La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « eschatologie »

Eschatologie

Définitions de « eschatologie »

Trésor de la Langue Française informatisé

ESCHATOLOGIE, subst. fém.

THÉOL. Doctrine relative au jugement dernier et au salut assigné aux fins dernières de l'homme, de l'histoire et du monde. Les vieilles traditions orientales d'apocalypse et de descente aux enfers, conservées dans l'eschatologie musulmane (Civilis. écr.,1939, p. 3003).Seule une eschatologie peut sauver intégralement tous les moments du temps et conférer à chacun sa plénitude (Lacroix, Marxisme, existent., personn.,1949, p. 47).
P. ext., PHILOS. Considérations relatives à l'au-delà de la situation actuelle de l'humanité :
... la plupart des controverses marxistes ou antimarxistes, (...) si grande que soit chez Marx la part de l'eschatologie, se réfèrent en réalité à un avenir rapproché (...) : pour l'idéologie marxiste en effet, l'essentiel est bien sans doute ce qui se produira plus tard, après la dictature du prolétariat, après la phase nécessaire et transitoire de socialisme d'État (...) mais de cet essentiel on ne nous dit jamais rien; et l'on ne peut rien nous en dire, ce serait verser dans l'idéal. Maritain, Human. intégr.,1936, p. 155.
Rem. La docum. atteste a) Eschatologisme, subst. fém. Tendance doctrinale qui met en relief l'eschatologie. En réalité, l'excès de cet eschatologisme, aujourd'hui, comporte une réaction normale contre une certaine théologie immobiliste, qui avait cherché à définir les lois de la grâce abstraitement, dans une scolastique ignorante de l'histoire sainte (Univers. écon. et soc., 1960, p. 6410). b) Eschatologiste, subst. masc. Partisan de l'eschatologie. Tout en s'opposant sur l'interprétation du message de Jésus, moralisants et eschatologistes se rencontraient sur ce point : le Christ n'avait ni fondé, ni prévu l'Église (Philos., Relig., 1957, p. 4014).
Prononc. et Orth. : [εskatɔlɔ ʒi]. Ds Ac. 1932. Étymol. et Hist. 1864 théol. (Littré). Dér. du rad. du gr. ε ́ σ χ α τ ο ς « qui est à l'extrémité, dernier »; suff. -logie*. Fréq. abs. littér. : 18. Bbg. Besret (B.). Incarnation ou eschatologie? Contribution à l'hist. du vocab. relig. contemp. (1935/55). Paris, 1964, 240 p.

Wiktionnaire

Nom commun - français

eschatologie \ɛs.ka.tɔ.lɔ.ʒi\ féminin

  1. (Religion) Étude des idées, doctrines théologiques ou philosophiques relatives à la destinée de l’Homme après la fin du monde.
    • Les Physiologues d’Ionie énoncent la loi d’invariance universelle : « Rien ne se crée, rien ne se perd », qui exclut l’idée de commencements absolus, de création ex nihilo, d’eschatologie finale sans périodique retour. — (Louis Rougier, Histoire d’une faillite philosophique : la Scolastique, 1966)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ESCHATOLOGIE. (CH se prononce K.) n. f.
Étude des idées, doctrines théologiques ou philosophiques relatives à la destinée de l'homme après la mort.

Littré (1872-1877)

ESCHATOLOGIE (è-ska-to-lo-jie) s. f.
  • Terme de théologie. Doctrine des choses qui doivent advenir lors de la consommation des siècles ou fin du monde.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « eschatologie »

Ἔσχατος, dernier, et λόγος, doctrine (voy. LOGIQUE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du grec ancien ἔσχατον, éschaton[1], neutre de ἔσχατος, éschatos, (« le dernier ») et du suffixe -logie.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « eschatologie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
eschatologie ɛskatoloʒi

Évolution historique de l’usage du mot « eschatologie »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « eschatologie »

  • Autre topo des eschatologies monothéistes, l'angoisse de la fin des temps est toujours bien présente dans nos sociétés. Toutes les catastrophes se prêtent parfaitement à des prédictions apocalyptiques. On se souvient, avec un sourire, des craintes millénaristes qui marquèrent le passage à l'an 2000. On avait assisté alors à la modernisation d'un thème qu'on peut faire remonter jusqu'à Ézéchiel, quand certains prédisaient une apocalypse informatique et le grand bug à venir des machines, qui n'eut d'ailleurs jamais lieu. Vingt ans plus tard, le motif se porte bien, comme en témoignent les multiples prédictions collapsionnistes sur l'imminence du Big One en Californie, de tsunamis géants en Asie ou de montée des eaux catastrophique sur les littoraux européens. Le pape lui-même ne jouait-il pas avec ce thème traditionnel quand il déclarait, au soir de son intronisation, qu'il venait « della fine del mondo », expression ambiguë au possible puisqu'elle pouvait aussi bien signifier « je viens du bout du monde » que « je viens de la fin du monde » ? Le Point, Covid-19 et la tentation eschatologique - Le Point
  • Que ce soit dans une perspective d’eschatologie dispensationaliste ou celle du combat spirituel entre les forces invisibles du bien et du mal, une certaine frange des chrétiens évangéliques aux États-Unis interprète le conflit irano-américain à la lumière de la Bible. Mais ce qu’il y a de plus inquiétant, c’est que des politiciens tels que le secrétaire d’État Mike Pompeo et le Vice-Président Mike Pence partagent une telle vision eschatologique ; ils ont tous deux incité Trump à autoriser l’assassinat de Soleimani. The Conversation, Attaque contre Soleimani : un signe de « la fin des temps », selon des évangéliques américains
  • Rahner traite de bien d’autres sujets dans cet épais volumes : de la dogmatique et des relations de cette dernière avec l’exégèse, des relations aussi entre philosophie et théologie, de l’Incarnation, du commandement de l’amour, de l’unité de l’amour du prochain et de l’amour de Dieu, de la psychologie du Christ, de l’eschatologie, etc. La Croix, THÉOLOGIE : Karl Rahner, spéculatif et intime
  • Espérance, eschatologie, guérison… Le père Frédéric Louzeau, théologien et coorganisateur du colloque « Gaïa face à la théologie », détaille les chantiers qui attendent les théologiens. La Croix, « La crise écologique met la théologie au travail »
  • En se fondant sur ces éléments très succincts, on pourrait dire que les monothéismes maintiennent donc un rapport de surface, simple, avec ce qui relève d’épidémies et surtout de la peste, mais en réalité qui semble mêler le présent historique de l’épidémie ou de la peste avec l’eschatologie ou fin des temps en passant par la colère divine pour les péchés perpétrés par les hommes. The Conversation, Ce que les textes sacrés nous enseignent de l’épidémie

Traductions du mot « eschatologie »

Langue Traduction
Anglais eschatology
Espagnol escatología
Italien escatologia
Allemand eschatologie
Chinois 末世论
Arabe علم الأمور الأخيرة
Portugais escatologia
Russe эсхатология
Japonais 終末論
Basque eschatology
Corse eshatologia
Source : Google Translate API

Eschatologie

Retour au sommaire ➦

Partager