La langue française

Ételle

Sommaire

  • Définitions du mot ételle
  • Étymologie de « ételle »
  • Phonétique de « ételle »
  • Évolution historique de l’usage du mot « ételle »
  • Traductions du mot « ételle »

Définitions du mot ételle

Trésor de la Langue Française informatisé

ÉTELLE, subst. fém.

Gén. au plur. Fragment de bois, plus gros que le copeau, produit par l'abattage des arbres ou l'équarrissage (notamment par le charpentier) des pièces de bois à la cognée. Un grand feu d'ételles; ramasser des ételles.
P. anal. Le tourneur [sur bois] Sporte faisant siffler sa roue et dévidant ses ételles en rubans sans fin (Erckm.-Chatr., Ami Fritz,1864, p. 63).
Rem. Les dict. qui attestent ce terme mentionnent un homogr. ételle (d'orig. inconnue cf. FEW t. 21, p. 31b). Grande vague qui se produit à la suite du mascaret (cf. Littré, Lar. 19e-Lar. Lang. fr., Quillet 1965).
Prononc. et Orth. : [etεl]. Étymol. et Hist. Ca 1175 [ms. fin xiies.] estele « éclat (de lance) » (B. de Ste-Maure, Ducs de Normandie, éd. C. Fahlin, 4525). Var. dial. de attelle*; signalé comme terme région. dep. 1807 (J.-F. Michel, Dict. expr. vicieuses). Fréq. abs. littér. : 3.

Wiktionnaire

Nom commun 1

ételle \e.tɛl\ féminin

  1. (Exploitation forestière) (Lorraine) (Bourgogne) (Ardennes) Éclat de bois, plus important que les copeaux, produit notamment lors de l'abattage d'un arbre avec la cognée.
    • D'un coup d'un seul, il s'agit d’égobeler ce hêtre, de prélever à chaque hanche une ételle, longue d'un mètre, large d'une main, une à gauche, une à droite qui, assemblées la courbure en dedans, auraient fait dans le temps un beau collier de cheval, un fameux goria. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)

Nom commun 2

ételle \e.tɛl\ féminin

  1. Vague secondaire qui suit le mascaret ou barre, dans l'embouchure de la Seine.
    • Les péniches ne pouvaient mouiller à Tancarville faute d'abri, elles sont descendues à La Roque, à 4 kilomètres plus en aval, en un point où il n'y a ni mascaret, ni ételles. — (Le Génie civil, 1882, vol. 2 , p. 99)
    • Ces vagues, dites ételles, succèdent ordinairement à la Barre de flot, au nombre de deux, trois ou quatre. La vitesse de propagation du mascaret et de ses ételles est évaluée de 6 a 10 mèt. par seconde; […]. — (Paul Jouanne, Itinéraire général de la France: Normandie, Hachette, 1889, p.191)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

ÉTELLE (é-tè-l') s. f.
  • Nom donné, sur les bords de la Seine, aux vagues secondaires ou éclats d'eau qui suivent la barre ou mascaret.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « ételle »

Serait-ce le même mot que le lorrain ételle qui signifie éclat de bois, et qui, ici, aurait un sens figuré ? Ételle représente le latin hastella, petit bâton (voy. ATTELLE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin assǔla, même sens, probablement croisé avec le bas latin hastella « petite lance ».

Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « ételle »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
ételle etɛl

Évolution historique de l’usage du mot « ételle »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Traductions du mot « ételle »

Langue Traduction
Anglais and she
Espagnol y ella
Italien e lei
Allemand und sie
Chinois 和她
Arabe وهي
Portugais e ela
Russe и она
Japonais そして彼女は
Basque eta berak
Corse è ella
Source : Google Translate API
Partager