Enjuponner : définition de enjuponner


Enjuponner : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

ENJUPONNER, verbe trans.

A.− Vx et fam. Vêtir d'un jupon et, p. ext., d'un vêtement féminin. Elle [Jeanne d'Arc] ne voulait pas prendre l'habit de femme (...) Et dans quel moment la voulait-on enjuponner? (France, J. d'Arc,t. 3, 1908, p. 319).
Rem. On rencontre ds la docum. enjuponné, ée, en emploi adj. Avec ses allures de grand garçon enjuponné (...), Madeleine froissait toutes les délicatesses de mon attendrissement actuel (Bourget, Pastels, 1889, p. 100).
B.− Au fig.
1. Rare, fam. [Le suj. est une femme] Mettre un homme sous sa dépendance. Hé! bien, donc, enjuponnez le ministre, chère enfant (...). Oui, je lui voudrais une femme qui l'influençât (Balzac, Employés,1837, p. 319).
2. Emploi pronom. réfl. [Le suj. est un homme] S'éprendre d'une femme au point de perdre sa liberté. Nous décrétions que jamais un artiste ne devait s'enjuponner sérieusement (Huysmans, Marthe,1876, p. 137).
Rem. On rencontre ds la docum. le dér. enjuponnement, subst. masc., rare. Ce qui enjuponne (cf. A). La même ampleur dont un enjuponnement eût élargi et gêné ses dandinements (Proust, Sodome, 1922, p. 908).
Prononc. et Orth. : [ɑ ̃ ʒypɔne]. Ds Ac. 1932. Étymol. et Hist. 1. 1532 « vêtu d'un gipon [tunique, casaque] » veaulx engiponnez (Rabelais, Pantagruel, ch. X, éd. Marty-Laveaux, I, 266); 2. 1835 fig. s'enjuponner « s'éprendre d'une femme » (Balzac, Melmoth, p. 328). Dér. de jupon*; préf. en-*; dés. -er. Fréq. abs. littér. : 9. Bbg. Quem. 2es. t. 1 1970; t. 4 1972 (s.v. enjuponnement).

Enjuponner : définition du Wiktionnaire

Verbe

enjuponner \ɑ̃.ʒy.pɔ.ne\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Revêtir d’un jupon.

s’enjuponner transitif

  1. (Familier) (Figuré) Se mettre sous la dépendance d’une femme.
    • Je rêve d´encore une amourette
      Je rêve d´encor m´enjuponner
      Encore une fois dire: "Je t´aime".
      — (Georges Brassens, Le Testament, in Je me suis fait tout petit, 1956)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Enjuponner : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ENJUPONNER. v. tr.
Revêtir d'un jupon.

S'ENJUPONNER signifie figurément Se mettre sous la dépendance d'une femme. Il est familier.

Enjuponner : définition du Littré (1872-1877)

ENJUPONNER (an-ju-po-né) v. a.
  • Mettre un jupon.

    Fig et familièrement. S'enjuponner, v. réfl. S'attacher à un jupon, à une femme. Une vieille moustache comme moi s'enjuponner, s'acoquiner à une femme, Honoré de Balzac, dans le Dict. de POITEVIN.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « enjuponner »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
enjuponner ɑ̃ʒypɔne play_arrow

Conjugaison du verbe « enjuponner »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe enjuponner

Évolution historique de l’usage du mot « enjuponner »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « enjuponner »

  • Quid du jargon des fleurs pour aller avec l’amour ? Encore un concept récurrent et cher à l’auteur : ce romantisme poussé à l’extrême, et cette sacralisation de l’idylle en son apanage : la femme comme air de l’homme, avec usages de termes très seyants (m’enjuponner) pour magnifier l’acte sexuel, raison de plus pour profiter des plaisirs de la terre tant qu’on y est encore. Même le chrysanthème — fleurs des trépassés — devient romantique en ce couplet. DIGIKAN, Les pépites musicales de Tonton Georges Brassens : Le testament
  • Mais elle apparut dans les médias, qui retrouvaient là un de leurs sujets de railleries favoris, comme un ramassis de pétroleuses et de bas-bleus qui cherchaient à «enjuponner le vocabulaire» et s’arrogeaient le droit exorbitant de toucher à la langue française, bastion du pouvoir culturel masculin. Des «audaces» telles qu’avocate, sculptrice, une ministre, députée, écrivaine, apparurent comme un crime de lèse-majesté, au mieux grotesque, en tout cas inacceptable (dixit l’Académie française, composée à l’époque de quarante messieurs-dames et retournée aujourd’hui à sa pureté originelle). Cependant, l’usage semble peu à peu accepter ces formes nouvelles. Bibliobs, Benoîte Groult par Benoîte Groult (1920-2016)

Traductions du mot « enjuponner »

Langue Traduction
Corse upskirt
Basque upskirt
Japonais アップスカート
Russe телок
Portugais saia superior
Arabe سكرتيرات
Chinois 超短裙
Allemand upskirt
Italien upskirt
Espagnol upskirt
Anglais upskirt
Source : Google Translate API

Mots similaires