La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « excessivisme »

Excessivisme

Variantes Singulier Pluriel
Masculin excessivisme excessivismes

Définitions de « excessivisme »

Wiktionnaire

Nom commun - français

excessivisme \ɛk.sɛ.si.vism\ masculin

  1. (Didactique) Propension à être excessif.
    • Elle s’attache facilement au premier venu et s’en détache de même, et elle apporte dans l’amour et dans la haine un excessivisme morbide. — (Cesare Lombroso & Rodolfo Laschi, Le crime politique et les révolutions par rapport au droit, F. Alcan, 1892, vol.2, p.182)
    • J'ai dit que c'était pour cela qu'instinctivement, la femme cherche la protection du mâle parce que celui-ci, qui agit sous l'influence de la raison, représente pour elle un appui solide, qui modère son excessivisme, […]. — (Gina Lombroso, La Femme aux prises avec la vie, Payot, 1924, p.132)
    • Nous ne versons plus dans l’excessivisme. Tout ce dont nous autres Cubains voulons nous souvenir de l’affaire bolivienne, c’est qu’elle a été la cause de la mort de Che Guevara. — (Joseph Marsant, La septième mort du Che, 1976, p.223)
  2. (1910) (Par plaisanterie) Faux courant artistique qui prônait l’excès dans l'art.
    • Aliboron devint Boronali, très exactement Joachim-Raphaël Boronali, créateur d’un nouveau mouvement: l’excessivisme. Le manifeste de cette école fut rédigé par Boronali, alias Roland Dorgelès : […]. — (Dan Franck, Les années Montmartre: Picasso, Apollinaire, Braque et les autres, Mengès, 2006, p.82)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « excessivisme »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
excessivisme ɛkssɛsivism

Évolution historique de l’usage du mot « excessivisme »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Excessivisme

Retour au sommaire ➦

Partager