La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « épouvant »

Épouvant

Définitions de « épouvant »

Wiktionnaire

Nom commun - français

épouvant \e.pu.vɑ̃\ masculin

  1. (Mythologie) (Extrêmement rare) Monstre morbide, goule. Surtout utilisé au jeu de rôle de l’Appel de Cthulhu pour traduire l’anglais ghast.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « épouvant »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
épouvant epuvɑ̃

Évolution historique de l’usage du mot « épouvant »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « épouvant »

  • La mort est belle, elle est notre amie ; néanmoins, nous ne la reconnaissons pas, parce qu'elle se présente à nous masquée et que son masque nous épouvante. De François René de Chateaubriand / Mémoires d’outre-tombe
  • L'insomnie est mauvaise conseillère ; surtout, elle exagère les images. Elle transforme facilement l'inquiétude en effroi, l'effroi en épouvante. De Yves Thériault / Le Grand Roman d'un petit homme
  • On supporte moins aisément la passion que la maladie. Il y a toujours du remords et de l'épouvante dans la passion. De Alain / Propos sur le bonheur
  • Vous êtes tous les mêmes. Vous avez soif d'éternité et dès le premier baiser vous êtes verts d'épouvante parce que vous sentez obscurément que cela ne pourra pas durer. De Jean Anouilh / Pièces noires, Eurydice
  • Au fond, c'est une jouissance que d'attendre l'épouvante. De Henrik Ibsen / Maison de poupée
  • Suissesses : je suis épouvanté par la quantité de s absorbés par ce simple mot. De Alphonse Allais
  • Le travail n'épouvante que les âmes faibles. De Louis XIV / Mémoires
  • Quand le piano tombe le déménageur s'épouvante. De Chaval / Les gros chiens
  • Le cuisant souvenir d'une action méchante soudain au moindre mot nous donne l'épouvante. De Pierre Corneille / La Veuve
  • On trouve toujours l'épouvante en soi, il suffit de chercher assez profond. Heureusement, on peut agir. De André Malraux / La Condition humaine
  • La bravoure est encore la plus sûre des attitudes. Les choses perdent de leur épouvante à être regardées en face. De Alexandra David-Néel
  • L'amour de la paix n'a ni sens, ni profondeur pour qui ignore l'épouvante de la guerre. De Anonyme / Time-Life
  • Je suis sans épouvante étant sans convoitise. De Victor Hugo / L'Art d'être grand-père
  • Une fois pris dans l'événement, les hommes ne s'en effraient plus. Seul l'inconnu épouvante les hommes. De Antoine de Saint-Exupéry / Terre des hommes
  • À peine idéalismes, rêves, belles espérances ont-ils le temps de germer en nous, qu’ils sont aussitôt atteints et totalement dévastés par l’épouvante de la réalité. De Anne Frank / Journal

Épouvant

Retour au sommaire ➦

Partager