La langue française

Éthologue, éthologiste

Définitions du mot « éthologue, éthologiste »

Trésor de la Langue Française informatisé

ÉTHOLOGUE, ÉTHOLOGISTE, subst.

Celui, celle qui est spécialiste d'éthologie. L'éthologue recourt, grâce à la statistique, à la notion de type moyen qui semble à première vue fournir un équivalent scientifique à la notion populaire de disposition (Ricœur, Philos. volonté,1949, p. 339).C'est une opinion défendable de dire que des auteurs psychanalystes tels que Spitz (1959) qui ont fondé leur travail sur l'observation directe des jeunes enfants plutôt que sur le travail thérapeutique, sont des éthologistes humains plutôt que des psychanalystes (Rycr.1972).
Rem. Il semble qu'éthologiste soit devenu le terme le plus usuel pour désigner le spécialiste de l'éthologie animale (cf. Lar. encyclop. Suppl. 1968 et Lar. Lang. fr.).
Prononc. : [etɔlɔg]; [etɔlɔ ʒist]. Aucune transcr. de éthologue ds les dictionnaires. Étymol. et Hist. I. 1829 éthologue (Boiste). II. 1968 éthologiste (Lar. encyclop. Suppl.). I dér. de éthologie avec substitution du suff. -logue* (le gr. η ̓ θ ο λ ο ́ γ ο ς signifie « qui imite les mœurs ou le caractère, mime »). II dér. du rad. de étholog(ie)*, suff. -iste*. Fréq. abs. littér. Éthologue : 3. Bbg. Jourjon (A.). Rem. lexicogr. R. de Philol. fr. et de Litt. 1915/16, t. 29, p. 69.

Wiktionnaire

Nom commun

éthologue \e.tɔ.lɔɡ\ masculin et féminin identiques

  1. Spécialiste de l’éthologie.
    • Aucun biologiste ni éthologue, qu’il soit évolutionniste ou non, n’établit de différence fondamentale entre les lois biologiques régissant le monde animal et celles régissant l’espèce humaine. — (La démagogie est-elle génétique ?, dans Le Québec sceptique, n°58, p.17, automne 2005)
    • Les éthologues ont […] répertorié une quarantaine de comportements où les singes emploient des outils, notamment en pierre. — (Le Devoir, 28-29 juin 2003)
    • Seuls les hommes et les chimpanzés se font la guerre, note toutefois Pascal Picq. « Dans ces deux espèces, les mâles montent des expéditions qui n’ont pour seul but que d’aller tuer leur rival, précise-t-il avant d’ajouter que l'éthologue Jane Goodal avait relevé au cours de ses longues observations que des chimpanzés d’une communauté avaient exterminé leurs semblables d’une autre communauté afin de s’approprier les femelles et le territoire de cette dernière. — (Le Devoir, 28-29 juin 2003)
    • Les observations et les travaux de cette éthologue ont bouleversé la compréhension de notre propre espèce en démontrant qu’elle se situe beaucoup plus dans une lignée évolutive continue et que le fossé fondamental qui démarquerait humains et animaux est beaucoup plus étroit qu’on le pense généralement. — (Le Devoir, 21 janvier 2005)

Nom commun

éthologiste \e.tɔ.lɔ.ʒist\ masculin et féminin identiques

  1. Spécialiste de l’éthologie.
    • Il est donc un devoir pour l’éthologiste de chercher à percer les « secrets » des mondes animaux en rendant compte des mondes de perception et d’action construits par chaque animal et de définir leurs contours et leur nature. — (Anne-Sophie Darmaillacq, Frédéric Lévy, Éthologie animale: Une approche biologique du comportement, 2015)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

ÉTHOLOGUE (é-to-lo-gh') s. m.
  • Celui qui s'occupe d'éthologie.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « éthologue »

(Siècle à préciser) Via le latin ethologus (« celui qui imite les mœurs, acteur, mime »), du grec ἠθολόγος, êthologos (« qui imite les mœurs »), composé de ἦθος, êthos (« mœurs, habitudes ») et de λόγος, logos (« discours, récit »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « éthologue »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
éthologue etɔlɔg

Évolution historique de l’usage du mot « éthologue »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « éthologue »

