Étaim : définition de étaim


Étaim : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

ÉTAIM, subst. masc.

TECHNOL. Laine à longs brins qui provient de la partie la plus fine de la laine cardée et qui sert à former la chaîne de certaines étoffes. Fil d'étaim, filer de l'étaim (cf. Ac.).
Prononc. et Orth. : [etε ̃]. Mart. Comment prononce 1913, p. 130, relève le caractère exceptionnel de la finale -aim. Homon. étain. Ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. xiies. « laine peignée » esteim (Gloss. Tours, 329 ds T.-L.). Du lat. class. stamen, (gr. σ τ η ́ μ ω ν « chaîne de tisserand ») « chaîne [du métier vertical des tisserands anciens], ourdissure, fil de quenouille; toute espèce de fil ». Voir étamine2.

Étaim : définition du Wiktionnaire

Nom commun

étaim \e.tɛ̃\ masculin

  1. La partie la plus fine de la laine cardée.
    • Filer de l’étaim.
    • Plusieurs milliers de fileuses dans la ville du Mans filent l’étaim, la laine longue déjà tirée et peignée. — (Yves Durand, Vivre au pays au XVIIIe siècle, 1984)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étaim : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ÉTAIM. n. m.
La partie la plus fine de la laine cardée. Filer de l'étaim.

Étaim : définition du Littré (1872-1877)

ÉTAIM (é-tin) s. m.
  • Sorte de longue laine qu'on a fait passer par un peigne ou grande carde. Lorsque cette laine a été filée et qu'elle est bien torse, on lui donne le nom de fil d'étaim.

HISTORIQUE

XIIIe s. À Paris j'emportoie chaume, busche et estain, Berte, LXXIII.

XVIe s. Et ne sauroit on dire qu'il se soit emeu jamais debat en une maison entre le mari et la femme à raison de la trame et de l'estaim, Amyot, Que la vertu se peut apprendre, 2.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « étaim »

Étymologie de étaim - Littré

Lat. stamen (voy. ESTAME).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de étaim - Wiktionnaire

(Date à préciser) Du latin stamen, « ourdissoir ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « étaim »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
étaim etɛm play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « étaim »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « étaim »

  • Bonjour, j'ai découvert les oeuvres de ce peintre à Sarlat et j'ai en souvenir une certaine coupe en étaim remplie de groseilles qu'on a envie juste de respirer. Je voudrais offrir ce tableau à mon épouse, si cela est toujours possible; il est encadré je crois, dite moi comment cette opération pourrait se faire. J'habite à 18km à l'est de Bergerac, sur la route de Sarlat. Bien cordialement M.B , Anny Lentenois expose à Color'I : Petit tour à Mérignac

Traductions du mot « étaim »

Langue Traduction
Corse tin
Basque lata
Japonais
Russe банка
Portugais lata
Arabe القصدير
Chinois
Allemand zinn
Italien lattina
Espagnol estaño
Anglais tin
Source : Google Translate API


mots du mois

Mots similaires