La langue française

Épistémologiquement

Sommaire

  • Définitions du mot épistémologiquement
  • Étymologie de « épistémologiquement »
  • Phonétique de « épistémologiquement »
  • Évolution historique de l’usage du mot « épistémologiquement »
  • Citations contenant le mot « épistémologiquement »
  • Traductions du mot « épistémologiquement »

Définitions du mot « épistémologiquement »

Wiktionnaire

Adverbe

épistémologiquement \e.pis.te.mɔ.lɔ.ʒik.mɑ̃\

  1. De manière épistémologique, quand on essaie de considérer l’évolution des concepts d’une science de point de vue historique.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « épistémologiquement »

 Dérivé de épistémologique avec le suffixe -ment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « épistémologiquement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
épistémologiquement epistemɔlɔʒikœmɑ̃

Évolution historique de l’usage du mot « épistémologiquement »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « épistémologiquement »

  • Pourtant, pour un chercheur en sciences sociales, un tel jugement n’était pas gagné d’avance. En effet, le passage non contrôlé de la clinique psychanalytique aux constats impressionnistes sur "la société", envisagée comme un Tout indifférencié, est, de son point de vue, souvent agaçant. Appréhender les faits sociaux comme la simple agrégation de comportements et de psychés individuels, ou, pis, comme la généralisation abusive de cas rencontrés dans les cabinets individuels, n’est pas épistémologiquement tenable. Les sciences sociales, depuis leur naissance, sont hantées par le passage de l’individuel au collectif. Fort heureusement, elles ont trouvé la solution depuis longtemps avec Weber et Elias mais aussi avec les héritiers de Durkheim. En réalité, individu et société sont les deux faces d’une même médaille. L’individu est social de part en part. Marianne, "Une occasion de renouer avec la 'dignité de penser'" : pourquoi il faut lire avec attention le psychologue Roland Gori | Marianne
  • Les études qui composent ce volume témoignent de l’intérêt actuel de repenser les mineurs, les minorités et les marginalités au Grand Siècle, et permettent d’élargir les discussions critiques autour de la notion épistémologiquement ambigüe de « Classicisme ». Re-contextualiser, dans ce cadre, les auteurs, les genres, les modalités de la pensée, les courants esthétiques au XVIIe siècle, réévaluer leur rapport au pouvoir absolu, faisant de la notion de frontière un concept-clé de la dynamique littéraire, culturelle, sociale du siècle de Louis Le Grand, est l’objectif primordial de ce volume. Il interroge ainsi la pratique du mineur, le pouvoir des « marges », dans le Classicisme, voire des Classicismes du Grand Siècle. , M. Teixeira Anacleto(dir.), Mineurs, Minorités, Marginalités au Grand Siècle
  • En faisant le bilan de cette lecture dense et riche, on se demande comment un plaidoyer aussi puissant pour la prise en compte des différences peut bien s’arrimer à un objectif d’unification des sciences. Car, quoiqu’il s’en défende, le programme de D. Guillo est à l’image de tous les appels à la synthèse, à l’avènement d’un paradigme intégratif et unificateur : épistémologiquement réductionniste. Il propose une voie unique (l’interaction) d’accès à la totalité de notre compréhension des phénomènes sociaux [9]. Ce faisant, il dessine un horizon où les différences entre les disciplines s’estomperaient progressivement, s’assimilant les unes aux autres, laissant au bord du chemin certaines approches, jugées trop différentes pour être compatibles avec le nouveau paradigme. Même au niveau épistémologique, produire l’identité génère la différence ; et ici, l’exclusion. , À l’école des bêtes - La Vie des idées
  • La rectification du modèle du mythe de Lévi-Strauss par Turner nous semble fondamentale pour proposer avec le mythe un modèle de « mécanisme générateur » destiné, dans le cadre de la philosophie de Bhaskar, à renforcer empiriquement et théoriquement les notions de « faits stylisés » de l’école de la régulation et les « faits sociaux totaux » de Durkheim pour passer ainsi d’un empirisme épistémologiquement nomologico-déductif empiriquement et scientifiquement erroné [38] au réalisme critique rigoureux de Bhaskar. Il nous semble que c’est d’ailleurs cette voie que l’école de la régulation a commencé à prendre avec son insistance sur la procédure d’abduction et sur les dynamiques sociales qui produisent les phénomènes sociaux. Afin de clarifier l’opposition complémentraire entre Lévi-Strauss et Turner, nous citerons encore Turner pour insister une dernière fois sur son analyse dialectique du mythe qui l’oppose à celle de Lévi-Strauss (les deux analyses étant complémentaire, comme l’écrit Tort dans une citation que nous avons mentionnée) : « Lévi-Strauss a donc toujours considéré la procédure de construction des structures culturelles basiques comme étant psychologiques et inconscientes plutôt que comme un aspect de relations sociales intentionnelles (conscientes et subjectives) et il a conçu le produit de cette procédure, les structures et les variations structurelles elles-mêmes, comme des schémas d’abstraction synchronique plutôt que des schémas qui incluent les opérations transformationnelles qu’ils produisent. Les structures culturelles, en d’autres termes, pour Lévi-Strauss, peuvent être conçues comme des ensembles de variations structurelles synchroniques mais pas comme des procédures qui se transforment elles-mêmes [39] […] La culture n’est donc pas opposée (selon Turner) à la nature comme une opposition binaire de relations sémantiques mais elle consiste plutôt en une relation de transformation complexe et réflexive avec elle. Cette procédure contient […] une série de niveaux de transformations hiérarchiques (schémas) de pouvoirs générateurs (producteurs) croissants. La culture est alors comprise comme un contenu naturel et les activités de transformation à travers lesquelles les contenus naturels sont réifiés (c’est-à-dire transformées) dans des formes culturelles. La culture, comprise ainsi, n’exclut pas et ne supprime pas les contenus ou les qualités naturelles mais les transforme, les retient et les reproduit par l’emploi de méta-formes plus abstraites et généralisées des procédures et des pouvoirs qui les produisent. [40] ». Club de Mediapart, L'Anthropologie du Mythe de Turner comme Application de la Philosophie de Bhaskar | Le Club de Mediapart

Traductions du mot « épistémologiquement »

Langue Traduction
Anglais epistemologically
Espagnol epistemológicamente
Italien epistemologicamente
Allemand erkenntnistheoretisch
Chinois 认识论上
Arabe ابستمولوجيا
Portugais epistemologicamente
Russe гносеологически
Japonais 認識論的に
Basque epistemologikoki
Corse epistemologicamente
Source : Google Translate API
Partager