  • Actuellement, sept étudiants bénéficient des enseignements de l'éthologiste et directrice de recherches au CNRS, Odile Petit, mais, selon Jean-Louis Moro, le vice-doyen d'Aix-Marseille Université, le cursus sera rapidement très prisé. LaProvence.com, Sports | Aubagne : une formation unique en France en activités équestres adaptées | La Provence
  • Selon les éthologues, les rebelles qui tenteraient de ne pas suivre la tendance générale ont tout à y perdre. Certes, il y a des exceptions : chez les étourneaux ou les gnous, la troupe peut se scinder temporairement en deux pour résoudre un conflit et éviter une scission irrémédiable. Science-et-vie.com, La démocratie est-elle une invention humaine ? - Science & Vie
  • Barbara Réthoré et Julien Chapuis sont des biologistes éthologues âgés de 36 et 30 ans. À eux deux, ils forment un couple de passionnés de la nature. Ils consacrent leur vie à partir en expédition et à faire part de leurs aventures au grand public pour le sensibiliser aux différents enjeux écologiques à travers le monde. Le Muséum d’histoire naturelle du Havre leur consacre une exposition qui commencera le 1er juillet pour se terminer le 3 janvier 2021. Animaux-Online.com, NatExplorers : leurs aventures au Muséum d’histoire naturelle du Havre
  • Que disent les animaux ?Et comment comprendre leurs mots ? Rencontre avec une zoo-linguiste et un éthologue pour partager leur dictionnaire animalier et découvrir le sens caché derrière les vocalises des oiseaux.... RFI, Que disent les animaux ? - Autour de la question
  • Arrivé il y a seulement 15 jours au Parc zoologique et botanique de Mulhouse, Elias semble déjà comme chez lui dans son nouvel enclos naturel de 2 000 m². Il faut dire que tout a été fait pour que ce macaque à crête, âgé de 14 ans et en provenance du Zoo de Varsovie, se sente bien à Mulhouse : un bel enclos naturel avec 60 tonnes de roches et de la végétation, un sol meuble, un grand bassin extérieur, des agrès montant jusqu’à cinq mètres de haut… « Nous faisons aussi beaucoup d’enrichissement au sein de l’enclos pour qu’Elias puisse notamment chercher sa nourriture, explique Brice Lefaux, le directeur et vétérinaire du Parc zoologique et botanique de Mulhouse. Une éthologue étudie également son comportement pour voir s’il va bien, ce qui est le cas depuis son arrivée. » M+, l'info de Mulhouse, Les tapirs malais et les macaques à crête font leur entrée au Zoo de Mulhouse | M+, l'info de Mulhouse
  • Les éthologues leur ont ensuite présenté des visages (non modifiés) de personnes rencontrées plus de six mois auparavant : ils les ont reconnus spontanément, sans aucune difficulté. « Cela démontre que les chevaux ont des capacités de reconnaissance faciale avancées », explique la jeune ingénieure. « En tant qu’être humain, serions-nous capables de reconnaître les animaux que l’on a croisés il y a plusieurs mois, juste en regardant leur photo ? Les éleveurs oui, mais probablement pas la grande majorité d’entre nous », poursuit-elle. La Croix, Le cheval sait identifier un humain sur une photo
  • Dans les années 40, l’éthologue autrichien Konrad Lorenz propose la notion de Kindchenschema, ou «schéma enfant», pour théoriser l’idée que des traits physiques enfantins déclenchent l’empathie ou la bienveillance. «La néoténie, c’est-à-dire le fait de conserver des traits juvéniles, est aujourd’hui omniprésente. On la retrouve dans le design d’objets, avec des voitures aux phares évoquant de très grands yeux, ou encore avec les émoticônes», dit Vincent Lavoie. Avec un petit corps et de grands yeux humides, un mignon chaton aurait donc toutes les chances de nous taper dans l’œil. Et de susciter likes et partages à n’en plus finir. Libération.fr, Chacun like son chat - Libération
  • Des éthologistes de l’Inrae de Tours viennent de démontrer que les chevaux sont capables de reconnaître un homme ou une femme sur la seule base d’une photographie de son visage. Mieux : ils se souviennent de son image plusieurs mois après l’avoir vue. La Croix, Le cheval sait identifier un humain sur une photo
  • « Les masses sont nécessairement moins intelligentes que les solitaires », décrétait Gustave Le Bon dans sa Psychologie des foules en 1895. L'idée, depuis, est solidement ancrée en chacun de nous. Auteur d'un essai passionnant et vraiment original*, Mehdi Moussaïd, chercheur en sciences cognitives à l'institut Max-Planck, à Berlin, est un drôle d'éthologiste pop qui étudie nos déambulations et rassemblements de pingouins modernes. Sa discipline, la « fouloscopie », montre qu'à côté des foules aveugles, destructrices, déchaînées, se déploient aussi des intelligences collectives et réjouissantes. Marianne, Fouloscopie : les foules sont-elles forcément connes ?
