Érotiser : définition de érotiser

chevron_left
chevron_right

Érotiser : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

ÉROTISER, verbe trans.

A.− Stimuler les impulsions sexuelles, notamment par voie hormonale. Les hormones sexuelles déterminent non seulement les caractères sexuels de l'ordre physique, mais encore ceux de l'ordre psychique, en « érotisant » le système nerveux (J. Rostand, La Vie et ses probl.,1939, p. 48).
B.− Donner un caractère, une valeur érotique à quelque chose. Sa libido [de l'enfant] passe d'abord par le stade oral. La bouche est érotisée. Et tout ce qui touche la bouche prend une valeur particulière (Choisy, Psychanal.,1950, p. 44).
Emploi adj. du part. passé passif. La presse, le cinéma, la publicité utilisent les excitants sexuels et les actes agressifs comme principaux appâts. La surenchère jouant, c'est dans un monde de plus en plus érotisé et agressif que nous vivons actuellement. (...) Il n'est pas facile de mettre un frein à cette exploitation mercantile de l'amour et de la haine. Trop d'intérêts sont en jeu (Bastin1970, s.v. érotisation).
Prononc. : [eʀ ɔtize], (j')érotise [eʀ ɔti:z]. Étymol. et Hist. 1889 (Huysmans, Certains, Paris, Tresse et Stock, p. 84). Dér. du rad. de érotique*; suff. -iser*. Fréq. abs. littér. : 1.
DÉR.
Érotisation, subst. fém.a) Stimulation des impulsions sexuelles, notamment par voie hormonale. Attesté ds Rob., Piéron 1963 et 1973, Méd. Biol. t. 2 1971, Quillet Suppl. 1971.b) Action de donner un caractère érotique à quelque chose; résultat de cette action. Le symbolisme sexuel n'est (...) pas une image de rhétorique ni une érotisation de la pensée (comme l'ont soutenu des antifreudiens superficiels) (Choisy, Psychanal.,1950, p. 37).L'érotisation du monde moderne traduit la nostalgie de la mère (E. 2. 6. 69 ds Gilb.1971). [eʀ ɔtizasjɔ ̃]. 1reattest. 1947 (Sartre, Baudelaire, p. 149); du rad. de érotiser, suff. -(a)tion*.
BBG. − Jourjon (A.). Rem. lexicogr. R. Philol. fr. et Litt. 1915-1916, t. 29, p. 64.

Érotiser : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

ÉROTISER, verbe trans.

A.− Stimuler les impulsions sexuelles, notamment par voie hormonale. Les hormones sexuelles déterminent non seulement les caractères sexuels de l'ordre physique, mais encore ceux de l'ordre psychique, en « érotisant » le système nerveux (J. Rostand, La Vie et ses probl.,1939, p. 48).
B.− Donner un caractère, une valeur érotique à quelque chose. Sa libido [de l'enfant] passe d'abord par le stade oral. La bouche est érotisée. Et tout ce qui touche la bouche prend une valeur particulière (Choisy, Psychanal.,1950, p. 44).
Emploi adj. du part. passé passif. La presse, le cinéma, la publicité utilisent les excitants sexuels et les actes agressifs comme principaux appâts. La surenchère jouant, c'est dans un monde de plus en plus érotisé et agressif que nous vivons actuellement. (...) Il n'est pas facile de mettre un frein à cette exploitation mercantile de l'amour et de la haine. Trop d'intérêts sont en jeu (Bastin1970, s.v. érotisation).
Prononc. : [eʀ ɔtize], (j')érotise [eʀ ɔti:z]. Étymol. et Hist. 1889 (Huysmans, Certains, Paris, Tresse et Stock, p. 84). Dér. du rad. de érotique*; suff. -iser*. Fréq. abs. littér. : 1.
DÉR.
Érotisation, subst. fém.a) Stimulation des impulsions sexuelles, notamment par voie hormonale. Attesté ds Rob., Piéron 1963 et 1973, Méd. Biol. t. 2 1971, Quillet Suppl. 1971.b) Action de donner un caractère érotique à quelque chose; résultat de cette action. Le symbolisme sexuel n'est (...) pas une image de rhétorique ni une érotisation de la pensée (comme l'ont soutenu des antifreudiens superficiels) (Choisy, Psychanal.,1950, p. 37).L'érotisation du monde moderne traduit la nostalgie de la mère (E. 2. 6. 69 ds Gilb.1971). [eʀ ɔtizasjɔ ̃]. 1reattest. 1947 (Sartre, Baudelaire, p. 149); du rad. de érotiser, suff. -(a)tion*.
BBG. − Jourjon (A.). Rem. lexicogr. R. Philol. fr. et Litt. 1915-1916, t. 29, p. 64.

