La langue française

Endosymbiose

Sommaire

  • Définitions du mot endosymbiose
  • Étymologie de « endosymbiose »
  • Phonétique de « endosymbiose »
  • Évolution historique de l’usage du mot « endosymbiose »
  • Citations contenant le mot « endosymbiose »
  • Traductions du mot « endosymbiose »

Définitions du mot endosymbiose

Wiktionnaire

Nom commun

endosymbiose \ɑ̃.do.sɛ̃.bjoz\ féminin

  1. (Biologie) Symbiose où l'un des deux organismes coopérants est contenu par l'autre.
    • L’un des arguments qui a fait pencher la balance en faveur de l’endosymbiose est l'absence de flagelle chez les Rickettsiales (la probable famille de bactéries de l'ancêtre des mitochondries), donc un manque de mobilité chez les aïeuls de l'organite cellulaire. — (Janlou Chaput, La théorie de la mitochondrie parasite refait surface Futura Sciences le 24 décembre 2011)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « endosymbiose »

De « symbiose » avec le préfixe endo-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « endosymbiose »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
endosymbiose ɑ̃dɔsɛ̃bjɔs

Évolution historique de l’usage du mot « endosymbiose »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « endosymbiose »

  • Si effectivement des arguments intéressants viennent d'être apportés, ils ne suffisent probablement pas à eux seuls à faire tomber la théorie de l'endosymbiose. Il ne faut pas par exemple écarter la possibilité que Midichloria ait finalement développé un flagelle après la séparation d'avec l'ancêtre des mitochondries. Il existe en biologie une règle de parcimonie qui dit que l'hypothèse la plus probable est celle qui fait intervenir le moins de modifications génétiques. Or il s'agit ici de faire disparaître les gènes codant pour un flagelle chez toutes les bactéries de la famille des Rickettsiales, à l'exception d'une. Il paraît donc plus sage, d'après ce principe, d'imaginer que seule Midichloria a eu un jour la possibilité d'élaborer un cil mobile. Mais peut-être que d'autres éléments supplémentaires viendront un jour clore définitivement le débat. Futura, La théorie de la mitochondrie parasite refait surface
  • Dans mon article précédent j’ai parlé des nombreuses conditions qu’a dû réunir un réacteur biochimique comme la Terre pour donner naissance à la vie en la « personne » de LUCA (« Last Universal Common Ancestor »), notre ancêtre commun à tous, il y a environ 4 milliards d’années. Après ce premier « miracle », il en a fallu un deuxième, l’hybridation d’un groupe d’archées et de bactéries par endosymbiose des secondes dans les premières, il y a sans doute un peu moins de 2 milliards d’années, donnant notre LECA (« Last Eukaryotic Common Ancestor ») et nous mettant sur la piste de la vie complexe dont nous sommes aujourd’hui l’expression la plus parfaite (sans faire d’anthropocentrisme, n’ayons pas peur de le dire !). Exploration spatiale, Nos ancêtres eucaryotes, des chimères tout à fait improbables – Exploration spatiale
  • Une salamandre dont les cellules abritent des algues vertes a été découverte. C’est le premier cas d’une telle endosymbiose chez un vertébré. Pourlascience.fr, Une salamandrequi se transforme en végétal ! | Pour la Science
  • Restait à savoir jusqu’où allait l’installation de l’algue chez le vertébré : Ryan Kerney et ses collègues révèlent qu’elle ne se contente pas d’être sur l’œuf mais qu’elle est présente dans les cellules de l’embryon. Les chercheurs ont notamment utilisé la microscopie à fluorescence pour détecter la chlorophylle des algues dans les cellules embryonnaires de l’urodèle. Il s’agit donc d’un cas d’endosymbiose (du grec endon, en dedans). L’endosymbiose est un phénomène crucial pour l’évolution : c’est ainsi que nos cellules sont aujourd’hui équipées de leur centrale énergétique, les mitochondries. Ou que les plantes possèdent les plastes qui leur permettent de vivre de la photosynthèse. Ces organites seraient les descendants d’une bactérie absorbée il y a très longtemps par une cellule eucaryote (cellule possédant un noyau contenant l’ADN, comme les nôtres). Sciences et Avenir, L'étroite association d'une algue et d'une salamandre - Sciences et Avenir
  • Comme mitochondries et chloroplastes sont des structures semi-autonomes dotées de leur propre patrimoine génétique, en 1970, la microbiologiste américaine Lynn Margulis postula qu’elles étaient apparues au cours de l’évolution, après l’ingestion – on dit aussi endocytose – de certaines bactéries libres par d’autres organismes unicellulaires procaryotes. Des bactéries libres douées initialement de la capacité de respiration (en ce qui concerne la mitochondrie) ou de photosynthèse (pour le chloroplaste). Cette endocytose des chloroplastes, qu’on fait remonter à 1,5 milliard d’années, semble postérieure à celle des mitochondries. Ces bactéries « ingérées » se seraient ensuite maintenues dans leurs hôtes grâce à l’établissement d’une coopération mutuelle bénéfique aux deux. On parle alors de symbiose : la bactérie aurait fourni à la cellule hôte son processus énergétique ; laquelle, en contrepartie, lui aurait apporté protection et nutriments nécessaires à son fonctionnement. Cette théorie de l’endosymbiose est aujourd’hui celle acceptée par la majorité des biologistes.   CNRS Le journal, Comment nos cellules ont-elles appris à respirer? | CNRS Le journal
  • Toutes les plantes et les algues chlorophylliennes (ce que l'on appelle la lignée verte) sont issues d'une endosymbiose entre une cyanobactérie et un organisme unicellulaire. L'ensemble a évolué en un organisme contenant un chloroplaste et se développant grâce à la photosynthèse. Mais se prononcer sur le nombre d'occurrences de cet événement est une tâche difficile qui fait débat au sein de la communauté scientifique. De nouveaux travaux indiquent que cette endosymbiose n'a eu lieu qu'une seule fois et que les plantes (au sens strict, Archaeplastida ou lignée verte) constituent donc un groupe monophylétique. Futura, Cette algue d'un milliard d'années pourrait être à l'origine de toutes les plantes

Traductions du mot « endosymbiose »

Langue Traduction
Anglais endosymbiosis
Espagnol endosimbiosis
Italien endosymbiosis
Allemand endosymbiose
Chinois 内共生
Arabe التعايش الداخلي
Portugais endossimbiose
Russe эндосимбионтной
Japonais 内共生
Basque endosymbiosis
Corse endosimbiosi
Source : Google Translate API
Partager