  • Une excuse et aussi un plaidoyer pour la recherche fondamentale ? A. D. : Le blob intéresse les biologistes évidemment ! Mais aussi les physiciens, qui se passionnent pour son réseau veineux, les éthologistes qui observent son comportement, et qui décryptent ses stratégies, des mathématiciens, qui modélisent son comportement. Je crois en effet qu’il faut encourager ces regards croisés et les chercheurs qui travaillent sur des organismes peu étudiés comme le blob. La recherche appliquée se nourrit de la recherche fondamentale, elles ne sont pas en opposition. L’une ne peut pas se faire sans l’autre. La recherche fondamentale est axée sur le progrès des connaissances. Connaissances qui à leur tour vont alimenter la recherche appliquée. Délaisser la recherche fondamentale pour se concentrer uniquement sur la recherche appliquée serait une erreur, cela reviendrait à couper la source de courant dans une centrale ! CNRS Le journal, Le blob, nouvelle star du zoo de Paris | CNRS Le journal
  • L’apprentissage animal focalise de plus en plus l’attention des scientifiques. En 1958, l’éthologue américain Harry Harlow (1905-1981) consacre une étude approfondie à l’isolement social des jeunes macaques, mais à l’appui d’expériences parfois maltraitantes. Quelles limites poser ? Un an plus tard, la prise en compte de la souffrance animale intervient à la faveur de la règle des 3R formulée par le zoologiste britannique Bill Russell et son compatriote microbiologiste Rex Burch : remplacement (éviter autant que possible d’utiliser des animaux), réduction (utiliser le moins possible d’animaux s’il n’y a pas d’alternative à leur exploitation) et raffinement (définir des points limites à l’expérimentation afin de prévenir toute souffrance inutile). Sans rompre avec la traditionnelle expérimentation, la période des Trente Glorieuses se préoccupe aussi de savoir comment améliorer les performances productives des animaux. , Une brève histoire du transanimalisme
  • A côté d’eux se tenaient Marie Tabarly, navigatrice et éthologue, le journaliste Hugo Clément, auteur de « Comment j’ai arrêté de manger les animaux » (Seuil), et Christophe Marie, compagnon de route de Brigitte Bardot et de sa fondation, qui a parlé avec beaucoup émotion d’« un jour d’espoir pour les citoyens face aux politiques qui apportent une réponse nulle à une attente immense ». L'Obs, Trois grands fauves au secours des animaux de boucherie
  • Audrey Dussutour, une éthologiste très sérieuse mais aussi un poil malicieuse, a consacré maintes expériences à celui qui lui a d’abord paru ressembler à « une vieille omelette », capable de s’assécher quand il manque de nourriture puis de roupiller pendant deux ans (on le réveille alors en l’arrosant d’eau). Elle l’a enfermé dans un placard, elle l’a regardé choisir parmi 35 recettes de crèmes brûlées aux flocons d’avoine, elle lui a installé « une cafétéria » pour déterminer son régime nutritionnel idéal. Aimantée par les mêmes flocons d’avoine, cette force de la nature a triomphé haut la main du test du labyrinthe, celui auquel on soumet d’ordinaire les rats, trouvant son chemin parmi plusieurs voies possibles. Il a ainsi démontré qu’il avait de la mémoire grâce au mucus répulsif dont il marque les territoires déjà explorés. Cet organisme serait donc intelligent ? Et comment… L'Obs, « Le blob, un génie sans cerveau », Blob l’éponge
  • Et si les chevaux étaient encore plus intelligents qu'ils n'y paraissent? Dans une étude menée par Léa Lansade, ingénieure à l’Institut français du cheval et de l’équitation (IFCE, organisme né de la fusion du Service des Haras nationaux et du Cadre noir de Saumur), en collaboration avec des éthologistes de l’unité Physiologie de la reproduction et des comportements (Inrae, CNRS, Université de Tours, IFCE), il a été découvert que les équidés étaient capables de reconnaître un humain via une simple photographie. BFMTV, Les chevaux sont capables de reconnaître les visages humains sur des photos

Traductions du mot « éthologue »

Langue Traduction
Anglais ethologist
Espagnol etólogo
Italien etologo
Allemand ethologe
Chinois 民族学家
Arabe عالم الأخلاق
Portugais etologista
Russe этолог
Japonais エソロジスト
Basque etologo
Corse etologu
Source : Google Translate API

Éthologue

Retour au sommaire ➦

Partager