La langue française

Étouffade

Définitions du mot « étouffade »

Trésor de la Langue Française informatisé

ÉTOUFFADE, subst. fém.

A.− Action d'étouffer; résultat de cette action :
À Paris l'on étouffe, par le manque d'air, dans les salons les plus à la mode; à Bologne, le jour suivant l'étouffade, l'homme opulent ne verrait personne dans son salon. Stendhal, Rome, Naples et Flor.,t. 1, 1817, p. 245.
Rem. On rencontre ds la docum. à l'étouffade, loc. adv. Synon. à l'étouffée (cf. étouffée B). Et les grands mauvais bêtas que nous étions de le blaguer [le surveillant F.] et de rigoler, tandis que pouffaient à l'étouffade ses collègues (Richepin, Aimé, 1893, p. 20).
B.− ART CULIN. Synon. de estouffade*.
Prononc. et Orth. : [etufad]. Ds Ac. 1835 et 1878. Ac. 1835 admet également estouffade; cette dernière forme est méridionale et réservée à une recette de cuis. partic. au Midi. Étymol. et Hist. Cf. estouffade.

Wiktionnaire

Nom commun

étouffade \e.tu.fad\ féminin

  1. (Cuisine) Manière de cuire les viandes en vase clos, à l’étouffée.
    • Épaule de veau à l’étouffade.
  2. (Cuisine) Plat de viande cuit à l’étouffée.
    • Une étouffade de perdrix.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

ÉTOUFFADE (é-tou-fa-d') s. f.
  • Voy. ÉTOUFFÉE, plus usité que estoufade, auquel l'Académie renvoie.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « étouffade »

 Dérivé de étouffer avec le suffixe -ade.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « étouffade »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
étouffade etufad

Évolution historique de l’usage du mot « étouffade »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « étouffade »

  • Femme en pièces détachées, ricochant d'une réminiscence à une autre, narratrice d'un récit qui chancelle avec elle autour d'une paire de souliers rouges. Des meurtrissures occultées, qui assignent toute une vie à la peur d'aimer, reposent dans ces chaussures d'enfant. Les ravalements et les béances de la mémoire sans cesse interrogés, Cathy Galliègue calligraphie la fragilité des âmes en arabesques graciles. Au fusain pour les naufrages révoltés de Betty, au lavis pour les étouffades taiseuses du père et du beau-père. L'extrême finesse du tracé l'emportant sur la confusion de la structure. Les émotions tenues le menton haut, prêtes à regarder l'azur en face. S. B.   LExpress.fr, Livres: Peyo, Matalon, Sailer, Mose, Galliègue - L'Express
  • Perdre oui, mais pas de cette manière-là, si décousue, si peu solidaire, si peu ardente et convaincante. Les occasions de marquer manquées de peu, les enchaînements de première mi-temps venant mourir à deux doigts de la ligne, le drop de François Trinh-Duc frôlant les poteaux constituent pour l’entraîneur Philippe Saint-André et son staff, les clefs du match. Certes. Mais il y a eu tellement peu de temps de jeu dans cette rencontre disputée à l’étouffade par les Gallois que l’investissement minimaliste des Bleus ne peut susciter l’adhésion. Nice rugby, février 2013 – Nice rugby
  • on en a parlé dans le journal Sud Ouest, au JT de 20 h national et au JT local ici..peut etre des news avec l avis du pro des squales suda'f ? ou étouffade pour mauvaise pub touristes car en effet le risque est quasi nul sur nos cotes sinon ça, ça se saurait. Blog Surf Prevention, Alerte au Requin à Biarritz : ce n'est pas un canular ! - Blog Surf Prevention

Traductions du mot « étouffade »

Langue Traduction
Anglais suffocation
Espagnol asfixia
Italien soffocamento
Allemand erstickung
Chinois 窒息
Arabe الاختناق
Portugais asfixia
Russe удушение
Japonais 窒息
Basque itolarrian
Corse soffocamentu
Source : Google Translate API

Étouffade

Retour au sommaire ➦

Partager