La langue française

Étrusque

Sommaire

  • Définitions du mot étrusque
  • Étymologie de « étrusque »
  • Phonétique de « étrusque »
  • Évolution historique de l’usage du mot « étrusque »
  • Citations contenant le mot « étrusque »
  • Traductions du mot « étrusque »

Définitions du mot étrusque

Trésor de la Langue Française informatisé

ÉTRUSQUE, adj. et subst.

A.− HIST. ANC.
1. (Celui, celle, ce) qui est d'Étrurie, région de l'Italie ancienne correspondant à peu près à la Toscane actuelle; qui y habite; qui est propre à l'Étrurie, à ses habitants. Vase étrusque. Les monnaies samnites portent des caractères étrusques (Michelet, Hist. romaine,t. 1, 1831, p. 36).Elle [Rome] pouvait se dire latine avec les Latins (...), étrusque avec les Étrusques (Fustel de Coul., Cité antique,1864, p. 476).
2. Spéc., subst. masc.
a) Langue propre à ce peuple. Vous savez que vous ne savez pas l'étrusque, mon cher confrère (France, Lys rouge,1894, p. 17).
b) Style artistique propre à ce peuple. Deux vases de fleurs (...) imités de l'étrusque (Musset, On ne badine pas,1834, II, 4, p. 33).
B.− (Celui, celle, ce) qui présente des ressemblances avec ce peuple, ses particularités, ses réalisations. Il aperçut trois portes peintes en rouge étrusque et sans chambranles (Balzac, E. Grandet,1834, p. 72).
[Avec une nuance péj.] Elle saisit un feuillet du dossier, et lut, avec son air de stupidité étrusque (Montherl., Célibataires,1934, p. 848).
[P. ell. du subst. manière] À l'étrusque. Je me revois, étendu sur le tapis, à l'étrusque, au pied de la petite bibliothèque ouverte (Gide, Si le grain,1924, p. 492).
Rem. 1. Qq. dict. gén. (Ac. Compl. 1842, Besch. 1845, Lar. 19e-20e) enregistrent la forme synon. étrurien, ienne, adj. et subst. Faut-il prendre à ma main mon livre de prêtresse, mon manteau d'Étrurienne (...)? (Quinet, Ahasvérus, 1833, 4ejournée, p. 316). 2. On rencontre ds la docum. le mot composé étrusco-latin, ine, adj. Qui est étrusque et latin à la fois. Le dieu étrusco-latin, Janus-Djanus (Michelet, Hist. romaine, t. 2, 1831, p. 64).
Prononc. et Orth. : [etʀysk]. Ds Ac. 1878. Étymol. et Hist. 1534 adj. éthrusque (Rabelais, Gargantua, éd. Ch. Marty-Laveaux, chap. I, t. 1, p. 11); 1838 subst. ling. (Ac. Compl. 1842). Empr. au lat. class. Etruscus de même sens. Fréq. abs. littér. : 303. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 842, b) 516; xxes. : a) 226, b) 157. Bbg. Arveiller (R.). Contribution à l'ét. du lex. fr. In : [Mél. Gamillscheg (E.)]. München, 1968, p. 29. − Mat. Louis-Philippe 1951, p. 235. − Quem. DDL t. 10.

Wiktionnaire

Adjectif

étrusque \e.tʁysk\ masculin et féminin identiques

  1. (Histoire) Relatif à l’Étrurie, au peuple des Étrusques, sa culture, sa langue, les traces qu'il a laissé dans la culture romaine.
    • Un vase étrusque.
  2. Qui présente des ressemblances avec ce peuple, ses particularités, ses réalisations.
    • Rouge étrusque.

Nom commun

étrusque \e.tʁysk\ masculin

  1. (Linguistique) Langue morte parlée par les Étrusques.
    • L’étrusque est peu documenté : il ne nous en reste que quelques abécédaires et des inscriptions épigraphiques.
    • « Est-il possible, madame, que vous n’ayez jamais entendu parler de cette querelle savante et féroce ?
      La langue étrusque en fut la cause. Marmet en faisait son unique étude. Il était surnommé Marmet l’Étrusque. Ni lui ni personne ne connaissait un seul mot de cette langue perdue jusqu’au dernier vestige. Schmoll répétait sans cesse à Marmet : « Vous savez que vous ne savez pas l’étrusque, mon cher confrère ; c’est en cela que vous êtes un savant honorable et un bon esprit. » Piqué par ces louanges cruelles, Marmet s’avisa de savoir un peu d’étrusque. Il lut à ses confrères des Inscriptions un mémoire sur le rôle des flexions dans l’idiome des anciens toscans. »
      — (Anatole France, Le Lys rouge, 1894, réédition Le Livre de Poche, page 18)
  2. Œuvre d'art de style étrusque.
    • Avec un peu plus de sveltesse dans les proportions, ces figures vaudraient les plus purs étrusques : unité dans l’aspect et variété infinie dans le détail, voilà le difficile problème que les artistes du moyen âge ont presque toujours résolu avec bonheur. — (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, Charpentier, 1859)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

ÉTRUSQUE (é-tru-sk') s. m.
  • Nom de peuples confédérés qui habitaient le pays dit aujourd'hui Toscane, qui exercèrent une grande influence sur Rome primitive, et qui furent finalement soumis par les Romains.

