Épinglier : définition de épinglier


Épinglier : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

ÉPINGLIER, IÈRE, subst.

A.− Subst. masc. ou fém. Fabricant d'épingles. Les épingliers de L'Aigle; épinglier-grillageur. Fais-moi sept aunes de dentelle noire pour une mantille, épinglier de mon âme! (Mérimée, Carmen,1847, p. 31):
... couteliers du Bassigny, épingliers de Normandie, petits ateliers de serrurerie du Vimeu... Lesourd, Gérard, Hist. écon.,1968, p. 183
B.− Subst. masc.
1. Vx. Coussinet, portefeuille ou étui destiné au rangement des épingles. Il ne faut pas douter que les épingliers ne soient fort anciens et qu'on en ait fait un constant usage (Havard t. 2 1888).
2. MUS. [Sur les instruments à cordes] Partie sur laquelle sont fixées les clés qui retiennent les cordes. Parfois le chevalet [des instruments à cordes pincées] est distinct comme pour le violon; les cordes s'attachent à un cordier, épinglier, solidaire de la caisse ou fixé à la caisse (Bouasse, Cordes et membranes,1926, p. 347).
Prononc. et Orth. : [epε ̃glije], fém. [-jε:ʀ]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. Ca 1260 « ouvrier qui fabrique des épingles » (E. Boileau, Métiers, 152 ds T.-L.); 2. 1376 « étui contenant des épingles » (Testament d'Avice de la Monteure ds Havard t. 2). Dér. de épingle*; suff. -ier*.

Épinglier : définition du Wiktionnaire

Nom commun

épinglier \e.pɛ̃.ɡlje\ masculin (pour une femme on dit : épinglière)

  1. Celui, celle qui fabrique ou vend des épingles.
    • La bûche était une sorte d’établi servant au tréfileur ou à l’épinglier. — (Claude Vacant, Jean Rodolphe Perronet (1708-1794): premier ingénieur du roi et directeur de l’École des ponts et chaussées, 2006)

Forme d’adjectif

épinglière \Prononciation ?\

  1. Féminin de épinglier.

Nom commun

épinglière \e.pɛ̃.ɡljɛʁ\ féminin (pour un homme on dit : épinglier)

  1. Celle qui fabrique ou vend des épingles.

Forme d’adjectif

épinglière \Prononciation ?\

  1. Féminin de épinglier.

Nom commun

épinglière \e.pɛ̃.ɡljɛʁ\ féminin (pour un homme on dit : épinglier)

  1. Celle qui fabrique ou vend des épingles.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Épinglier : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ÉPINGLIER, IÈRE. n.
Celui, celle qui fabrique ou vend des épingles.

Épinglier : définition du Littré (1872-1877)

ÉPINGLIER (é-pin-gli-é, gli-ê-r') s. m.
  • 1Celui, celle qui fait ou qui vend des épingles. Le valet de chambre de mon gouverneur trouva chez une misérable épinglière une nièce de 14 ans qui était d'une beauté surprenante, Retz, I, 54.
  • 2Épinglier, pièce de la bobine du rouet à filer.

HISTORIQUE

XIIIe s. Les espingliers de Paris ont esgardé pour le proufit et por l'avancement du mestier que chascun doit lessier euvre à complie en toutes saisons de l'an, Liv. des mét. 152.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

ÉPINGLIER. Ajoutez :

Épinglier-grillageur, celui qui fait toute espèce de grillage de fil de fer ou de laiton, Tarif des patentes, 1858.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Épinglier : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

ÉPINGLIER, s. m. (Commerce.) marchand qui vend des épingles, des clous d’épingles, des touches, des aiguilles, &c.

Les Epingliers à Paris sont un corps gouverné par trois jurés, dont la jurande dure deux ans. On les élit à deux reprises différentes ; au mois de Mai on en élit deux, l’année suivante on élit le troisieme, & ainsi de suite. Les statuts de cette communauté sont très-anciens. Leur principal travail étoit autrefois les épingles : mais depuis que les vivres sont devenus plus chers, & Paris plus peuplé, ils ne les font plus, ils les tirent de Laigle & autres endroits de la Normandie, où les ouvriers sont à meilleur compte.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « épinglier »

Étymologie de épinglier - Littré

Épingle. Espinglier s'est dit aussi pour étui, Coquillart, Droits nouveaux.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « épinglier »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
épinglier epɛ̃glie play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « épinglier »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « épinglier »

  • Située à Saint-Sulpice-sur-Risle, près du bourg de L’Aigle, dans le département de l’Orne, l’usine est l’ultime vestige du passé industriel de la région qui lui valut le surnom de « berceau de l’aiguille ». Dès le XVIIIe siècle, à L’Aigle et aux alentours, des centaines d’épingliers, grosses entreprises ou ateliers familiaux, travaillaient le minerai de fer extrait du bassin minier normand. Au XIXe siècle, les petits ateliers se raréfièrent, laissant la place aux usines, qui quittèrent plus tard le Vieux Continent en quête de main-d’œuvre bon marché, laissant Bohin seul représentant d’un savoir-faire typique de la région. La Croix, Les aiguilles de la manufacture Bohin piquent la curiosité du public
  • D'habitude, les épingles sont, avec les agrafes, les trombones et tous les éléments d'attache métalliques, les ennemis jurés des archives. Avec le temps, elles s'oxydent fréquemment, fragilisent les documents et laissent des marques indélébiles. Elle sont donc enlevées systématiquement. Mais ces épingles sont particulières : elles ont été retrouvées sur des documents du XVIIIe siècle. En observant de près, on aperçoit une tête enroulée, réalisée avec du fil métallique avant d'être martelées, par un artisan spécialisé, l'épinglier. Ce type d'épingle, dite à tête enroulée, disparaît au début du XIXe siècle avec la fabrication industrielle (cliquez sur l'image pour agrandir). , Archives en ligne ! - Ville de Chambéry
  • Dernière fabrique artisanale française d'aiguilles et d'épingles, l'entreprise rachetée sur la Risle en 1866 par Benjamin Bohin, restée familiale durant cinq générations, jusqu'en 1997, exporte aujourd'hui dans une trentaine de pays et dévoile les secrets de son savoir-faire. Face aux machines, certaines datant du XIXe siècle, on assiste aux 27 étapes de la création d'une aiguille. Avant la mise en pochette, il faut dresser, couper, empointer, estamper, percer, ébavurer, tremper, vanner, ranger, polisser, nickeler, taller, appérir (ranger en un sens), piquer sur ruban de coton... La pointe doit entrer dans le tissu sans l'abîmer, corps et intérieur du chas être parfaitement polis. Seuls, les défauts des têtes d'épingle en verre de Murano, oeuvres d'art miniature, sont très recherchés ! À l'atelier, Victor, artisan épinglier, est un pro du rangement à grande vitesse sur plateau de bois rainuré. Plus loin, sont effectués quelque 500 piquages à l'heure.  Cotemaison.fr, Manufacture Bohin à Saint Sulpice sur Risle : adresse, ouverture, info... - Côté Maison

Images d'illustration du mot « épinglier »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « épinglier »

Langue Traduction
Corse pin
Basque pin
Japonais ピン
Russe штырь
Portugais pin
Arabe دبوس
Chinois
Allemand stift
Italien perno
Espagnol alfiler
Anglais pin
Source : Google Translate API

Mots similaires