La langue française

Épinaie

Définitions du mot « épinaie »

Trésor de la Langue Française informatisé

ÉPINAIE, subst. fém.

ÉCON. RURALE. Lieu où poussent des plantes épineuses.
Rem. Attesté notamment ds Littré, DG et Ac. 1932. Cf. aussi Forest. 1946 et Plais. 1969.
Prononc. et Orth. : [epinε]. Ds Ac. 1932. Étymol. et Hist. Ca 1170 espinoie (Béroul, Tristan, éd. E. Muret, 4354). Du lat. class. spineta, -orum « buissons d'épines », considéré comme un collectif, v. suff. -aie* (a. fr. espinoi, ca 1170, Béroul, op. cit., 4359, prob. d'apr. c(h)aisnoi, bruieroi, etc.).

épinaie « lieu où croissent des arbustes épineux »

Trésor de la Langue Française informatisé

ÉPINAIE, subst. fém.

ÉCON. RURALE. Lieu où poussent des plantes épineuses.
Rem. Attesté notamment ds Littré, DG et Ac. 1932. Cf. aussi Forest. 1946 et Plais. 1969.
Prononc. et Orth. : [epinε]. Ds Ac. 1932. Étymol. et Hist. Ca 1170 espinoie (Béroul, Tristan, éd. E. Muret, 4354). Du lat. class. spineta, -orum « buissons d'épines », considéré comme un collectif, v. suff. -aie* (a. fr. espinoi, ca 1170, Béroul, op. cit., 4359, prob. d'apr. c(h)aisnoi, bruieroi, etc.).

épinaie « lieu où croissent des arbustes épineux »

Wiktionnaire

Nom commun

épinaie \e.pi.nɛ\ féminin

  1. Lieu où poussent des arbustes épineux.
    • Aussi, la hachette à la main, le forestier travaillait-il à se frayer un passage au milieu de ces profondes épinaies, hérissées de baïonnettes végétales, […]. — (Jules Verne, Le Château des Carpathes, J. Hetzel et Compagnie, 1892, p. 59)
    • Huguenin fit pénétrer son cheval au sein d'une épinaie. Le passage emprunté constituait une sorte d'étroit couloir dont on ne pouvait s'écarter sans se faire douloureusement griffer. — (Jean d'Aillon, L’Évasion de Richard Cœur de Lion: et autres aventures, Éditions Flammarion, 2015, chap. 7)
    • Par exception on n'appliquera pas cette sanction et les infractions d'autrefois seront remises lorsqu'il s'agit d’exploitation sans permission des terres appropriées à l'agriculture par nettoyage des épinaies et buissons ou pierres. — (F. Milkova, « Quelques aspects du féodalisme ottoman du XIXe siècle par rapport à l'État et au droit », dans les Actes du IIe Congrès international des études du sud-est européen (Athènes, 7-13 mai 1970), Association internationale d'études du Sud-Est européen, 1972, p. 167)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ÉPINAIE. n. f.
Lieu où poussent des arbustes épineux.

Littré (1872-1877)

ÉPINAIE (é-pi-nê) s. f.
  • Terme rural. Lieu où croissent des arbustes épineux.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « épinaie »

Épine.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « épinaie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
épinaie epɛ̃ɛ

Citations contenant le mot « épinaie »

  • il lui com-mande de printanniser la nation des roses à l’épinaie de la parole mal-donnée, titillant le vieil ADN abjuratif de l’accord «diplomatique» -  Club de Mediapart, «NETANYAHU DOIT ÊTRE JUGÉ POUR CRIME DE GUERRE» | Le Club de Mediapart

Traductions du mot « épinaie »

Langue Traduction
Anglais thorny
Espagnol espinoso
Italien spinoso
Allemand dornig
Chinois 棘手的
Arabe شائك
Portugais espinhoso
Russe колючий
Japonais とげのある
Basque thorny
Corse spintu
Source : Google Translate API

Épinaie

Retour au sommaire ➦

Partager