La langue française

Ethnographiquement

Phonétique du mot « ethnographiquement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
ethnographiquement ɛtnɔgrafikœmɑ̃

Évolution historique de l’usage du mot « ethnographiquement »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « ethnographiquement »

  • FM : Des plateaux jusqu’au Cameroun le régime parle des Mbochi, mais il y a les Sangha, les Téké, les Kouyou et d’autres encore, bref le découpage binaire est ethnographiquement inepte en plus d’être totalitaire. Même quand on dit Bakongo, cela correspond à qui ? Entre Brazzaville et Pointe-Noire, on parle de l’ethnie bakongo, du nom du royaume Kongo en oubliant entièrement  le royaume Loango. Pourquoi ? Je n’y vois aucune explication historique, il s’agit simplement d’un discours de pouvoir. Opinion Internationale, Lazare Mounzeo : « Sassou-Nguesso a trop pesé sur l’histoire du Congo : le présent et l’avenir se bâtiront sans lui » - Opinion Internationale
  • 6L’idée de la prise « à bras-le-corps » s’oppose à la distance et à l’objectivité idéale de la science et évoque l’appréhension immédiate ou empirique par la littérature de son objet, qui se passe le plus souvent de théorie. Et même si l’écrivain recourt à des carnets d’observation préparatoires, ce n’est pas d’eux que vient ce « lisible » (p. 29) qui fait en quelque sorte la magie de la littérature, au sens où l’astuce secrète du tour échappe au spectateur. Cette idée d’une compréhension et d’une restitution spontanées de l’expérience nous paraît en effet quelque peu fantasmatique. Une œuvre n’a certes pas à être « ethnographiquement vraie ou fausse » (p. 26), mais l’absence de système n’implique pas l’absence de médiation. Non que les écrivains se passent entièrement de méthode, mais chacun élabore la sienne de façon originale et en fonction de son objet. La littérature (et moins encore la fiction en général) ne constitue pas une discipline unifiée, uniforme et univoque, mais elle rend compte du monde suivant un nuancier potentiellement infini. C’est sa force que de viser toujours au particulier, par le particulier. C’est en ce sens infléchi que la littérature est « depuis toujours, une science de l’homme, et la plus générale, car elle vise le particulier (ce qu’affirmait déjà Aristote dans la Poétique)9 » selon Alain-Michel Boyer. D’où la capacité paradoxale et fascinante de la fiction à « ouvrir des fenêtres sur notre monde, hic et nunc » (p. 30) à travers des univers « forcément clos ». , Quelques pistes pour une anthropologie de la fiction (Acta Fabula)
  • Je livre ici des extraits de la déposition d’Eliane le 17 décembre 1997 à la barre du procès aux Assises contre Maurice Papon, que j’avais prise ethnographiquement en note (mes notes ont été recoupées avec celles de Jean-Marie Matisson) : Rue89 Bordeaux, Témoignage d'Eliane Alisvaks, survivante d'une rafle en 1942 à Bordeaux - Rue89 Bordeaux
  • Il n’y a évidemment pas de doute que la coupure néolithique a considérablement bouleversé les conditions d’existence matérielle des peuples auparavant paléolithiques. Mais cette transformation fut-elle assez fondamentale pour affecter en sa plus extrême profondeur l’être des sociétés ? Peut-on parler d’un fonctionnement différent des systèmes sociaux selon qu’ils sont prénéolithiques ou postnéolithiques ? L’expérience ethnographique indique plutôt le contraire. Le passage du nomadisme à la sédentarisation serait la conséquence la plus riche de la révolution néolithique, en ce qu’il a permis, par la concentration d’une population stabilisée, la formation des cités et, au-delà, des appareils Étatiques. Mais on décide, ce faisant, que tout “complexe” technoculturel dépourvu de l’agriculture est nécessairement voué au nomadisme. Voilà qui est ethnographiquement inexact : une économie de chasse, pêche et collecte n’exige pas obligatoirement un mode de vie nomadique. Plusieurs exemples, tant en Amérique qu’ailleurs, l’attestent : l’absence d’agriculture est compatible avec la sédentarité. Ce qui laisserait supposer au passage que si certains peuples n’ont pas acquis l’agriculture, alors qu’elle était écologiquement possible, ce n’est pas par incapacité, retard technologique, infériorité culturelle, mais, plus simplement, parce qu’ils n’en avaient pas besoin. Le Comptoir, Pierre Clastres : « La société contre l’État » – Le Comptoir

Traductions du mot « ethnographiquement »

Langue Traduction
Anglais ethnographically
Espagnol etnográficamente
Italien etnograficamente
Allemand ethnographisch
Chinois 人种学
Arabe إثنوغرافيا
Portugais etnograficamente
Russe этнографически
Japonais 民族誌的に
Basque etnografiko
Corse etnograficamente
Source : Google Translate API

Ethnographiquement

Retour au sommaire ➦

Partager