    Adj. La langue étrusque, ou, au masculin, l'étrusque, langue parlée par ces peuples, dont il reste des inscriptions, mais que les érudits ne sont pas encore parvenus à déchiffrer.

    Vases étrusques, poterie rouge, brune et noire, dont on trouve des échantillons nombreux, qui sont remarquables par la forme et les dessins, et qui paraissent dépendre de l'art antique des Grecs.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « étrusque »

(1803) Du latin Etruscus de sens identique.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « étrusque »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
étrusque etrysk

Évolution historique de l’usage du mot « étrusque »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « étrusque »

  • Un vase étrusque volé a été rendu à l'Italie grâce aux efforts d'un chasseur d'antiquités pillées. UNESCO, Un vase étrusque volé a été rendu à l'Italie
  • Même si ses origines demeurent nébuleuses, le peuple étrusque a écrit une importante page de l’histoire de la civilisation occidentale. l-express.ca, Voyage dans l'Antiquité chez les Étrusques - l-express.ca
  • La découverte remonte à l'an dernier. Les archéologues en arrivent aux analyses. La sépulture témoigne de la forte influence étrusque sur l'île dans l'Antiquité. Bilan, Une tombe étrusque intacte a été exhumée en Corse. Les recherches avancent - Bilan
  • L’Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap) a dévoilé de nouvelles découvertes sur la tombe étrusque exhumée au sud d'Aléria en Haute-Corse. Selon les analyses, le squelette vieux de près de 2.400 ans qu'elle contenait appartient à une femme. Geo.fr, La tombe étrusque exhumée en Haute-Corse commence à révéler ses secrets - Geo.fr
  • Trois têtes de lions étrusques décorent chacune des 20 « triades » du ballon dont le nom et les motifs décoratifs se sont inspirés de la magnificence de l’art étrusque, civilisation vécue depuis l’âge du fer jusqu’au Ier siècle av. J.-C en Étrurie, territoire correspondant à peu près à l’actuelle Toscane et au nord du Latium, soit le centre de la péninsule italienne. Essential Homme, Retour Sur Un Demi-siècle De Ballons Officiels Adidas De La Coupe FIFA - Essential Homme
  • Il y eut un soleil pour polir les monts brillants de la chaîne des Apennins. Le mont Cimone, dominant le ciel des Etrusques. A l’épuisement de cet alignement de monts, les douces collines innervées de fleuves, étreintes par l’Ombrone et l’Arno. Les plages de la mer Tyrrhénienne, la Maremme côtière, en plaine salée vibrante du cri des goélands au-dessus des pinèdes et des maquis. Au sud de cette antique Toscane, les tufs putrescibles de plus anciens volcans, dormant au contre-ciel de lacs intérieurs.  De massifs acérés en plateaux pentus, de grandes forêts de chêne trouvaient à s’y étendre, partageant l’humus avec les hêtres, les châtaigniers, au-dessus desquels, les feuillus cédaient aux versants abrupts, l’âcre odeur des sombres sapins. Les cendres des rites mortuaires emmenaient les défunts au gré des vents comme un souffle solaire baignant la Campanie, future patrie de l’hédonisme romain. Cumes leur légua l’alphabet chalcidien, le souvenir des villanoviens hantait encore les premiers étrusques avant que les minerais n’attirent grecs et phéniciens, bousculant les rites et favorisant l’hellénisme et l’inhumation. Les collines métallifères de Vetulonia, le fer de l’île d’Elbe ou du centre sidérurgique de Populonia, s’ajoutaient à l’extraction du cuivre, du plomb et de l’argent. Pauvres en étains, ce dernier était importé des îles britanniques. Il fut un temps, pourtant, où les grecs n’osaient se rendre aux abords des villes de la mer Tyrrhénienne, de crainte d’y rencontrer les pirates étrusques tant redoutés. Club de Mediapart, Paradis étrusque et cosmologie chinoise | Le Club de Mediapart

Traductions du mot « étrusque »

Langue Traduction
Anglais etruscan
Espagnol etrusco
Italien etrusco
Allemand etrusker
Chinois 伊特鲁里亚人
Arabe إتروسكان
Portugais etrusca
Russe этрусский
Japonais エトルリア
Basque etruriar
Corse etruscu
Source : Google Translate API
Partager