La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « ensaboté »

Ensaboté

Définitions de « ensaboté »

Wiktionnaire

Adjectif - français

ensaboté \ɑ̃.sa.bɔ.te\

  1. Chaussé de sabots.
    • Le Lignon ne murmurait point à ses pieds ensabotés de gros socques de bois : c’était la Sil valaque […] — (Jules Verne, Le Château des Carpathes, J. Hetzel et Compagnie, 1892, pages 1-16)
    • Tels qu’ils sont, ils m’aident encore à faire revivre en ma mémoire ma vraie patrie, le vieux pays ouvert et libre dont j’ai été le petit roi ensaboté. — (Jean Guéhenno, Journal d’un homme de 40 ans, Grasset, 1934, réédition Le Livre de Poche, page 31)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

ENSABOTÉ (an-sa-bo-té, tée) part. passé.
  • Chaussé de sabots.

    S. m. Nom de sectaires vaudois qui portaient de mauvaises chaussures en signe de pauvreté évangélique. On trouve aussi ensabaté, qui vient de savate.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

ENSABOTÉ. Ajoutez : Je suis épouvanté de voir des villageois, pieds nus ou ensabotés (ce mot doit bien passer, puisque encapuchonné a passé) qui font la révérence comme s'ils avaient appris à danser toute leur vie, Racine, Lett. à M. Vitart, 15 nov. 1661.

2 Terme d'artillerie. Garni d'un sabot. Des obus ensabotés, Andréossy, Instit. Mém. scienc. t. VII, p. 190.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « ensaboté »

Du participe passé de ensaboter.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Évolution historique de l’usage du mot « ensaboté »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Ensaboté

Retour au sommaire ➦

Partager