Érotiser : définition du Wiktionnaire

Verbe

érotiser \e.ʁɔ.ti.ze\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Rendre érotique.
    • La surenchère jouant, c'est dans un monde de plus en plus érotisé et agressif que nous vivons actuellement. (...) Il n'est pas facile de mettre un frein à cette exploitation mercantile de l'amour et de la haine. Trop d'intérêts sont en jeu. — (Bastin, 1970)
  2. Stimuler sexuellement.
    • Les hormones sexuelles déterminent non seulement les caractères sexuels de l'ordre physique, mais encore ceux de l'ordre psychique, en « érotisant » le système nerveux. — (J. Rostand, La Vie et ses probl., 1939, p. 48)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « érotiser »

Étymologie de érotiser - Wiktionnaire

(1889) Dérivé du radical de érotique et -iser [1] ou emprunté à l’allemand erotisieren régulièrement formé sur erotisch (→ voir kritisch et kritisieren, « critique », « critiquer »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « érotiser »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
érotiser erɔtize play_arrow

Conjugaison du verbe « érotiser »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe érotiser

Évolution historique de l’usage du mot « érotiser »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « érotiser »

  • Le virus a-t-il sonné l’heure d’écrire la nécrologie du baiser? Plutôt l’inverse! Selon notre chroniqueuse, le masque ne serait peut-être pas tant une barrière qu’un moyen de formuler plus explicitement le désir, et pourrait même ré-érotiser la bouche, grande délaissée des zones érogènes Le Temps, Faudra-t-il réinventer le baiser? - Le Temps
  • Si l’esprit d’aventure nous guette l’été, si on fait plus l’amour de mai à octobre, c’est en partie grâce aux stimulations visuelles. Les hommes regardent, les femmes aussi. Des chercheurs américains ont démontré que les femmes réagissent avec autant d’intensité aux photos suggestives de couples, les mêmes circuits neuronaux étant activés chez les femmes et chez les hommes. Le regard est plus sollicité qu’en hiver. Les hommes donnent aussi à voir leur physique, chemise ouverte, tee-shirt près du corps etc. Les femmes portent des décolletés, des jupes courtes, des nus pieds. Elles se vernissent les ongles, se passent du lait parfumé ou du Monoï sur le corps. Elles sont bronzées, les hommes aussi. Les canaux de perception varient selon les personnes, chez certain(e)s, c’est davantage le canal visuel, auditif ou kinesthésique qui va primer mais l’été, le visuel est largement dominant. L’érotisme féminin étant plus globalisé que l’érotisme masculin, elles sont plus enclines à érotiser un sentiment ou une zone corporelle non génitale. En été, une variété de sensations s’offre aux couples, un vrai booster de libido. Une enquête menée par le site TripAdvisor.fr a montré que 72 % des sondés se sentent plus proches de leur partenaire, 62 % avouent faire davantage l’amour et 55 % des personnes ont plus d’audace à cette saison. Bien sûr, il y a la dimension “vacances”. Mais pas seulement. L’été, on peut s’aimer dans des lieux insolites, ce qui apporte de la fantaisie et de la spontanéité à la sexualité. Une autre étude, celle du site CasualDating.fr révèle que 5% des interviewés rêvent d’une étreinte torride à la plage, 5% sur le sable chaud pour 79% dans le lit, un classique indétronable. C’est la perspective de tous les possibles qui érotise le lien amoureux. Marie France, magazine féminin, Quel rapport entre le soleil et la libido?
