était Jean-Paul Enthoven

Traductions du mot « existentialisme »

Langue Traduction
Anglais existentialism
Espagnol existencialismo
Italien esistenzialismo
Allemand existentialismus
Chinois 存在主义
Arabe الوجودية
Portugais existencialismo
Russe экзистенциализм
Japonais 実存主義
Basque existentzialismoa
Corse esistencialisimu
Source : Google Translate API

Existentialisme

Retour au sommaire ➦

Partager