La langue française

Éthylé

Définitions du mot « éthylé »

Trésor de la Langue Française informatisé

ÉTHYLE, subst. masc.

CHIM. Radical monovalent de formule C2H5-, dérivé de l'éthane, élément de nombreux composés (comme l'alcool éthylique et ses dérivés) et susceptible d'être isolé. Bromure, iodure d'éthyle. Oxyde d'éthyle. Synon. éther (cf. ce mot II).Bardot disait merveilles de cet onguent au para-aminobenzoate d'éthyle. Totalement inefficace (Martin, du G., Thib.,Épil., 1940, p. 994).Cf. amyle ex. 1.
Chlorure d'éthyle. Liquide incolore, volatil, utilisé notamment comme anesthésique local. Ampoule de chlorure d'éthyle; jet de chlorure d'éthyle. Le chlorure d'éthyle (...) produit un froid intense (Lebeau, Courtois, Pharm. chim.t. 1, 1929, p. 520).Chlorure d'éthyle. Nous l'employons couramment pour les fractures de réduction facile (Judet, Fractures membres,1948, p. 22).
Emploi en appos. Radical éthyle (cf. Hist. gén. sc.,t. 3, vol. 1, 1961, p. 325).
Rem. 1. On rencontre ds la docum. la graph. éthyl, rare. Je plaisantais, j'affectais de rire, comme celui auquel on prépare le trapèze volant ou le chlorure d'éthyl (Giraudoux, Bella, 1926, p. 147). 2. Éthyle entre comme élément de compos. dans la formation de nombreux termes de chim. Il est souvent précédé d'un élément numéral indiquant le nombre de groupements éthyle présents dans une molécule. Il est séparé, ou non, des autres éléments par un tiret. a) Sous la forme éthyl, il est α) Premier élément de compos. : éthylène*; éthylique*; éthyl(-)cellulose, subst. fém. « matière plastique obtenue par action du chlorure d'éthyle sur la cellulose » (attesté ds Rob. Suppl. 1970, Lar. Lang. fr.); éthyl(-)dicoumarol, subst. masc. Parmi [les anticoagulants] les plus rapidement actifs, et d'ailleurs les plus utilisés, il faut citer l'éthyl-dicoumarol (R. Schwartz, Nouv. remèdes et mal. act., 1965, p. 92); éthylam(m)ine, subst. fém. « amine primaire de formule C2H5-NH2» (on dit aussi monoéthylam(m)ine) (cf. Berthelot, Synth. chim., 1876, p. 122). β) Élément intermédiaire : diéthylam(m)ine, triéthylam(m)ine, méthyléthylam(m)ine, subst. fém. (Id., ibid.). b) Sous la forme éthyle, il est dernier élément de compos. : chloréthyle, subst. masc. Synon. de chlorure d'éthyle (cf. Lebeau, Courtois, op. cit., p. 509); plomb(-)tétra(-)éthyle, subst. masc. « liquide antidétonant de formule Pb(C2H5)4» (cf. Duval 1959 et rem. 3). 3. On rencontre ds la docum. l'adj. éthylé, ée. Où l'on a introduit un radical éthyle. Les dérivés éthylés (Ce que la Fr. a apporté à la méd., 1946, p. 83). Spéc. Essence éthylée. Essence à laquelle on a ajouté du plomb tétraéthyle comme antidétonant (cf. Pétrol. 1964). Je ne peux pas faire d'exercices en l'air : pas d'essence éthylée, pas de mitrailleuse-photo, pas de cibles à remorquer, à peine des balles (Malraux, Espoir, 1937, p. 496).
Prononc. et Orth. : [etil]. Ds Ac. 1932. Étymol. et Hist. 1840 (J. Liebig, Traité de chim. organique, Paris, Fortin, Masson et Cie, t. 1, p. 308 : Éthyle). Composé de éth(er)* et du suff. -yle*. Fréq. abs. littér. : 6.

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ÉTHYLE. n. m.
T. de Chimie. Radical monovalent formé de carbone et d'hydrogène, qui entre dans un grand nombre de composés organiques.

Phonétique du mot « éthylé »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
éthylé etile

Évolution historique de l’usage du mot « éthylé »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Traductions du mot « éthylé »

Langue Traduction
Anglais ethyl
Espagnol etilo
Italien etilico
Allemand ethyl
Chinois 乙基
Arabe إيثيل
Portugais etilo
Russe этил
Japonais エチル
Basque etil
Corse etile
Source : Google Translate API

Éthylé

Retour au sommaire ➦

Partager