La langue française

Épilogueur, épilogueuse

Définitions du mot « épilogueur, épilogueuse »

Trésor de la Langue Française informatisé

ÉPILOGUEUR, EUSE, subst.

Péj. Celui, celle qui épilogue, qui a l'habitude d'épiloguer. Il n'y a personne dans le fond qui n'ait pour l'abject et stupide épilogueur du « Mercure » le mépris qu'il mérite (Claudel, Corresp. [avec Gide], 1899-1926, p. 145).
Emploi adj. Je la croyais sournoise, hypocrite de vertu (...) enfin pédante et épilogueuse (Sand, MlleMerquem,1868, p. 32).
Prononc. et Orth. : [epilɔgœ:ʀ], fém. [-ø:z]. Ds Ac. 1694-1878 au masc. Ds Ac. 1932 aux 2 genres. Étymol. et Hist. 1561 (Anc. Poés. franç., IV, 38 ds Hug.). Dér. du rad. de épiloguer*; suff. -eur2*. Fréq. abs. littér. : 4.

Wiktionnaire

Nom commun

épilogueur \e.pi.lɔ.ɡœʁ\ masculin (pour une femme on dit : épilogueuse)

  1. Celui, celle qui épilogue sans cesse.
    • Est-il davantage un conteur, un penseur, un épilogueur, un chroniqueur de lui-même ? — (Critique: revue générale des publications françaises et étrangères, volume 16, 1960)

Nom commun

épilogueuse \e.pi.lɔ.ɡøz\ féminin (pour un homme on dit : épilogueur)

  1. Celle qui épilogue sans cesse.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ÉPILOGUEUR, EUSE. n.
Celui, celle qui épilogue sans cesse.

Littré (1872-1877)

ÉPILOGUEUR (é-pi-lo-gheur) s. m.
  • Celui qui épilogue, qui ne fait qu'épiloguer. C'est un grand épilogueur. Il se soucie fort peu des épilogueurs, Lesage, Gil Blas, VIII, 2. Ton épilogueur d'homme ose bien me dire qu'il ne me reste que six mois encore à retourner la salade avec les doigts, Rousseau, Hél. VI, 2.

    Il se dit aussi au féminin. C'est une épilogueuse.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « épilogueur »

Épiloguer.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

 Dérivé de épiloguer avec le suffixe -eur.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « épilogueur »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
épilogueur epilɔgœr

Évolution historique de l’usage du mot « épilogueur »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « épilogueur »

  • Et Balzac d’insister : « Les comédies, les tragédies qui se jouent pour eux seuls devraient les rendre spirituels, moqueurs, défiants ; mais à eux seuls il est interdit de rire, de se moquer, et d’être spirituels : l’esprit chez un notaire effaroucherait le client. Muet quand il parle, effrayant quand il ne dit rien, le notaire est contraint d’enfermer ses pensées et son esprit, comme on cache une maladie secrète. Un notaire ostensiblement fin, perspicace… un notaire qui ne serait pas rangé comme une vieille fille, épilogueur comme un vieux sous-chef, perdrait sa clientèle. Le client domine sa vie ». , [Art&Culture] Balzac et les notaires ou l'amour vache - Éditions Francis Lefebvre

Traductions du mot « épilogueur »

Langue Traduction
Chinois 致辞者
Anglais epiloguer
Espagnol epílogo
Italien epiloguer
Allemand epiloguer
Arabe الخاتم
Portugais epiloguer
Russe epiloguer
Japonais エピローグ
Basque epiloguer
Corse epiloguer
Source : Google Translate API

Épilogueur

Retour au sommaire ➦

Partager