La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « erre d'aller »

Erre d'aller

Définitions de « erre d'aller »

Wiktionnaire

Locution nominale - français

erre d’aller \ɛʁ d‿a.le\ féminin

  1. (Québec) Continuation, sans nouvelle force appliquée, d'un mouvement déjà amorcé.
    • Il pédalait avec énergie et juste au moment où il était sur l’erre d’aller, un camion l’a renversé. — (Centre de communication écrite de l’Université de Montréal)
  2. (Québec) (Figuré) Maintien routinier, ou sans effort particulier, d'un comportement.
    • Une habitude, c'est une erre d'aller, un élan qui nous pousse comme un train à deux cents kilomètres à l'heure et que nous voulons arrêter d'un seul coup. — (Placide Gaboury, Sérénité en 12 étapes, éditions de Mortagne, Boucherville (Québec), 2e édition, 2017, p. 84)
  3. (Québec) (Figuré) Élan, vigueur saine.
    • Les engrais retrouvent leur erre d'aller. — On est loin de la frénésie pour les matières premières qui avait propulsé le cours de la potasse jusqu'à 1000 $ US la tonne en juillet 2008, mais l'industrie des engrais reprend du mieux depuis juin 2017, après des années dans l'oubli. — (Les affaires, 6 oct. 2018)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « erre d'aller »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
erre d'aller ɛr dale

Évolution historique de l’usage du mot « erre d'aller »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Erre d'aller

Retour au sommaire ➦

Partager