La langue française

Épeire

Sommaire

  • Définitions du mot épeire
  • Étymologie de « épeire »
  • Phonétique de « épeire »
  • Évolution historique de l’usage du mot « épeire »
  • Citations contenant le mot « épeire »
  • Images d'illustration du mot « épeire »
  • Traductions du mot « épeire »

Définitions du mot épeire

Trésor de la Langue Française informatisé

ÉPEIRE, subst. fém.

ZOOL. Grosse araignée, à l'abdomen bossué et diversement coloré, et qui tisse de grandes toiles verticales dans les jardins et les champs. Épeire diadème, fasciée, à bandes. Les épeires noires fuient, les vieux nids croulent (Claudel, Annonce,1912, p. 15).La grande épeire debout sur sa roue de dentelle argentée (Colette, Naiss. jour,1928, p. 15).
Prononc. : [epε:ʀ]. Homon. épair. Étymol. et Hist. 1845 (Besch.). Adaptation du lat. sc. epeira (1805 ds Neave), d'orig. obscure. Fréq. abs. littér. : 4.

Wiktionnaire

Nom commun

épeire \e.pɛʁ\ féminin

  1. (Zoologie) Nom utilisé pour désigner plusieurs espèces d’araignées.
    • Certaines espèces d'araignées de la famille des épeires, originaires de Madagascar, fournissent une soie que l'on traite comme de la soie ordinaire. — (D. de Prat, Nouveau manuel complet de filature; 1re partie: Fibres animales & minérales, Encyclopédie Roret, 1914)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « épeire »

Du latin epeira.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « épeire »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
épeire epɛr

Évolution historique de l’usage du mot « épeire »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « épeire »

  • L'argiope frelon est également appelée argiope fasciée, épeire fasciée ou argiope rayée, mais son nom scientifique est lié à Morten Thrane Brünnich (1737-1827), zoologiste danois passionné d'histoire naturelle. Binette & Jardin, L'argiope frelon, une araignée rayée
  • Araignée très présente dans nos jardins, l'épeire diadème est facile à observer puisqu'elle se plaît au centre de sa toile qu'elle refait chaque matin. Auxiliaire du jardinier, elle capture de nombreux insectes parasites. Protégez-la ! auJardin.info, L'épeire diadème, une araignée à protéger
  • Avec 48’800 espèces dans le monde et une densité pouvant atteindre 1000 individus au mètre carré, les araignées engloutissent des quantités phénoménales d’insectes. L’équipe de Martin Nyffeler à l’Université de Bâle s’est penchée sur l’épeire diadème (Araneus diadematus), ou araignée des jardins, très répandue en Europe et facilement reconnaissable à la croix qu’elle porte sur l’abdomen. , Avec le recul des insectes, les araignées disparaissent...
  • Contrairement aux idées reçues, l’araignée n’est pas un insecte, c’est un arachnide. À la différence des insectes qui ont six pattes et sont composés de trois parties (la tête, le thorax et l’abdomen), les araignées ont huit pattes et leur corps comprend deux parties (l’abdomen et le céphalothorax). Parmi celles-ci, cette magnifique épeire diadème (araneus diadematus), photographiée sur sa toile le 12 septembre à Orchamps-Vennes, facilement reconnaissable à la croix formée de petites taches blanches sur la face dorsale de son abdomen. Raison pour laquelle on l’appelle aussi araignée porte-croix. En cette période, on la rencontre en abondance sur les barrières, sur les haies et dans les jardins. L’épeire diadème est de couleur brun orangé plus ou moins foncée selon les individus. Elle possède 8 yeux (4 dans le carré central et deux sur chaque côté) disposés en diagonale. Ses pattes velues sont rayées. Avec moins d’un centimètre le mâle est beaucoup plus petit que la femelle qui peut atteindre deux centimètres et présenter un abdomen en forme arrondie et plus volumineux. L’épeire diadème tisse le matin pendant environ une heure une toile bien régulière d’une quarantaine de centimètres de diamètre assez loin du sol entre les rameaux des arbres ou des arbustes et se cache à proximité de celle-ci pour guetter les insectes venant s’y coller. L’araignée l’immobilise alors avec son venin, l’enveloppe dans un cocon de soie et lui injecte des sucs digestifs qui lui permettront ensuite d’ingérer le meilleur. , Edition Besançon | L’épeire diadème n’est pas un insecte
  • Les épeires des bois (Aculepeira ceropegia) et les épeires diadèmes (Araneus diadematus) sont des araignées relativement communes dans les jardins européens. Elles y tissent des toiles géométriques pour y attendre patiemment l'arrivée de proies, principalement des insectes volants diptères et hyménoptères. De fait, ces arachnides sont majoritairement considérés par le public et les scientifiques comme des prédateurs carnivores purs et durs. Pour Benjamin Eggs (université de Berne ; Suisse) et Dirk Sanders (université d'Exeter ; Royaume-Uni), ils se trompent. Futura, En bref : des araignées de nos jardins mangent aussi du pollen

Images d'illustration du mot « épeire »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « épeire »

Langue Traduction
Anglais sword
Espagnol espada
Italien spada
Allemand schwert
Chinois
Arabe سيف
Portugais espada
Russe меч
Japonais
Basque ezpata
Corse spada
Source : Google Translate API
Partager