  • La même année, il est autorisé à revoir sa mère. Avec elle, il dévore les classiques japonais et les auteurs français du XIXe siècle, mais aussi Proust et Cocteau. Quand il commence à écrire des nouvelles, sa mère est sa première lectrice. Elle continuera à corriger ses livres et à le conseiller toute sa vie. Il écrit des histoires de beaux jeunes héros agonisant dans leur sang, qui choquent ses pairs et ses professeurs au club littéraire de son école. Il a été la chose de sa grand-mère, fixé dans une position mortifère, et sa solution a été d’érotiser la mort (voir Gide Genet Mishima. Intelligence de la perversion, de Catherine Millot aux éd. Gallimard). Charlie Hebdo, Le cas Mishima - Charlie Hebdo
  • Violences sexuelles justifiées, voire banalisées, aucune femme n’y échappe. Dans la rue, sur internet, sur petit comme sur grand écran, la culture du viol est omniprésente. Aussi sournoise qu’insidieuse parce qu’elle endort les consciences, c’’est celle-là même qui fait défiler sur les podiums des « bébés miss », celle qui colle, en effet de mode, des strings à des gamines de 12 ans, celle qui réduit la mini-jupe à un appel au sexe et celle qui, message subliminal par excellence, couche une femme sur un bolide pour en érotiser la vente. Mais, c’est aussi celle qui répond aux féministes outrées qu’un bonne baise les calmerait, et pire encore, c’est celle qui nous rabâche, dès la petite enfance, que les hommes ont des « besoins » et qu’ils sont obligés par « nature » de sauter sur une femme qui marche, réduisant cette dernière à une proie sexuelle devant « par essence » répondre à leurs pulsions primaires. Une représentation hypersexualisée de la femme qui contribue aujourd’hui à légitimer d’une façon inquiétante le viol, une normalisation qui accentue le message que le corps féminin peut être malmené et agressé en toute impunité parce que, de toute façon, « c’est comme ça et c’est de sa faute ». Club de Mediapart, Violences sexuelles: pour en finir avec le porc et la pute! | Le Club de Mediapart
  • Il y a aussi l'idée que l'autre, qui est l'autre du quotidien, est devenu notre meilleur ami. Potentiellement, on oublie de l'érotiser et on peut avoir le sentiment que la sexualité est un peu anecdotique. Ce n'est pas inéluctable, car les femmes sont dans le désir jusqu'à leur dernier souffle." Europe 1, LA QUESTION SEXO - Après 45 ans de vie commune, ma femme n'a plus de désir, que faire ?
  • Durant ces semaines contraints à vivre l’un sur l’autre, les couples ont, semble-t-il, déployé le plan hors sexe. Difficile d’érotiser le quotidien et de fantasmer en vase clos… La liberté retrouvée, comment relancer l’envie ? Notre stratégie de reprise. Madame Figaro, Cet ingrédient évident pour déconfiner la libido - Madame Figaro
  • Elle a déjà vécu l’horreur d’un enlèvement, d’une séquestration et des viols. Duffy, la chanteuse-compositrice galloise, demande le retrait de Netflix du film 365 jours, qui a déjà fait polémique, accusé d’érotiser le viol. Voici.fr, Duffy : séquestrée et violée, la chanteuse demande à Netflix le retrait du film 365 jours - Voici

Traductions du mot « érotiser »

Langue Traduction
Corse erotizzà
Basque eroticize
Japonais エロティックにする
Russe eroticize
Portugais erotizar
Arabe جنس
Chinois 色情化
Allemand erotisieren
Italien erotizzano
Espagnol erotizar
Anglais eroticize
Source : Google Translate API

Mots similaires